fbpx

Au Bonheur des dames : quand Zola nous ramène aux prémices des grands magasins

Les Galeries Lafayette, Le Printemps, Le Bon Marché, La Samaritaine, nous sommes tous déjà rentrés dans ces grands magasins, mais connaissons-nous leur histoire ? Avec Au Bonheur des dames, Zola nous plonge dans l’effervescence du Bon Marché au XIXème siècle et dans les prémices des moyens de vente d’aujourd’hui. Ce livre est une véritable mine d’or pour les fans de l’histoire de la mode et pour comprendre les premières formes du marketing.

Comprendre les débuts des grands magasins grâce à Zola

Avec Denise, le personnage principal, embauchée comme vendeuse dans un nouveau magasin parisien, Zola plonge le lecteur au cœur d’une machine bien rodée : le premier grand magasin au centre de Paris, dont le but est d’innover pour vendre en grande quantité.

En suivant les protagonistes, ce sont les innovations en matière de vente et d’achat que l’écrivain explique aux lecteurs. Rentrer sans obligation d’achat, renouveler ses collections selon les saisons, le mois du blanc, éditer des catalogues, avoir le même prix pour tous les clients sont, entre autres, des innovations démontrées.

Affiche pour le mois du blanc

Par ailleurs, la minutie des détails offerte par Zola nous permet de nous immerger dans ce nouveau temple de la consommation, faisant de ce livre une source certaine pour les fans de l’histoire de la mode.

Un roman qui repose sur les débuts du Bon Marché

Si ce roman de Zola fascine tant, c’est par ce qu’il offre un reflet exact de la réalité. En effet, l’auteur s’est fortement inspiré de l’histoire du Bon Marché à Paris. Il s’y est même rendu sur place plusieurs fois pour prendre note de ce qu’il observait.

Le temple du couple Boucicaut

Le couple Boucicaut décide, au milieu du 19ème siècle, de créer un lieu unique avec un concept exceptionnel pour l’époque : un lieu de vie ou la féminité règne. En résulte la naissance du Bon Marché, sur la Rive gauche de Paris.

Plutôt rare pour l’époque, les salariés sont chouchoutés par ces patrons paternalistes, tout comme les clientes, à qui l’on offre du rêve.

Aujourd’hui, bien que d’autres grands magasins proposent un modèle économique similaire, le Bon Marché reste célèbre grâce à son architecture dessinée par Gustave Eiffel et par l’aspect convivial qui en ressort.  

Pour comprendre l’histoire de la mode, et bien plus encore, le roman Au Bonheur des dames est un livre inévitable. La multitude de détails apportée par l’auteur vous permettra de vous imaginer au cœur de l’effervescence du Bon Marché au XIXème siècle.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.