Cassoulet inventé avant même Dieu

Cassoulet inventé avant même Dieu

Portrait emphatique du Cassoulet, de ses variantes, et tout le plaisir à en manger, jusqu’au stade métaphysique, pour remercier l’Académie du Cassoulet.

L’effet du cassoulet

Quand il arrive enfin sur la table, j’atteins le plus haut sommet du désir. Je suis alors au pire de l’excitation : il est là, devant moi, trop chaud, croûté, fumant, parfumant l’univers entier. Ma main est déjà partie l’empoigner à coup de fourchette, et elle revient bien remplie vers ma bouche. Je vais le manger mais avant, juste avant je désire, je veux, je manque, je ne pense plus qu’à ça, je m’excite. Que nous soyons en hivers ou sous le cagnard, en vacances ou sous régime, le Cassoulet est finalement le meilleur plat du monde.

Un bon plat, c’est bon

Pour être bon, il ne doit pas sortir de boîtes, les haricots doivent cuire dans le gras, le gras d’oie se mélanger doucement avec celui du porc, les jus se former dans les quelques herbes, et la croûte se faire au fil des heures passées dans le four.
Manger un bon Cassoulet place l’âme si haut que le stade esthétique de Kierkegaard et le Nirvana de Bouda ne sont que de maigres marches-pied. Mangez un bon Cassoulet et vous saurez avec l’évidence mathématique d’un cartésien que le monde, si cruel et absurde soit-il, a une raison d’être absolue. Manger un bon Cassoulet, c’est communier avec le bonheur.

Pèlerinage sur la route

Alors dès que vous le pouvez, faîtes la route des Cassoulets pour découvrir les variations de Toulouse, Castelnaudary et Carcassonne. Devenez un expert en chef-lieus de la haute gastronomie du Cassoulet
Soutenez l’Académie du Cassoulet.

Rien ne sert d’être gourmand si c’est par vice, complexe, et ratage de votre vie. Pour bien manger et être heureuse, il faut que le manger soit autre chose bien au-dessus de la nourriture. La gastronomie n’est pas les lois du ventre, mais la simple et bonne parole divine. Le Cassoulet est plus qu’un symbole de réussite ou un bonheur culinaire. C’est encore plus que l’honneur de la France. Ce grand plat est un des moments d’extase métaphysique qui peuvent parfois croiser votre destin.

Par Bénédicte, même pas peur du cassoulet

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies