L’automne s’est définitivement installé. Pour vous réchauffer nous avons eu l’idée de vous présenter Kusmi tea Paris, la maison de thé qui cultive la modernité et la tradition d’un savoir-faire, qui fête cette année ses 150 ans.

Couleurs vives et design moderne, ornées d’arabesques dorées, les boîtes en métal nous séduisent par leur élégance et raffinement. Des mélanges de thés aux parfums complexes et épicées. Des noms évoquant l’empire des tsars. C’est tout un univers baroque et russe auquel Kusmi Tea Paris nous invite.

Un thé à l’histoire romanesque …

C’est en 1867 que le fils ainé d’une famille paysanne, Pavel Kousmichoff, quitte à l’âge de 14 ans son village natal pour travailler pour un marchand de thé de Saint-Pétersbourg. Celui-ci, séduit par ses étonnantes qualités, l’initie aux secrets des mélanges de thé et lui offre, en 1867, une petite boutique en cadeau de mariage. La maison Kusmi Tea est née. En 1880 le succès de la maison est fulgurant et les thés Kusmi sont devenus les favoris des tsars. En 1917 La famille Kousmichoff installe ses ateliers à Paris, avenue Niel. En 1927, la marque part à la conquête du monde. Les années d’entre-deux-guerres voient l’entreprise prospérer et ouvrir des bureaux à New-York, Hambourg ou encore Constantinople. En un peu plus de dix ans, la maison, devenue incontournable, a ouvert 85 boutiques dans 35 pays, propose 100 mélanges de thé produits tout près du Havre et emploie plus de 600 personnes dans le monde. Une saga qui n’est pas près de s’arrêter.

L’origine du thé …

Le thé appartient à la famille du Camelia Sinensis. La Chine est le berceau de cette plante, c’est également là-bas que naquit l’usage des feuilles comme base de boisson. La première trace écrite du thé remonte à deux cents ans avant Jésus-Christ, où le thé est cité dans un traité de pharmacologie. L’art du thé apparaît plus tard, au VIIIème siècle avec les premières méthodes de production, de transformation et de dégustation du thé. Il n’est exporté par la Chine vers l’Occident que deux siècles plus tard, pendant la dynastie Ming. C’est à cette période que le thé est consommé tel qu’on le fait aujourd’hui c’est à dire dans une théière, infusé parfois plusieurs fois.

Des mélanges de thé audacieux

Kusmi Tea vous fera redécouvrir la saveur unique du thé. La douceur d’une infusion le caractère d’un thé noir , la fraîcheur d’un rooibos. Novices ou expérimentés, on s’éveille devant la note sucrée d’un thé vert ou le parfum d’un Earl Grey qu’on retrouve pleins de saveurs et de couleurs. Kusmi Tea est une maison de thé qui cultive à la fois modernité et tradition à travers ses incontournables créations bien-être, ses grands classiques et ses recettes légendaires, aujourd’hui devenues emblématiques. Des thés qui raviront tous les goûts.

 

Nous sommes heureux de partager avec vous nos coups de cœur :

 

Kusmi tea la beauté des mélanges 2 - Ô Magazine
Kusmi tea la beauté des mélanges 3- Ô Magazine

Tsarevna, le thé de Noël en édition limitée de la maison Kusmi Tea

Le thé noir, c’est un thé fermenté. Après récolte, les feuilles sont étalées sur de grandes claies de bois à l’abri, dans une salle ventilée jusqu’à ce qu’elles perdent 50 % de leur eau. Le thé est ensuite séché, puis filtré. Le thé noir est très souvent utilisé pour les thés aromatisés, comme le thé Tsarevna. Au coeur de la Russie impériale, les tsarevnas, filles de tsars, se rendaient pour les fêtes de fin d’année au Palais d’Hiver de Saint-Pétersbourg. Kusmi Tea s’est inspiré de ces traditions festives et met à l’honneur sa ville de naissance avec ce thé de Noël aux notes épicées et gourmandes qui s’inscrit dans la lignée des recettes exclusives de la maison. Tsarevna offre un savoureux mélange d’hiver à l’accent slave. Sur une base de thé noir et d’épices, ses arômes de vanille et d’amande apportent douceur et rondeur, rehaussées par une touche de réglisse.

Le 1er thé blanc Kusmi en collaboration avec Alain Ducasse.

Le thé blanc, c’est le thé qui subit le moins de transformation après récolte. Les meilleurs thés blancs sont uniquement composés de bourgeons, récoltés sur une courte période au moment du printemps. Sa rareté s’explique par la courte période propice à sa récolte. Il se boit nature, se fait avec une eau à faible température. Ses feuilles peuvent supporter plusieurs infusions. C’est à l’occasion des 150 ans de la maison de thé, qu’ Alain Ducasse et Kusmi Tea imaginent et créent ensemble cette recette unique. Le tout premier thé blanc de la maison Kusmi Tea est alors né. Un thé blanc aux notes subtiles de rose et de framboise.

150 ans après sa création, Kusmi Tea, a toujours su faire preuve d’audace et rayonne aujourd’hui comme à l’époque des tsars car la maison a su créer de nouveaux mélanges, qui nous ont totalement séduit à Ô Magazine.

Pour plus d’informations : Kusmi Tea

 

Crédit photos : Kusmi Tea

Recommended Posts

Leave a Comment