fbpx

Chapitre 1 : Les gens qui s’aiment

Les gens qui s’aiment sont cinq chapitres de cinq histoires différentes. Ces récits témoignent de l’amour entre les Hommes. Voici le premier chapitre.

La première histoire est la plus simple et la plus belle. Elle est une femme et il est un homme. Ils se connaissent et ne se sont presque jamais parlés. Nous sommes en Angleterre, au mois d’avril, il ne fait pas très beau ni très froid. Ce voyage scolaire s’annonce amusant. Elle lui parle, et il rit, il lui parle et elle rit. C’est lors de ce temps pluvieux qu’ils apprennent à se connaître, ils se dévoilent et se remarquent pour la première fois : « Je ne m’étais pas sentie aussi “moi-même” avec quelqu’un depuis longtemps. ». Mais c’est à leur retour en France qu’ils vont s’aimer. 

Un soir alcoolisés à la plage, sous la nuit et sur des galets, ils partent loin des autres et des paroles brassées : «  Apparemment nous avions parlé plus d’une heure, même si à nos yeux cela semblait avoir été quelques minutes. Je suis passée par de nombreuses émotions, des pleurs aux rires et j’ai fini par l’embrasser. ». Leur relation grandit, et les gestes maladroits deviennent des gestes de tendresses et d’intention : « Il m’a fait me sentir aimée, chose qui m’arrivait pour la première fois. Notre relation était douce et apaisante. Plus les mois passaient, plus je l’aimais. ». 

Paris, capitale du coeur de la France sera leur refuge. Sans que personne le sache, ils y sont allés, visiter les rues et se visiter un peu plus : « C’était magique et sûrement l’un de mes plus beaux souvenirs. ». Malheureusement, l’amour a duré le temps d’une année : « Cette semaine nous nous sommes séparés, sûrement parce que l’amour n’est plus là. Mais cette rupture fut aussi douce que notre relation. On était convaincu que beaucoup de choses nous attendaient et que la rupture n’était pas une fin en soit. Ce garçon m’a beaucoup apporté intellectuellement et humainement parlant. J’en sors plus sereine avec moi-même et sûrement plus femme aussi. » 

Elle et lui, sont des gens qui se sont aimés, elle et lui sont des gestes qui se sont abandonnés. Ils ont partagé leur corps, leurs doutes, leurs joie. Ils ont appris à aimer, à être heureux à deux, à être heureux à un pour que le deux soit aussi heureux. Aujourd’hui, l’histoire qui a débuté en anglais s’est fini en français. La relation, autant que la rupture fut essentielle. 

Cette histoire rappelle que le temps de l’amour lorsqu’il est bon, lorsqu’il est beau continue d’exister après le couché du soleil. Il se transforme en souvenir. Et vole quelques gouttes de pluie en serrant dans ses bras l’amour ancien qu’il l’a chérit et grandit. 

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.