Évitez d’être dérangés, toutefois le silence absolu n’est pas indispensable, il n’est pas question de se couper du monde extérieur, bien au contraire. Sauf obstacle majeur, il est fortement conseillé de fermer les yeux et d’éviter de bouger pendant la relaxation, sauf si la position devient inconfortable. Prenez quelques instants pour vous recentrer sur votre corps, l’observation du rythme respiratoire est un bon moyen de retour à soi et d’apaisement. Faites un bilan de ce que vous ressentez, physiquement et mentalement, sans juger, simplement, observez, prenez note, c’est ainsi. Évitez de vouloir vous relaxer à tout prix, ce qui en général produit l’effet inverse! Soyez prêts à accepter ce qui se présente quoi que ce soit, même si vous avez tendance à juger que c’est « décevant », que vous n’êtes pas assez relâchés etc, etc… 

Puis petit à petit commencez à détendre toutes les parties du corps une par une.

L’ordre est le suivant:

Le visage:les paupières, les sourcils, l’espace entre les sourcils, le front (imaginez si ça vous aide un lac tranquille), tout le cuir chevelu, les ailes du nez, les pommettes, les joues, la région des oreilles, le menton, desserrez les mâchoires et les lèvres.

Lorsque le visage est bien relâché, le masque tombe, les traits s’apaisent. Vous pouvez alors imaginer que du visage la relaxation se répand dans le reste du corps comme une onde agréable et bienfaisante qui va s’installer progressivement dans les épaules, les bras, les coudes, les avants bras, les poignets et les mains. Prenez alors quelques instants pour entrer en contact avec les sensations en provenance de vos bras, peut être sentirez vous de la chaleur, des picotements, des fourmillements ou tout autre chose, observez, ressentez…

Puis relâchez tout le dos en partant de la nuque, parcourez par la pensée la colonne vertébrale, en descendant vertèbre après vertèbre et en relâchant tous les groupes musculaires de part et d’autre de la colonne en insistant plus particulièrement sur la région lombaire. Prenez quelques instants pour bien sentir tout votre dos…

Relâchez alors la poitrine, les flancs, la taille et toute la ceinture abdominale, et entrez en contact avec votre respiration, sans la modifier, observez la, sentez son rythme, sa présence, les mouvements de la poitrine et du ventre, peut être même aussi du diaphragme qui se soulève et s’abaisse, gouttez cet instant de calme et de bien-être…

Puis relâchez le bassin, les fesses, le périnée… et laissez la relaxation gagner progressivement vos cuisses, vos genoux, vos mollets, vos chevilles et vos pieds, jusqu’au bout des orteils…
.

Prenez conscience de votre corps dans sa globalité, de votre état de calme et de bien-être…

Pour approfondir encore cet état, vous pouvez vous concentrer sur vos expirations, à chaque expiration, il suffit d’imaginer que vous lâchez prise encore et encore, de plus en plus, vous laissez partir tout ce qui reste de tension, vous pouvez le visualiser sous la forme d’une descente en vous même, de plus en plus profond, de plus en plus calme. Goûtez cet instant soyez conscients de ce qui se passe, de votre bien être, de votre calme, de tout ce qui se présente là tout simplement et plus particulièrement dans votre corps.

Lorsque vous le désirez, vous pouvez revenir à votre état de veille:prenez quelques respirations plus profondes, commencez à bouger lentement votre corps (doigts ,orteils, mains pieds..). Faites tous les mouvements, étirements, baillements, que vous souhaitez, prenez bien votre temps …et enfin, ouvrez les yeux comme après une bonne nuit de sommeil.

Je vous propose de faire cette expérience chez vous, au moment où vous le désirez, quand vous en sentez le besoin… La relaxation sera moins profonde qu’en séance de sophrologie, puisque la voix du sophrologue et sa tonalité (qu’on appelle terpnos logos: ton monocorde, doux et persuasif pour résumer très schématiquement) induit une relaxation plus facile et plus profonde, mais vous vivrez une expérience qui je l’espère vous donnera envie de continuer…

Recommended Posts