Le parfum est la part de nous qui nous précède où que nous allions et qui reste après notre passage. État Libre d’Orange matérialise la part de liberté qui fait notre âme.

« Je suis libre. Libre de penser, libre de dire, libre de faire. Libre de m’habiller comme je veux, libre d’aimer qui je désire, libre d’aller où bon me semble… et bla-bla-bla ». Ça, c’est que nous pensons toutes. Mais nous ne sommes pas réellement libres. Sortir du dress code du taf est un coup à se prendre des remarques, parfois de courtoisie, parfois de médisance : « Et maintenant que vous avez vu que j’ai une carte routière en guise de robe, on peut bosser ? ! »

La darkside de la réalité c’est qu’il faut être discrète, être séduisante mais pas sexy, être trendy mais assez stricte, être working girl mais pas business woman. Les vêtements, les chaussures, la coiffure, tout ce qui fait de chacune de nous une femme différente, tout devrait-il être masqué ? Nos efforts pour suivre la Fashion Week, nos coups de foudre aux Galeries, nos cris de joie pendant les soldes devraient-ils être enfermés au placard en attente d’un repas chez des amis qui prépareront des spaghettis sauce tomate pour que je tache définitivement mon unique chemisier Gucci ?

Être femme c’est dire non. Être femme c’est se dresser contre l’oppression de la pensée unique. Être femme c’est affirmer sa liberté. Et tout d’abord ma chérie (comme dirait Christina), on va commencer par le parfum.

Oui le parfum. Parce que le parfum, ça ne se voit pas mais c’est toi. Avec un parfum on sait que tu arrives, et c’est la dernière touche que tu laisses de ton passage. Le parfum dit aux autres que tu existes, que tu es indépendante, belle, forte, toi !

Bien sûr, il faut trouver le parfum qui t’aille, qui convienne à la situation, et surtout qui raconte une histoire. Cette histoire, on va l’inventer avec toi. Ça peut être un parfum qui dit que tu es en chasse ou que tu es prise ; un parfum pour exprimer la joie du premier réveil amoureux ou celui de la mélancolie après des années de lits communs ; un parfum pour annoncer ta fureur, tes instincts, tes intentions cachées. Le parfum parlera pour toi de façon subliminale : ils entendront tes messages et ils y obéiront sans le savoir.

Cela te paraît trop facile ? Tous les parfumeurs font cette promesse ? Va chez État Libre d’Orange et sens.

Sens, découvre, hume, inspire, respire,… laisse tes émotions s’exprimer. Avant de te dire si tu aimes, avant de comparer avec les parfums habituels que tu fréquentes parce que ta télé t’a dit de faire comme les stars de catégorie B, laisse ton esprit trouver l’histoire qu’il accroche à chacun de ces parfums ELO. Tes histoires les plus violentes, les plus intérieures, les plus enfouies, sont là cachées dans chacun des flacons État Libre d’Orange. Ils attendent d’exprimer tes plaisirs charnels, tes envies excentriques, tes attentes impossibles. Porte un de ces parfums et agît comme tu es réellement. Le parfum d’État Libre d’Orange doit être tout d’abord assumé, puis il sera compris. Compris dans ton cerveau, mais surtout compris dans ta personne.

Être libre ce n’est pas avoir la possibilité de faire que l’on veut, être libre c’est quand être et agir ne forment plus qu’une personne. Les parfums ELO, parts ton âme, te contraindront à être libre.

Un parfum État Libre d’Orange sera le premier pas faisant de ta vie, TA vie.

Par Bénédicte.

Boutique parisienne au 69 rue Archives

Etat Libre d'Orange, parfum, boutique 69 rue des archives Paris

Le parfum est mort vive le parfum

Etat Libre d'Orange, parfum, Vive le parfum est mort

Remerciements à Etienne de Swardt, fondateur d’Etat Libre d’Orange, pour l’interview qu’il m’a accordée. 

Recommended Posts
Comments
  • Benedicte

    Aujourd’hui, lundi 14 septembre, Etat Libre d’Orange propose à chacun d’avoir sa célébrité, avec du Champagne et des notes florales. Allez découvrir Remarkable People, plus recruteur et toujours une nouvelle histoire à vivre. #iamremarkablepleople #etatlibredorange #parfum