fbpx

Vélo : nos dix conseils pour bien rouler en ville

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Vélo : nos dix conseils pour bien rouler en ville

Nul besoin d’avoir recours aux statistiques pour constater que la pratique du vélo en ville a considérablement augmenté ces dernières années en réaction aux bouchons, à la pollution ou encore à la saturation des transports en commun… Ou tout simplement par souci de garder la forme et de mieux profiter de la ville et de ses trésors. En outre, ces derniers mois marqués par la pandémie du Covid ont encore boosté le trafic cycliste urbain. Ainsi, vous êtes de plus en plus nombreux à enfourcher votre vélo pour aller travailler ou bien simplement pour vos loisirs (+70% à Paris*). Ce constat s’applique particulièrement aux femmes. Dans ce contexte, nous voudrions partager dix conseils** avec nos ami(e)s cyclistes, particulièrement les néophytes, afin de rendre leur expérience aussi sûre qu’agréable…

Ces conseils sont issus de notre pratique quotidienne du vélo depuis 2007, d’abord à Londres puis à Paris.

Avant de monter sur son vélo

1. Vérifier la pression de vos pneus

Pour connaître votre pression de gonflage idéale, il suffit de lire les indications mentionnées à même vos pneus. Pour des pneumatiques standard de VTC ou de vélo de ville, la pression recommandée tourne autour de trois bars / 45 PSI. Privilégiez une pompe à pied avec manomètre intégré pour un gonflage précis, efficace et facile. Si vous souhaitez accroître l’adhérence de vos pneus sur chaussée humide ou glissante, vous choisirez de les sous-gonfler légèrement. Au contraire, si vous privilégiez la performance et la vitesse, diminuez l’adhérence en optant pour un léger surgonflage. Dans tous les cas, pensez à vérifier la pression de vos pneus tous les mois.

2. Vérifier le fonctionnement de vos freins

Si certains vélos sont équipés de freins à disque, la plupart bénéficient encore d’un système de patins frottant sur la jante. Dans ce dernier cas, veillez à maintenir un réglage optimal de votre système de freinage. Gardez une distance égale entre la position naturelle de votre manette, son positionnement lorsque vous freinez et votre guidon. Si vos freins sont trop ajustés, un frottement permanent du patin de freinage sur la jante risque de vous ralentir. Au contraire, si vos freins sont trop lâches (contact entre la poignée de frein et votre guidon), votre freinage perdra son efficacité. Ce point peut s’avérer crucial en cas d’urgence.

3. Préparer votre itinéraire

N’attendez pas d’être sur le départ pour vérifier votre itinéraire. Pour ce faire, anticipez en ayant par exemple recours à l’option vélo de l’application Google Maps. Nous vous conseillons alors de faciliter et de sécuriser votre navigation. Vous pourrez ainsi vous munir d’un système permettant de fixer votre téléphone à votre guidon. Pour les cyclistes moyens, les temps de trajet donnés par l’appli se révéleront trop optimistes. Nous vous conseillons par conséquent de prévoir une marge de sécurité de 15 minutes à une demi-heure. D’autant qu’il vous faudra prendre le temps de vous garer et d’attacher votre vélo correctement.

4. Prévoir un habillement adapté

Ne vous habillez pas trop chaudement avant de commencer à pédaler. Vous constaterez que vous vous réchaufferez rapidement, surtout en cas de côte à grimper ou de vent de face. Prévoyez une veste en polaire avec une écharpe entre cinq et quinze degrés, deux vestes polaires entre zéro et cinq degrés. N’oubliez pas vos gants en hiver, ni vos mitaines en été, pour une bonne prise en mains, bien ferme, de votre guidon. Par grand froid, pensez à bien protéger vos oreilles. Munissez-vous également d’un bonnet fin à glisser sous votre casque. De nombreux cyclistes se protègent excessivement contre la pluie, en enfilant cape et surpantalon. Dans le cas de trajets courts (moins d’une heure), ces précautions sont inutiles. De tels équipements vous feront transpirer et vous arriverez à destination plus trempé(e) encore que si vous aviez stoïquement supporté quelques gouttes de pluie.

Nota Bene à l’attention de nos lectrices féminines : évitez absolument les vêtements amples et longs qui prennent les bourrasques de vent. Ils risquent de vous déséquilibrer alors que vous êtes en plein trafic. De même, rappelez-vous la fin tragique d’Isadora Duncan. Bannissez en conséquence de votre garde-robe de cycliste les longs foulards et autres écharpes. En effet, ces derniers sont susceptibles de se prendre dans les rayons de vos roues et de vous faire chuter. Enfin, optez pour des couleurs vives, et même fluorescentes, pour bien vous signaler auprès des autres usagers de la route (signalement passif, sans éclairage électrique).

Parmi nos dix conseils pour bien faire du vélo en ville, vérifier la pression des pneus.
Couple de cyclistes à Cergy-Pontoise, place Hubert Renaud. (c) Jérôme Ziel.

Pendant votre trajet à vélo

5. Prendre sa « juste place » sur la route

Pour éviter le trafic, vous n’avez pas besoin de raser le trottoir, au risque de le toucher avec votre pédale, ce qui vous fera perdre votre équilibre. Ni de raser les véhicules en stationnement, au risque de vous prendre une ouverture intempestive de porte côté circulation. Pour éviter ce désagrément, maintenez une distance de sécurité d’au moins un mètre entre la file de voitures en stationnement et vous-même.

6. Être concentré à 100% sur la route

Circuler dans un environnement dense ne revient pas à faire du vélo dans son jardin. De nombreux obstacles peuvent surgir de toutes parts : enfants, animaux, adultes distraits, trottinettes ou même d’autres cyclistes. Évitez ainsi de prendre vos appels téléphoniques ou bien d’avoir les yeux rivés sur votre écran tout en pédalant. Gardez les deux mains sur vos poignées de frein en permanence afin de pouvoir réagir instantanément si la situation l’exige. En cas d’incident, sachez garder votre calme et ne répondez pas aux provocations ni même aux insultes, même si votre niveau d’adrénaline a été stimulé par vos efforts de cycliste.

7. Respecter le code de la route

Respectez les feux rouges, à l’exception de ceux qui sont munis de mini panneaux jaunes vous autorisant à tourner ou à continuer tout droit, après avoir vérifié que la voie était bien libre. Respectez également les passages protégés en laissant la priorité aux piétons souhaitant traverser la chaussée. Gardez à l’esprit que vous représentez la communauté des cyclistes dont vous ne souhaitez pas dégrader l’image par un comportement antisocial.

8. Rouler à « l’allure juste »

Adaptez votre allure en n’allant ni trop lentement (ne gênez pas le trafic ni les autres cyclistes derrière vous), ni trop vite. Ce dernier conseil s’adresse plus particulièrement aux vélos électriques qui ne réalisent pas les limites de leur système de freinage. En ville, nous recommandons une vitesse comprise entre 15 et 20 km/h.

Après avoir terminé votre trajet à vélo

9. Bien garer et sécuriser son vélo

Une fois rendu(e) à destination, recherchez un rack à vélos spécialement prévu pour le stationnement urbain des cycles. Autrement dit, ne gênez pas le passage des piétons en attachant votre vélo au premier poteau que vous trouverez. Utilisez idéalement deux types distincts d’antivols pour sécuriser vos roues avant ET arrière, en les solidarisant au cadre de votre vélo ainsi qu’au rack de stationnement.

Après avoir terminé son trajet à vélo, il faut bien garer et sécuriser son vélo.
(c) Marcelo Chagas – Pexels.

10. Se changer

Si vous en avez la possibilité, vous pourrez choisir de vous changer, quittant ainsi vos habits de cycliste pour adopter une tenue plus adaptée à vos occupations de citadin (travail, activités sociales). Si vous avez des cabines de douche à disposition, vous pourrez en profiter pour vous rafraîchir, notamment par temps de grande chaleur.

Nos conseils rejoignent-ils les conclusions auxquelles vous êtes vous-mêmes parvenu(e)s à la suite de vos trajets cyclistes quotidiens en milieu urbain ? En avons-nous oublié certains ? N’hésitez pas à nous en faire part dans la section dédiée aux commentaires…

* Voir à ce propos l’article du Guardian du 12 mars 2021 : « Europe doubles down on cycling in post-Covid recovery plans ».

** Un grand merci à Salma qui a pris le temps de relire et d’enrichir notre article de son point de vue de cycliste femme.

La publication a un commentaire

  1. Amélie Okono

    Super article qui nécessite une attention particulière aux différents conseils lorsqu’on pratique le vélo dans notre vie quotidienne 👍

Laisser un commentaire