fbpx

Prix Goncourt du premier roman : découvrez les finalistes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Prix-Goncourt-du-premier-roman-decouvrez-les-finalistes.jpg

Le 4 mai sera délivré le prix Goncourt du premier roman, l’un des plus prestigieux prix littéraires français. Cette année ils sont au nombre de quatre à concourir dans cette catégorie. Découvrons sans plus attendre les finalistes.

Dans quelques jours sera remis le prix Goncourt du premier roman. Après délibération des Académiciens, Abigail Assor, Emilienne Malfatto, Dimitri Rouchon-Borie et Olivier Hercend sont les quatre finalistes de cette année. Le lauréat du prix du premier roman sera annoncé le 4 mai, ainsi que ceux des prix récompensant la meilleure Nouvelle et la meilleure Poésie.

Que sur toi se lamente le Tigre d’ Emilienne Malfatto

Emilienne Malfatto est une jeune journaliste indépendante ayant souvent séjourné en Irak. Que sur toi se lamente le Tigre se déroule ainsi sur les rives du Tigre dans l’Irak d’aujourd’hui. Ce court récit de 80 pages raconte l’histoire d’une jeune femme qui franchit l’interdit absolu. Cette dernière tombe enceinte, hors mariage, alors que son amant meurt sous les bombes. Dans un monde dirigé par le code de l’honneur et l’autorité masculine, le destin de la jeune femme est scellé. Ce premier roman d’Emilienne Malfatto révèle une histoire intense et met en lumière les réalités complexes de ce pays qu’elle connaît bien.

Le Démon de la colline aux loups de Dimitri Rouchon-Borie

Chroniqueur judiciaire, Dimitri Rouchon-Borie signe son premier roman inspiré des audiences auxquelles il a assisté. Le Démon de la colline aux loups raconte l’histoire d’un détenu. Condamné à perpétuité, il décide de raconter son histoire, son enfance, mais surtout sa douleur, sa rage et son immense solitude. Un roman de 200 pages écrit en quelques semaines, décrivant une sombre réalité, celle d’une victime devenue bourreau. Le récit démontre la violence et la noirceur humaines mais avec beaucoup de justesse. Ayant assisté à plusieurs audiences judiciaires, Dimitri Rouchon-Borie a ressenti le besoin d’extérioriser ce qu’il avait éprouvé. Récompensé du prix Première de la RTBF, Le Démon de la colline aux loups est l’un des finalistes du prix Goncourt.

Aussi riche que le roi d’Abigail Assor

Après avoir rencontré un franc succès au Maroc avec son premier roman, Abigail Assor fait partie des quatre nommés. Aussi riche que le roi raconte l’histoire d’une jeune Française de 16 ans, Sarah, vivant dans les bidonvilles de Casablanca. Elle rêve de s’extirper de sa condition et vivre ainsi une vie meilleure. Pour cela, Sarah souhaite trouver un riche mari qui lui fera vivre la grande vie. Lorsqu’elle rencontre Driss, un riche héritier, elle décide de tout faire pour le séduire. Abigail Assor s’inspire de sa jeunesse passée à Casablanca pour écrire son premier roman. Mettant en scène deux mondes que tout oppose, Aussi riche que le roi est une histoire d’amour pleine de promesses, se retrouvant confrontée à une dure et cruelle vérité.

Zita d’Olivier Hercend

Écrit par Olivier Hercend, ce roman se déroule dans les années 20 en Italie. L’histoire raconte celle de Monsieur Leone, devenu infirme à cause de la guerre, et de sa bonne Zita. Tous deux passionnés de conduite automobile, Leone décide d’entraîner cette derrière afin d’en faire une pilote de course. À travers les différents parcours, Zita affirme son talent et devient un symbole dans un monde bridé et dominé par le fascisme. Histoire modeste et originale d’une jeune femme devenue championne de course automobile, Olivier Hercend signe un premier livre rempli de sensations fortes. Zita est le quatrième et dernier roman en compétition pour le lauréat du prix Goncourt. Le grand gagnant de cette catégorie sera annoncé le mardi 4 Mai.

À lire également : Cinq livres féministes à lire une fois dans sa vie

Laisser un commentaire