fbpx

Anitta : la bomba latina brésilienne

Anitta : la bomba latina brésilienne

Surnommée la « Beyoncé brésilienne », Anitta est une artiste acclamée dans son pays natal. Originaire de Rio de Janeiro, la jeune chanteuse a séduit le Brésil grâce à son talent, sa présence et son féminisme. Portrait.

Anitta : une chanteuse aux influences musicales plurielles

La polyvalence : un terme qui décrit avec justesse le style Anitta. Ses influences musicales ? Elles sont essentiellement féminines. Madonna, Colbie Caillat, Rihanna, Britney Spears, Mariah Carey ou bien Beyoncé. En ce sens, l’interprète brésilienne a constitué son propre genre musical. Un style qui associe la pop avec des emprunts multiples. Entre musique latine, R&B, dance-pop ou bien encore bossa nova.

Trilingue, la jeune chanteuse accorde sa voix délicieusement suave aux notes de musique en portugais, espagnol et en anglais. Une démarche loin d’être anodine dans la mesure où la jeune femme souhaite diffuser son art à l’extérieur de son pays natal. De plus, ses nombreuses collaborations avec des artistes comme Major Lazer, Iggy Azalea ou Sean Paul font partie de sa stratégie pour conquérir le monde.

D’autre part, la popstar tisse également sa toile d’artiste avec le cinéma, la mode, la danse ou bien encore le monde des affaires. En effet, la jeune femme est une influenceuse de renom qui gère d’une main de fer sa communication. Plus de 8 millions d’abonnés sur Twitter et 34,5 millions sur Instagram.

Une artiste féministe…

Féministe, Anitta assume pleinement sa féminité avec sensualité et fierté sans basculer dans la vulgarité. Tout en gardant son intégrité d’artiste mais aussi de femme. De fait, ses clips sont les réceptacles du militantisme défendu de la chanteuse brésilienne.

Pour beaucoup d’observateurs, la jeune femme incarne l’émancipation féminine avec ses chorégraphies calibrées au millimètre et son côté séducteur. En effet, les déhanchés enivrants de la bomba latina made in Brazil se combinent avec virtuosité aux rythmes très aguicheurs de ses chansons. Des tubes complètement prêts pour faire l’ascension vers le sommet des charts.

Dans un même ordre, le côté femme-objet véhiculé est parfois reproché par les médias. Pourtant, ces derniers n’ont pas hésité à ériger la chanteuse brésilienne au statut de sex-symbol. En un sens, il s’agit d’un retour de bâton qui peut s’apparenter au jeu du serpent qui se mord la queue. Vous comprendrez mieux cette référence à la toute fin de l’article…

… qui a le contrôle sur sa destinée

Tout est décidé par elle-même de A à Z. Sans aucune influence extérieure pour lui dicter sa ligne de conduite. En d’autres termes, nous avons face à nous une businesswoman chevronnée. Dotée d’une profonde appétence pour le marketing héritée de son cursus scolaire en administration juste avant de se jeter dans le grand bain de la musique à l’âge de 17 ans.

En ce sens, la chanteuse prouve qu’on peut mélanger sensualité et intelligence sans entamer la crédibilité de sa démarche artistique si un juste équilibre est atteint.

L’émergence d’une superstar

« Bombe » pour le journal anglais du Daily Mail, « vedette internationale » pour le magazine économique américain Forbes ou bien encore « charismatique, drôle en interview, indépendante » pour le site en ligne brésilien G1. Bref, la chanteuse bénéficie des nombreux relais positifs de la presse mondiale. En outre, des médias qui saluent le talent et l’enthousiasme de cette superbe artiste. Un bel avenir musical se profile bien au-delà de son Brésil natal.

Sans plus attendre, nous vous proposons une embarcation immédiate sur le navire Anitta. Escale exceptionnelle pour Ô Magazine avec en guise d’ancre le clip Veneno, chanson extraite de son EP intitulé Solo sorti en novembre 2018. Entièrement en espagnol, ce morceau moderne et entraînant additionne à merveille l’alliance de la dance-pop et du reggaeton avec la sensualité irrésistible de la chanteuse qui ne laissera personne indifférent…

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.