fbpx

Alexandre Astier : le phénomène bientôt de retour au cinéma !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Alexandre Astier : le phénomène bientôt de retour au cinéma !

Son nom résonne aujourd’hui comme une marque de fabrique : Alexandre Astier ! Conteur hors-pair, créateur de la série culte Kaamelott, il débarque bientôt dans les salles de cinéma avec une trilogie épique qui scellera les aventures du Roi Arthur et de ses chevaliers. Pour vous aider à patienter jusqu’à la sortie du premier volet, retour sur l’œuvre déjà considérable de ce phénomène français…

Alexandre Astier : le conteur d’histoires

Une histoire de famille

Compositeur, metteur en scène, scénariste, producteur… Si Alexandre Astier cumule les épithètes il est et demeure avant tout comédien. Le théâtre, il est comme qui dirait “tombé dedans quand il était petit”. En effet, ses parents Lionel Astier et Joëlle Sevilla sont tous deux comédiens de profession. Quant à son demi-frère, Simon Astier, il n’échappe pas non plus à cette “tradition” familiale.

Au passage, la série Kaamelott cristallisera cette passion commune puisque chaque membre de la famille trouvera son rôle à jouer dans la comédie épique créée par Alexandre. Ainsi, Lionel Astier interprète le redoutable Léodagan de Carmélide, sa compagne Joëlle Sevilla prête ses traits à Dame Séli et Simon Astier incarne leur fils Yvain, “curieusement appelé Chevalier au Lion“…

Dès lors, il n’est pas surprenant qu’ayant grandi dans ce milieu d’artistes Alexandre Astier ait développé un goût prononcé pour les récits, le jeu et cherché à exprimer son style à travers l’écriture…

Kaamelott : l’œuvre hybride

La comédie, une affaire sérieuse…

Kaamelott une oeuvre hybride

La série évènement, diffusée entre 2005 et 2009 sur la chaîne M6, marquera le début d’une véritable épopée artistique pour Astier. Le créateur de Kaamelott aime autant divertir qu’il déteste l’abrutissement normalisé de la télévision. Une tendance qu’il dénoncera ouvertement comme nous le verrons plus loin. Acharné de travail, dramaturge cultivé et auteur exigeant, il redonne à la comédie française ses lettres de noblesse. Avec Kaamelott il affirme son style – souvent imité mais jamais égalé, s’imposant comme une figure référence de l’humour français. Kaamelott représente d’ailleurs pour beaucoup la quintessence du langage “à la Astier”.

Du rire aux larmes…

Mêlant comme personne la finesse du langage et l’absurde des situations qu’il met en place, Alexandre Astier impose donc ses codes à la télévision. Il surprend et ravit ses téléspectateurs en leur présentant une réécriture osée mais pertinente des Cycles Arthuriens. Bousculant audacieusement nos repères, il fait évoluer son récit – jusqu’ici essentiellement humoristique, vers une tragédie noire et intense. Mais la question se pose : comment a-t-on pu passer d’une discussion enflammée sur la consistance d’une tarte aux myrtilles dans les premières saisons, à la tentative de suicide inédite d’un héros légendaire lors du dernier épisode de la série ? Réponse : en maitrisant parfaitement les codes de l’œuvre réécrite pour mieux les briser et en maniant d’une main de maître la mécanique du rire et le sens de l’intrigue. Rien que ça…

J’essaye de faire en sorte que la comédie soit un genre fait avec sérieux. C’est ce que j’ai essayé de faire avec Kaamelott.

Alexandre Astier dans Direct Matin, 13 Février 2013.

La richesse d’un univers

Mais Kaamelott, c’est également une table ronde d’acteurs et d’humoristes pour lesquels Astier a taillé des rôles sur mesure : Alain Chabat (ou le très délicat Duc d’Aquitaine), Christian Clavier (le jurisconsulte cinglant), Élie Semoun (l’inquisiteur hystérique) ou encore le grand Pierre Mondy (Cæsar Imperator dans la dernière saison). C’est aussi des épisodes truffés de références à la pop culture, avec des sabres lasers, des portes des étoiles ou encore des titres à la Donjon et Dragons ou empruntés de films célèbres : La Vie est belle, Heat, Gladiator, Le Sixième sens…

Autant vous dire qu’Alexandre Astier assume son côté geek et s’amuse à mêler les genres et les hommages pour enrichir son propre univers. Cependant, c’est à l’illustre et très regretté Louis de Funès que notre conteur se réfère le plus, puisant dans le jeu de cet acteur emblématique son inspiration. Il ira même jusqu’à dédier son œuvre au grand comédien décédé en 1983.

Et les livres dans tout ça ?

Qui dit conteur dit livres ! Une fois encore, Alexandre Astier prouve son talent d’écrivain et sa polyvalence en nous livrant une version de Kaamelott en bande dessinée ! Illustrée par le talentueux Steven Dupré, la BD Kaamelott offre un nouveau point de vue sur l’univers décalé imaginé par Alexandre Astier.

Kaamelott en BD

Ce dernier a également co-écrit avec François Rollin un livre sobrement intitulé Astier et Rollin posent les bases de la pensée moderne : entretien libre sur la transmission entre les générations. Que demande le peuple ?

Enfin, laissez-vous conter les saisons avec le livre audio Comptines et poésines. Une série de livres qui propose dans chaque tome 20 courts textes de Pascal Boille. Les lectures et compositions musicales sont bien entendues signées Alexandre Astier !

Alexandre Astier : le vulgarisateur

Un peu de musique par-ci…

On vous a prévenu, la carrière d’Alexandre Astier est aussi dense que variée et reflète la multitude et la richesse de ses intérêts. La musique est effectivement prépondérante dans son œuvre puisque ce cher monsieur, non-content d’avoir déjà à son actif la création d’une série culte (dont il a accessoirement composé la bande-originale), monte de toute pièce un spectacle intitulé Que ma joie demeure ! Le sujet de ce one man show théâtralisé ? Rien de moins que l’éminent compositeur classique Johann Sebastian Bach et les aléas de son quotidien, entre expertises d’orgues, drames familiaux et cours de solfège.

Une fois n’est pas coutume, Astier mêle ici les genres avec brio, naviguant entre tragédie et comédie. En bon pédagogue, il se sert du rire pour transmettre au plus grand nombre des notions de musique élémentaires. Ce faisant, il tourne habilement à la dérision la complexité de cet Art qui le passionne tant. Retrouvez ici l’intégralité de son interview pour Les chroniques de Mandor et Filmsactu.

Un peu de Physique Quantique par-là…

Mais avant la rigueur du contrepoint et la subtilité du quinze temps, Astier s’était déjà attaqué à… la physique quantique ! Alors, comme vous on aurait eu tendance à partir en courant en lisant ces mots. Mais c’était sans compter sur les talents de vulgarisateur de ce touche-à-tout à la curiosité insatiable ! Car, contre toute attente, ce sketch/conférence décalé parvient à nous faire pleurer de rire entre deux équations. L’écriture et l’interprétation fabuleuses de l’artiste y sont pour beaucoup ! Finalement, ces 16 minutes de science pointue nous laisse un étonnant goût de trop peu. Tout simplement bluffant…

La tête dans les étoiles !

Le virtuose de l’écriture, pédagogue et humoriste, revient en 2014 avec une pièce de théâtre absolument cosmique : L’Exoconférence ! Dans ce nouveau spectacle, Astier incarne un astrophysicien et se penche sur les grandes étapes de la formation de l’univers. Au travers d’une conférence rocambolesque allant du Big Bang à la question de la vie extra-terrestre, le dramaturge nous invite une fois de plus à nous intéresser au monde qui nous entoure. Fidèle à lui-même, il nous amuse et nous déstabilise, jonglant habilement avec l’humour, la science et la philosophie….

Alexandre Astier Exoconférence

Alexandre Astier : l’omniprésent !

Passages remarqués à la télé…

L’impressionnante polyvalence d’Alexandre Astier n’a d’égal que son perfectionnisme : la qualité de ses créations prévaut sur leur quantité. Il n’est donc pas surprenant de l’entendre critiquer sans détour la pauvreté intellectuelle grandissante des émissions de télé françaises. D’ailleurs, la télé-réalité en prend pour son grade, notamment lorsqu’ Alexandre Astier est invité chez Morandini et dénonce ouvertement la médiocrité de ces productions. Selon lui, le divertissement ne devrait pas être synonyme d’abrutissement. À méditer…

… et sur les réseaux sociaux !

Par ailleurs, l’artiste complet sait faire bon usage des outils à sa disposition. Il s’exprime sur bien des sujets et sur bien des plateformes, affirmant sa vision du monde et de son époque. Ainsi, YouTube regorge de ses interventions sur des sujets aussi divers que la religion, l’éducation ou encore la théorie du complot.

Et pour ceux qui l’aurait manqué, on le retrouve également dans plusieurs épisodes du Palmashow !

Astier et le cinéma

Enfin, pour couronner ce curriculum déjà impressionnant, abordons la présence d’Alexandre Astier au cinéma. En effet, il est déjà apparu dans les salles obscures en jouant dans le film Home Sweet Home de Didier le Pêcheur ou encore LOL de Lisa Azuelos aux côtés de Sophie Marceau. Mais il a également réalisé David et Madame Hansen, une comédie dramatique dans laquelle il donne la réplique à une actrice qu’il admire tout particulièrement, Isabelle Adjani. Il a en outre réalisé deux adaptations des aventures d’Astérix : Le Domaine des Dieux sorti en 2014 et Le Secret de la Potion Magique en 2018.

C’est néanmoins la sortie imminente de la trilogie Kaamelott qui marquera sans doute le plus la carrière cinématographique d’Alexandre Astier ! Après de longues années d’attente, les fans de la série ont enfin pu découvrir en janvier dernier la bande-annonce du premier volet. Annoncé pour le mois de novembre prochain, cet opus entamera un nouveau chapitre de l’histoire du Royaume de Logres, entre résistance et reconquête du pouvoir pour le Roi déchu et ses chevaliers…

Kaamelott, l’Exoconférence, Que ma joie demeure ! Partagez-nous vos coups de cœur et vos avis sur ces œuvres en commentaire !

Retrouvez aussi d’autres portraits d’artistes, des actus séries et cinéma sur Ô Magazine !

Bannière Ô Magazine

Cet article a 2 commentaires

  1. Jérôme

    Bravo Madeleine pour ton article qui donne envie de découvrir l’œuvre d’Alexandre Astier. On a hâte de découvrir un interview réalisé par tes soins de ce grand personnage de la culture française !!!

    1. Madeleine Hely

      Merci infiniment Jérôme ! Qui sait, l’occasion se présentera peut-être bientôt ! ^^

Laisser un commentaire