Son premier brevet américain date de 1930, mais elle a véritablement commencé à faire des émules il y a vingt ans. En France, c’est sans doute grâce à Sophie Riche, alias mademoiZelle et à ses 9 raisons de l’adopter, une vidéo drôle et instructive que la clochette en silicone est sortie de la poche des secrets. Mais combien êtes-vous à avoir passé le pas et quels freins restent-ils encore à lever pour la rendre plus, pardonnez-moi l’expression, “mainstream” ? 

Pourquoi passer à la coupe menstruelle ?

Les filles sont unanimes, le côté pratique, écologique et santé-hygiène sont les moteurs pour passer à la Cup.

Concrètement, pour vous donner une petite idée, chaque année en France, notre consommation représente cinq millions de tampons et de serviettes! Pour une seule femme, c’est en moyenne 15 000 produits «hygiéniques» qui seront jetés dans une vie, pour un budget de 2 400 euros. A nous toutes, nous aurons enfilé 240 milliards de tampon dans l’année, sans compter les 500 ans pour se désintégrer dans notre environnement. Face aux informations des écologistes, à la recrudescence de cas de choc toxique et autres désagréments, tels les sécheresses vaginales, infections, blessures et irritations dus au coton chimique et au viscose qui vient perturber votre flore naturelle, le tampon a moins bonne presse. Mal recyclé, il participe activement à la pollution de la planète : rivières, lacs, forêts, nappes phréatiques, océan ou s’accumuler dans nos décharges…

La cup vous coûtera entre 15 et 25 euros pour une coupelle réutilisable cinq à dix ans, selon les marques. C’est un investissement à moyen terme, en 6 mois, vous l’aurez remboursée, au-delà, ce ne sera plus que du bonus et vous en aurez pour près de 10 ans !

Elle est sans danger, attention juste aux allergiques au sillicone, ceci dit, n’ayez crainte, d’autres alternatives existent. Vous aurez peut-être beaucoup ri du test de l’humoriste Alex Logan, mais je vous assure, avec un peu de pratique, c’est vraiment facile ! Avec son phénomène de ventouse, elle est aussi efficace, voire même plus sûre, que d’autres protections. Mieux encore, elle peut rester en place 12h sans risque d’infections ou de sécheresse.

Enfin, pour les plus sportives d’entre nous, elle ne présente aucune contre-indication à la pratique. Pratique et confortable, au final le seul risque, c’est de l’oublier !

Il ne reste plus qu’une chose à faire, l’adopter, ou plutôt devrais-je dire, la dompter !

Entre celles qui n’arrivent pas à l’insérer et celles qui n’arrivent pas à l’enlever, sans nul doute, c’est un petit coup de main à prendre. Son utilisation est trop nouvelle pour que la pratique se transmette de mère en fille, alors Internet est un passage quasi obligé pour franchir le cap !

Pour l’apprivoiser, j’ai moi aussi parcouru de nombreux forums qui m’ont tous confortés et encouragés ! Enfin, si vous avez encore un doute, de super coachs de la cup veillent sur la toile pour vous venir en aide et des tutos disponibles pour vous accompagner.

Lunacup, Mooncup, Lily Cup, Méluna, Fleurcup, LibertyCup, Be-Cup… Il ne vous reste plus qu’à choisir ici votre love cup!

Vous avez 11 mois pour vous y mettre… Je vous préviens, une fois testée, c’est l’adopter ! On fait le point en fin d’année?

Recommended Posts