fbpx

Qui sont les pervers narcissiques ?

Pervers narcissique

Vous êtes déjà nombreux, et de plus en plus à découvrir que vous vivez sous le même toit qu’un « PN ». Le plus souvent, il est un(e) conjoint(e) ou un membre de votre entourage proche. Ce trouble complexe de la personnalité correspond à un mécanisme de manipulation mentale qui est, en général, destructeur pour les victimes. Alors, qui sont les pervers narcissiques ? Zoom sur cette surprenante personnalité.

Qui appelle-t-on « pervers narcissique » ?

On appelle « PN » ou « pervers narcissique » une personne atteinte d’un trouble de la personnalité narcissique. Cette définition est plutôt vague, non ? Détaillons ensemble. Le terme « perversion narcissique » décrit une psychopathologie reposant sur la manipulation mentale, permettant à un individu d’exercer une emprise sur un autre. Comme vu dans notre précédent article sur la dépendance affective, les pervers narcissiques sont des personnes qui ont une image dévalorisante d’elle-même et qui se valorisent en rabaissant les autres.

Souvent égocentrique, la personne atteinte de ce trouble montre un faible degré d’empathie vis-à-vis d’autrui. Il se « fiche » des autres. Ce dont il a besoin c’est d’être admiré. La reconnaissance est quelque chose qu’il adore ! Ce trouble vient en effet d’un manque important de confiance en lui. Mais, très fier, le pervers narcissique ne montrera jamais ce manque publiquement ! Il peut être un(e) conjoint(e) mais aussi votre patron ou un(e) ami(e), bref n’importe qui. 

Ombre d'un pervers narcissique qui n'est autre qu'un requin montrant les dents.
Pervers narcissique – TerraFemina

Quel est le profil de personnalité d’un pervers narcissique ?

Les individus atteints de perversion narcissique n’ont pas forcément exactement tous le même profil. Cependant, certains signes se retrouvent dans la majorité des cas. Pour vous éclaircir, réalisons le profil type d’un pervers narcissique :

Un individu souvent réservé et séducteur

Le pervers narcissique est une personne d’extérieur sympathique, agréable et souvent réservée. C’est d’ailleurs ce côté réservé qui fait son charme ! Prenons pour exemple un homme. En effet, « Les hommes sont plus souvent touché que les femmes par la perversion narcissique » d’après Passeport Santé. Chez les femmes au caractère introverti, qui ont une énergie tournée vers l’intérieur (vers leurs émotions et leurs sentiments), la majorité d’entre elles sera le plus souvent attirée par un homme réservé, au côté mystérieux et séducteur qu’à son opposé, un homme complètement extraverti qui sera majoritairement tourné vers les autres, les faits etc. Séducteur, le pervers narcissique est également une personne très jalouse. 

Une personne sans affect

Attention, ce séducteur est souvent une personne sans affect. Ceci peut paraître étonnant, mais le PN sait cacher son jeu. Il n’est tout simplement pas conscient du mal qu’il provoque autour de lui. Cependant, l’influence qu’il exerce sur autrui est tout à fait calculée ! Brillant en société, le PN est très intelligent. Il utilise malheureusement son intelligence à mauvais escient.

Il est souvent difficile de reconnaître un pervers narcissique dans son entourage proche. Quand celui-ci est démasqué, vous aurez beau lui parler de son problème, il sera le plus souvent dans le déni, et se fera toujours passer pour la victime. Il use et abuse en effet de stratégies de communication manipulatoires pour retourner les situations à son avantage et se dédouaner de ses responsabilités. « Ce sont des adultes qui ont les mêmes réactions qu’un enfant de 5 ans qui aime arracher les pattes des mouches sans réaliser que cela lui fait mal. Ils ne sont pas capables de voir la souffrance de l’autre. Ils ne le respectent pas et vont chercher à satisfaire leurs besoins à ses dépens. » explique Isabelle Nazare-Aga, auteure de Les Manipulateurs sont parmi nous, pour Psychologies.com.

Un grand comédien

Ensuite, on parle souvent des pervers narcissiques comme des comédiens nés. L’une des caractéristiques principales d’un PN est qu’il a plusieurs visages. Il saura utiliser son doux visage charmeur et flatteur au bon moment. Malheureusement, derrière lui se cache également un visage fermé, froid, qui révèle un côté très autoritaire. Celui-ci répond à un mal-être, souvent causé dès l’enfance. 

Femme attachée et manipulée comme une marionnette.
Femme marionnette – Valérie Sengler

Une personne toxique 

Ces individus drôles, originaux et cultivés, passent d’une facette à l’autre en quelques secondes à peine. « Si vous les avez contrariés, ils peuvent par exemple passer en un instant d’une profonde tristesse à une fureur terrible. » selon Isabelle Nazare-Aga pour Psychologies.com. Le plus souvent, votre relation avec un pervers narcissique sera tout à fait normale au début. En couple, il paraîtra comme le/la conjoint(e) idéal(e), car à vos petits soins ! Cependant, le jour où il vous montre son vrai visage, c’est-à-dire au moment où vous vous trouvez sous son emprise, une spirale infernale de culpabilisation et de dévalorisation s’abattra sur vous… 

Pour récapituler, la manipulation se fait donc en trois étapes : le pervers narcissique crée tout d’abord un lien avec la personne. Puis, il attaque la confiance en soi et l’auto-estime de celle-ci pour créer un lien de dépendance d’elle envers lui. Enfin, il fait croire que le lien de dépendance procède de la victime, et non de lui !

Quel type de relation le pervers narcissique entretient avec l’autre ?

Le pervers narcissique asservie celui ou celle qu’il rencontre en mettant à mal sa sensibilité, créant ainsi un processus d’emprise. Comme on l’a dit, dénué d’empathie, il fait revivre à l’autre la souffrance qu’il a éprouvé, souvent pendant son enfance. Pourquoi ? Car il a un vide en lui. Un vide qui ne peut difficilement être comblé dû à une importante blessure. « Il admire la vie chez les personnes sensibles et il la haïe car elle n’existe plus en lui. La partie vivante étant détruite chez cet individu, il est dans l’incapacité de faire des deuils. Cela voudrait dire regarder la douleur à l’intérieur de soi, alors qu’il la fuit par survie. » selon Managersanté.com

Pour contrebalancer cette souffrance, le pervers narcissique projette sur l’autre le  mépris qu’il a de lui-même, se positionnant dans une posture de toute puissance. Il pensera ce qui est le mieux pour vous, sans écouter votre opinion ! Il pourra même jusqu’à décider à votre place. La victime craindra tout le temps le conflit avec cette personnalité toxique et ne se mettra plus de limite. Elle ne saura tout simplement plus dire « non ». Ne sachant, au bout d’un moment, ne plus savoir prendre les décisions par elle-même, elle deviendra son jouet, pliée à ses moindres caprices. En plus de ressentir de la culpabilité et de se sentir dévalorisée, la victime sent qu’elle doit faire attention à tout ce qu’elle dit et fait pour ne pas contrarier le PN. Elle n’est tout simplement plus elle-même. 

Bien sûr, vous vous dites qu’il y a toujours le moyen de se rebeller ? En effet, ne pas céder aux caprices du PN, c’est bien, mais encore faut-il que ceci marche sur le long terme ! Et c’est véritablement une source d’épuisement mentale quotidienne pour les victimes. De plus, le pervers narcissique saura parfaitement vous rassurer et vous dire, sur le moment T, ce que vous avez envie d’entendre. Mais il saura, plus tard, vous rabaisser de plus belle.

D’où vient ce trouble de la personnalité narcissique ?

Le trouble de la personnalité narcissique vient souvent de l’enfance. Un enfant qui a été surprotégé par ses parents, un enfant sur qui on a eu des attentes extrêmement élevées, trop d’attentes pour son jeune âge, ou encore un enfant maltraité ou négligé sont les causes les plus courantes. Souvent, l’un des parents de cette jeune victime qui est l’enfant, comporte lui-même des troubles de la personnalité narcissique. Un enfant qui vivra avec une maman menteuse, comédienne, très jalouse, à se faire des films, qui surprotège son enfant, ou le dévalorise et le fait culpabiliser pour des problèmes auquel il n’est même pas concerné, rendra le plus souvent cet enfant également atteint de ce trouble. 

Petite fille marchant seule, tête baissée, en soulevant derrière elle un lion en peluche.
Enfant seule – Pixabay

Celui-ci pourra, certes, se rendre compte du comportement insensé de l’un de ses parents et pourra, plus tard, prendre ses distances. Mais des traces restent pour toujours et malheureusement celui-ci ne s’en rendra pas compte. Même si dans le meilleur des cas, celui-ci s’en rend compte, la plupart du temps il refusera de se faire aider par un psychologue. Il pourra, peut-être, être alerté par l’éloignement de ses proches, notamment de sa victime, souvent son(sa) compagnon/compagne lorsque celui-ci réussira à sortir de son emprise. On ne devient donc pas pervers narcissique du jour au lendemain ! Les signes apparaissent au début de l’âge adulte. 

Comment se protéger de cet individu ?

Pour connaitre tout nos conseils pour se sortir de l’emprise d’un pervers narcissique lorsque vous êtes sous sa dépendance affective, nous vous invitons à lire notre article sur le danger de la dépendance affective en amour.

En résumé, 4 étapes sont importantes pour se sortir du piège : 

  1. Se rendre compte de la manipulation. Se rendre compte pour la victime de sa souffrance et qu’elle a été dupée. Elle doit donc désormais sortir de cette boucle infernale et cesser de se justifier.
  2. Ne pas chercher à comprendre la personne. En effet, beaucoup d’individus vont chercher à comprendre ou trouver des excuses au comportement du pervers narcissique. Il est atteint d’un trouble de la personnalité : vous ne pouvez pas grand chose pour lui à part l’inciter à se faire aider par un professionnel !
  3. Renouer avec les proches dont la victime a été éloignée pour plaire au pervers narcissique.
  4. Enfin, retrouver doucement confiance en elle et retrouver l’estime d’elle-même grâce à l’aide de ses proches et d’un psychologue.
Menottes aux poignets cassées, qui symbolisent la libération de l'emprise du pervers narcissique.
Libération – BuzzWebzine

Le choix de prendre ses distances ou non avec le PN est le choix de la victime. Ceci est très difficile lorsqu’il s’agit de son(sa) conjoint(e) mais elle doit prendre une décision, elle doit agir ! Il existe tout de même un consensus chez les psychologues : pour pouvoir se reconstruire, il faut partir.

Sommes-nous tous des manipulateurs ?

Enfin, selon le psychiatre, psychanalyste et thérapeute Robert Neuburger : « Nous sommes tous des pervers manipulateurs ! ». Dans son dernier essai, il explique que la manipulation commence dès le plus jeune âge, avec le langage. Tout commence même par les parents, lorsqu’ils demandent à leur enfant de manger tel légume parce que c’est bon. « Les enfants avalent cette histoire avec les épinards, et ne réalisent pas – ou alors beaucoup plus tard – qu’ils ont été manipulés. Car, en réalité, les épinards ne sont pas bons, ni plein de fer ! Il faut bien comprendre que la fondation de toute manipulation, c’est la relation. Et s’il s’agit d’un lien vital, la manipulation sera beaucoup plus efficace. Ainsi, si j’essaie de vous manipuler, vous m’enverrez balader ; mais si nous étions mariés, vous y regarderiez peut-être à deux fois… » explique le psychiatre pour Psychologies.com.

Main manipulant le support de bois servant à faire bouger une marionnette.
Manipulation – Le délit

Pour les victimes des personnes atteinte de perversion narcissique, donc dans le cas ou de la souffrance est ressentie, l’astuce pour se protéger des paroles de ces grands manipulateurs est « d’écouter le discours et pas le contenu. Il ne faut pas essayer de comprendre, sinon on est perdu, car c’est incompréhensible. » Cependant posez-vous la question de pourquoi il est en train de vous faire culpabiliser ? Qu’a t-il à cacher ? Quel est son but ? Ceci vous protégera de la manipulation, et vous évitera donc de tomber dans le piège !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.