Un ostéopathe au bureau : conseils pour « Travailler sans douleurs ! » par Yannick Bénet

Un ostéopathe au bureau : conseils pour « Travailler sans douleurs ! » par Yannick Bénet

Avec la généralisation du télétravail, qui n’a jamais ressenti de douleurs au niveau des cervicales ou des lombaires ? Lorsqu’il crée son organisme Neo Forma (conseils en ostéopathie) il y a dix ans, Yannick Bénet compte parmi ses clients des entreprises du transport ou de l’industrie. Depuis quelques années cependant, l’ostéopathe s’est rendu compte que les entreprises du tertiaire faisaient aussi appel à Neo Forma désormais. À l’attention des travailleurs sédentaires, il a donc écrit Travailler sans douleurs !, à paraître dans la collection My Happy Job des éditions Vuibert le 15 mars prochain. Nous l’avons rencontré pour qu’il partage avec nous certains des tips qu’il a rassemblés dans son ouvrage, à la suite d’observations glanées tout au long de sa carrière. Interview…

Ostéopathe, ergonome et nutritionniste, Yannick a fait de la douleur au travail sa préoccupation principale. Au cours des dix années qu’il a passées à la tête de Neo Forma, organisme de conseils sur la meilleure posture à adopter au travail, Yannick a constaté une évolution de sa clientèle. Ce n’étaient plus seulement les manutentionnaires qui faisaient appel à lui, mais les travailleurs du tertiaire, souffrant désormais des longues heures passées devant leurs écrans ! Il a donc fallu revoir la théorie selon laquelle le travail en position assise, sans pénibilité physique particulière à première vue, se ferait sans douleurs !

Un ostéopathe au bureau : les conseils de Yannick Bénet pour « Travailler sans douleurs ! »
Yannick Bénet (c) Neo Forma

Bougez-vous !

Comme Yannick l’a constaté, « le véritable problème du travail sur écran, c’est de ne pas bouger ! C’est la sédentarité qui est la source de tous nos maux. Quand vous ne bougez pas pendant une journée entière, cela revient à fumer l’équivalent d’1,2 paquet de cigarettes. Tout le système cardio-pulmonaire en est affecté : artères, cœur, poumons, etc. Cela provoque par conséquent les douleurs dont se plaignent les salariés du tertiaire ! ». Yannick a donc décidé de capitaliser les conseils et consultations en ostéopathie qu’il a pu dispenser pendant dix ans auprès des plus grands groupes français et internationaux. Dans son livre Travailler sans douleurs !, il reprend une démarche qui lui est chère. Ainsi, il explique les origines de la douleur pour mieux la comprendre, l’expliquer au patient et par là en venir à bout, schémas anatomiques à l’appui !

Pendant des années, Yannick était comme tout le monde : il pensait que les douleurs étaient liées à une mauvaise position assise. Il suffirait donc de se tenir avec le dos bien droit pour les éviter. « Or, explique-t-il, nous avons constaté que ce type de conseils n’apportait aucune amélioration. Il a fallu changer d’optique pour considérer l’hygiène de vie dans son ensemble. »

Conseil d’ostéopathe : ménager ses cervicales et ses lombaires

En conséquence, le premier tip de Yannick consiste à « bouger un maximum : levez-vous au moins toutes les heures pour réactiver la circulation du sang. C’est la priorité ! Également, pour ménager vos cervicales, mettez le haut de votre écran à hauteur de vos yeux. En général, les gens positionnent leur écran trop bas, surtout en télétravail. Les personnes se tiennent alors avec les épaules vers l’avant. Elles penchent la tête vers le bas. Par conséquent, cela crée une douleur au niveau des cervicales ». Aux télétravailleurs, il conseille de se munir d’un clavier et d’une souris déportés. « Cela permet d’éloigner et de surélever l’écran, ce qui limite du même coup la fatigue visuelle ».

Pour lutter contre la lombalgie, notre ostéopathe recommande également d’avoir recours à un siège de bureau réglable, « en position dynamique. On constate chez les personnes une tendance à bloquer la position du dossier pour être le plus droit possible. Pensez également à régler la tension du dossier, de façon à ne pas partir en arrière complètement. Donc, quand on a le dos vraiment enfoncé dans son dossier, le dossier doit pivoter, certes, tout en gardant une position verticale ». En outre, Yannick conseille également de positionner un petit coussin ou une serviette roulée au niveau du bas du dos, pour conserver la lordose ou cambrure de la colonne vertébrale à ce niveau…

Contre la fatigue visuelle, pauses régulières et éclairage diffus

Pour limiter la fatigue visuelle, Yannick conseille également d’adapter l’éclairage de la pièce. « Au bureau, remarque-t-il, l’éclairage est allumé toute la journée. À la maison, les gens ont tendance à allumer uniquement quand le soir tombe. Je recommande au contraire d’adopter un éclairage diffus et homogène, même pendant la journée ». Si on travaille à la maison, pourquoi ne pas installer une petite lampe supplémentaire près de son écran ?

Par ailleurs, l’ostéopathe recommande de faire des pauses visuelles régulières. Comme il l’explique, « il existe un petit exercice assez simple qui s’appelle le 20/20/20. Le principe consiste à faire une pause toutes les 20 minutes, en regardant à 20 mètres pendant 20 secondes ». En effet, il existe deux types de muscles de la vision, les uns pour la vision de près, les autres pour la vision de loin. Si nous gardons l’attention fixée sur notre écran tout proche, cela va créer un déséquilibre… qu’il convient de compenser avec le 20/20/20 !

Hygiène de vie : faire le sport qu’on aime !

En matière d’hygiène de vie, l’ostéopathe considère sans surprise que la pratique d’un sport est très importante. Il y consacre même les deux derniers chapitres de son livre Travailler sans douleurs ! Comme il l’explique, « le premier chapitre sur le sport est consacré à des exercices qu’on va pouvoir faire au bureau ou à la maison. Ils serviront ainsi à relâcher certaines tensions et à réactiver la circulation sanguine. Quant au deuxième chapitre, il est axé sur les réflexes à adopter pour éviter de se blesser ou de traumatiser son corps quand on fait un sport ».

À lire également : Quelles activités sportives à tester à la rentrée ?

Dans tous les cas, Yannick insiste sur la notion de plaisir. Selon lui, « si nous disons aux personnes de faire un sport qu’elles n’aiment pas, cela ne va pas marcher. Elles vont le pratiquer pendant une ou deux semaines, puis elles vont arrêter ». Or, il n’existe pas de « mauvais sport ». Yannick prend ainsi l’exemple de la course à pied. « Si vous la pratiquez avec du bon matériel, de bonnes chaussures adaptées à votre corps ; si vous courez en forêt au lieu de courir sur du béton, et si enfin vous adoptez une bonne façon de courir, en étant bien accompagné, cela ne pourra que vous être bénéfique ». Il peut donc être opportun de se faire conseiller par un coach pendant quelques séances…

Yannick insiste donc : « si la personne s’hydrate, s’étire, s’échauffe, alors aucun sport n’est à proscrire. L’important consiste à pratiquer un sport qu’on aime, en y allant progressivement et surtout en se faisant plaisir ».

Un ostéopathe dans la salle de sport

Aux femmes qui fréquentent les salles de sport, Yannick conseille de se concentrer sur des exercices de développement musculaire profond. Il poursuit : « cela passera par des exercices de gainage : yoga, pilâtes. Ces disciplines permettront de travailler sur les muscles profonds et sur la posture ».

Car là encore, il nous apprend qu’il existe deux types de muscles : la musculature superficielle, d’une part, et la musculature profonde, d’autre part. Quand nous faisons travailler nos muscles profonds, cela se révèle particulièrement bénéfique pour lutter contre les douleurs, petites ou grandes, déclenchées par le travail sur écran. Car ces muscles se révèlent plus importants et plus puissants que ceux qui sont superficiels (pectoraux ou abdominaux). Certes, ces derniers se voient davantage, mais ils ne jouent de rôle important ni dans la posture, ni par leur puissance.

Alimentation : éviter les régimes trop restrictifs !

Le dernier moyen de lutter contre les douleurs concerne l’alimentation. L’ostéopathe conseille à nos lectrices et à nos lecteurs de penser leur alimentation en termes de pyramide alimentaire. Comme il l’explique, « au sommet de cette pyramide, se trouvent les aliments à consommer en petites quantités (sucres, graisses, sodas). À la base, on trouve ceux que l’on doit consommer fréquemment et en grandes quantités (légumes et fibres, notamment) ». En matière d’alimentation, Yannick tient à nous décomplexer : « de temps en temps, manger un fast-food, ce n’est pas si grave, à partir du moment où ce n’est pas tous les jours ». En matière d’alimentation, Yannick insiste enfin sur l’hydratation. Selon lui, « la déshydratation constitue la première cause de fatigue visuelle. Elle joue également sur toutes les inflammations au niveau du corps (tendinites). La priorité pour vos lecteurs doit donc être de s’hydrater régulièrement ».

Un ostéopathe au bureau : les conseils de Yannick Bénet pour « Travailler sans douleurs ! »
(c) éditions Vuibert, collection My Happy Job, 2022

Laisser un commentaire

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies