Mode modeste : une femme libre est-elle couverte ?

Kami, marque de mode modeste indonésienne, dév

La mode modeste s’illustre par des vêtements amples et confortables, recouvrant certaines parties du corps. Elle est d’abord une mode religieusement correcte. Alors qu’elle provoque des polémiques dans un monde où la libération du corps de la femme bat son plein, elle rassemble de nombreuses femmes de tous horizons afin de redéfinir la féminité.

 

Les origines de la mode modeste illustrée par une oeuvre du célèbre peintre orientaliste belge, Edouard Verschaffelt, à ses mutations au 21 ème siècle grâce à des initiatives créatrices comme Galeries Zarafet et avec la collection d'hijab et d'abaya de Dolce & Gabbana.
En haut, tableau d'Edouard Verschaffelt via Sothebys.com. En bas à gauche, Zarafet Galeries via leur Instagram @zarafetgalleries. En bas à droite, Dolce et Gabbana et leurs hijabs et d'abayas via Vogue Arabia.

 

Les origines de la mode modeste

Un courant issu des vertus religieuses

La mode modeste est initialement une mode influencée par les codes vestimentaires préconisés par l’Islam. En effet, les musulmans doivent se vêtir selon des codes qui répondent à certaines conceptions de la décence : dans le Coran (VII, 26), la tenue vestimentaire est liée à la pudeur et a pour fonction essentielle de cacher la nudité. La base alors à appliquer pour les croyants est de revêtir un « vêtement de piété » qui refléterait leur pureté intérieure.

Ainsi, les hommes et les femmes doivent porter des vêtements longs et amples afin de couvrir leur corps et de « ne montrer que ce qui est manifeste » (Coran 24:30-31). De là apparaissent alors les longues tuniques et les foulards qui recouvrent la chevelure et la poitrine des femmes notamment. C’est pourquoi de jeunes créatrices, pour la majorité musulmanes, se lancent dans la mode modeste. De cette manière, elles peuvent porter des vêtements appropriés qui leur permettent de s’exprimer en tant qu’individu, sans avoir à sacrifier leurs convictions religieuses.

Les consommateurs musulmans: une niche pour les créateurs

Depuis les années 2000, la mode modeste a pris de l’ampleur dans la mode et la consommation des femmes musulmanes. Féminines, passionnées de mode et fières de leurs origines, certaines créatrices et influenceuses se tournent vers un sujet de niche : la mode et le monde musulman.

Par faute de représentation, ces jeunes femmes ont décidé de promouvoir elles-mêmes leur culture et leur vision de la femme moderne. C’est le cas de Galeries Zarafet, fondatrices du premier salon de mode dédié à la mode modeste et aux créatrices du monde arabe (mais pas que) en France. De par leurs évènements, elles cherchent à promouvoir la mode modeste au delà des frontières arabo-musulmanes.

Alors que le monde musulman s’enrichit et représente un enjeu économique majeur pour le secteur de la mode, Dolce & Gabbana déclare que « les exigences vestimentaires de ces clientes sont trop souvent délaissées par les grandes maisons de couture et de prêt-à-porter européennes » après avoir dévoilé leur collection de hijabs et d’abayas en 2016. Depuis lors, de grandes marques, comme H&M et Tommy Hilfiger, ont tenté de développer des collections spécial Ramadan à l’occasion de l’évènement.

Néanmoins, cette mode ne concerne pas uniquement les femmes de confession musulmane. En effet, les femmes de toute confession religieuse voient en cette nouvelle mode plus inclusive, une manière de respecter la pudeur et la décence préconisées par leur foi tout en étant élégante. Ces deux notions n’étant pas liées uniquement à la religion permettent à la mode modeste de devenir une mode spirituelle.

 

 

La mode modeste peut se revendiquer de différentes manières : soit en se catégorisant comme telle, ce qui est le cas pour The Modist et la nouvelle catégorie d'ASOS "mode modeste", ou par des styles sobres, amples et couvrants qui peuvent être qualifiés de modeste. On peut observer ce deuxième cas partout dans la mode d'aujourd'hui, notamment avec les créations de Phoebe Philo alors qu'elle était encore la directrice artistique de Céline : ses styles sont élégants, confortables et modestes.
A gauche, The Modist via The Mod "Making Waves". Au milieu, Celine Printemps 2018 de prêt-à-porter via Vogue Runway. A droite, la nouvelle catégorie Mode modeste d'ASOS.

 

Les mutations de la mode modeste: de la religion vers un idéal féminin

Une mode spirituelle 

Plus généralement, la mode modeste fait référence à une tendance par laquelle les femmes vont porter des vêtements qui révèlent peu leur peau, de manière à satisfaire leurs exigences spirituelles et stylistiques. Ainsi, la mode modeste est à la fois un courant de mode et de pensée. Elle est incarnée par des femmes cherchant à redéfinir ce qu’est la féminité grâce à des vêtements oversize, des silhouettes couvertes et du layering (art de superposer plusieurs couches de vêtements) qui vont couvrir le corps de ces dernières selon leur propre confort personnel.

Par exemple, The Modist met en avant des tenues pudiques et modernes de haute couture. La marque Céline, lorsque Phoebe Philo en était la directrice artistique, proposait un style modeste et minimaliste, basé sur une palette de couleur épurée afin de donner à la fois de l’allure et du confort à ses clientes. Des marques, comme ASOS, ont inclus à leurs catégories celle de « Mode modeste » et d’autres essayent d’offrir davantage de vêtements hijabi-friendly, comme Uniqlo, Zara ou Mango.

Alors que pendant des générations, les créateurs ont cherché à découvrir et émanciper le corps de la femme des normes sociales patriarcales, on observe aujourd’hui qu’un intérêt commun de rester relativement dissimulé tout en atteignant un niveau d’esthétique suffit à rapprocher les femmes issues de frontières religieuses, raciales et culturelles différentes.

Une nouvelle mode féministe

En effet, depuis quelques années, on observe un retournement de tendance quant au vêtement approprié pour une femme. Autrefois, et même en Occident, les vêtements d’une femme répondaient à des moeurs conservatrices, et recouvraient en totalité le corps de celle-ci : mains, chevilles, poitrine, cheveux. Plus tard, la nouvelle vague de créateurs bouscule les codes de l’habit féminin : les jupes sont raccourcies afin de laisser apparaître les chevilles, les cheveux sont découverts, les mains sont dénudées et le pantalon devient un vêtement pour femmes.

On observe alors que plus on avance dans le temps, plus le corps de la femme se libère des moeurs rigides d’en temps. En effet, la mini jupe fait son apparition et les femmes brillent dans de jolis décolletés. Aujourd’hui, il n’est plus choquant de voir la peau des femmes, dans la rue ou à la télévision. Ces mêmes femmes ont utilisé leur corps dénudé en guise de protestation afin de reprendre le contrôle sur leur féminité. En dénudant certaines parties de leur corps, elles ont cherché à rompre le tabou sur l’importance de la pudeur attribuée trop souvent à la femme.

Néanmoins, en réaction à cette mode qui serait devenue trop provocante, certaines femmes ont, depuis quelques années, décidé de se couvrir à nouveau. Alors que la voix de la femme se libère et cherche à faire valoir ses droits, de nombreuses femmes voient en ce style vestimentaire une forme de contestation envers l’hypersexualisation dont le corps de ces dernières fait les frais.

Ainsi, une contre-tendance apparaît selon laquelle beaucoup de femmes choisissent une mode qui serait liée à l’oppression féminine, en signe de libération. Pourtant, bon nombre de femmes restent sceptiques quant à la vogue actuelle de cette mode moderne et conservatrice.

 

 

Aujourd'hui, grâce aux réseaux sociaux, nos voix peuvent être entendues. La mode se veut être plus inclusive : elle met en valeur des femmes rondes, des femmes plus âgées et des femmes voilées. Halima Aden fait partie de ces mannequins qui apparaissent pour la première fois les cheveux couverts et qui tentent de faire bouger les choses afin d'être représentées davantage. The Modist a, dès sa création en mars 2017, choisi de promouvoir la mode modeste afin de déconstruire les préjugés autour de celle-ci et ainsi permettre de transmettre le message dont elle est porteuse.
A gauche, la mannequin Halima Aden pour la collection Max Mara Automne 2017 de prêt-à-porter via Teen Vogue. A droite, The Modist pour son édito The Mod "We are one".

 

La mode modeste dans l’air du temps

Les polémiques que provoquent la mode modeste

La mode modeste s’est vue attribuée certaines critiques auprès de féministes notamment. En effet, les femmes qui cherchent à normaliser leurs atouts physiques, s’insurgent quant à la glamourisation de ces tenues modestes, autrefois symboles de soumission religieuse. Ces mêmes personnes n’acceptent pas que le marché de la mode se penche sur cette nouvelle tendance, qui signifierait que les marques encouragent ce type d’enfermement féminin.

En effet, en France par exemple, le port du voile et le burkini sont sujets à débats épineux. Selon ces débats, une femme couverte est une femme opprimée, soit par des moeurs conservatrices, soit par des codes islamiques initiés au Moyen-Orient, où la femme doit dans certains pays porter le voile intégral.

Or, l’idée que la mode modeste est oppressive est une idée fausse car dans les pays dits « pays libres », des femmes se couvrent, car elles l’ont choisi. Ces femmes, peut-être ennuyées par l’extravagance et l’exhibition du corps féminin dans la mode, choisissent une autre forme de libération : elles se couvrent afin de manifester leur féminité et leur libre arbitre. Pour Tamara Hostal, fondatrice de l’école Esmod à Dubai, la mode modeste « ce n’est pas la charia en vêtement ».

 

La mode modeste est porteuse d'idéaux féministes, tel que la liberté de la femme.

 

Le mot de la fin

La mode modeste, qui répondait d’abord à des besoins vestimentaires en termes de convictions religieuses, a réussi à susciter de l’intérêt pour des non-religieux. De ce fait, la première Modest Fashion Week a eu d’abord lieu à Istanbul en 2016 avant de s’étendre jusqu’à Londres puis Dubai en 2017 et Jakarta en 2018.

A première vue, la mode modeste est loin de ce qu’une femme moderne et laïque pourrait porter. Cependant, elle s’est vue se transformer pour être plus inclusive. Elle offre d’autres alternatives aux femmes en matière d’élégance, de confiance en soi, et d’originalité afin qu’elles puissent s’affirmer en tant qu’individu. Néanmoins cette mode ne fait pas l’unanimité et met en relief un problème actuel au sein de notre société : la liberté des femmes.

1 Comment

Laisser un commentaire

SANTÉ

BIEN-ÊTRE

Attrape-rêve ou capteur de rêves : quels sont ses bienfaits réels ?

media-bienfaits-capteur-attrape-reves-reels

Depuis quelques années, l’attrape-rêve se trouve dans de nombreuses décorations, installé sur un mur de la maison, au-dessus du lit ou à la fenêtre. Loin d’être un objet anodin, il remplit une fonction particulière : vous aider à bien dormir. Il faut néanmoins comprendre le pouvoir mystique qu’il porte en lui pour pouvoir en tirer…

Read More

Le féminin sacré

Féminin sacré
Connaissez-vous le féminin sacré ? L’art de renouer avec son essence féminine. Un voyage initiatique avec soi où liberté, sérénité et redécouverte se côtoient avec bienveillance et profondeur. Le féminin sacré : une rencontre avec soi Dans un quotidien tumultueux où l’on vit à cent à l’heure, la femme se disperse au détriment de son être mais…

Read More

OL Cosmetics : Venez découvrir leurs soins bio venus tout droit d’Italie

OL Cosmetics soins bio

Pour toutes celles qui ne connaissent pas encore, découvrez les produits OL Cosmetics ; une ligne de cosmétiques pour femmes sans parabens et sans petrolatum qui respecte le teint naturel de la peau. Une marque au service de toutes les peaux, de tous âges. OL Cosmetics est une jeune marque créée par Manuela Asara. Grâce à…

Read More

Pimper son petit-déjeuner en dégainant l’arme muesli

Pour la petite histoire, le docteur suisse Bircher-Benner concocta le premier la recette du muesli, dans les années 1900. Cette "petite purée", originellement composée de flocons d'avoine, de graines et d'oléagineux se mêle à merveille avec tout type de laitage. De nos jours, le muesli aussi appelé granola, se réinvente à l'infini à travers une…

Read More

FORME

Les abdominaux hypopressifs pour un ventre plat

Les abdominaux hypopressifs pour un ventre plat

De nombreuses personnes ont pour objectif d’avoir un ventre plat. Et si possible, avec des abdominaux apparents. Cependant, plusieurs études tendent à démontrer l’aspect néfaste de ces exercices, lorsqu’ils sont mal réalisés. Les abdominaux hypopressifs sont une bonne alternative pour un ventre plat. Ils permettent également de renforcer la sangle abdominale, et de préserver le…

Read More

Astuces détox pour un été serein !

L’été approche et rime généralement avec soleil, vacances ! C’est le moment de purifier votre corps et gommer les excès accumulés tout au long de l’année. Abus d’alcool, junk food, ces excès provoquent fatigue, troubles digestifs ou encore le vieillissement de votre peau. Le but d’un petit programme détox (comptez une quinzaine de jours) est de…

Read More

Le cardio fait-il réellement perdre du gras ?

Le cardio fait-il perdre du gras ?

À l’approche de l’été, pour beaucoup l’heure est au régime. La presse féminine regorge de “régimes miracles” pour perdre les quelques kilos superflus de l’hiver. Mais si une partie de la perte de poids est lié à l’alimentation, elle relève également en grande partie d’une activité physique. Le roi en la matière ? Le cardio.…

Read More

ALIMENTATION

La vanille dans tous ses états !

La vanille, subtile épice de la famille des orchidées nous vient tout droit du pays des Conquistadores : le Mexique. Cette fleur à l'allure exotique rafle la palme sur le plan gustatif, devenant la plus estimée des grands chefs et apportant aux mets un supplément d'âme. Tour d'horizon des maîtres pâtissiers ayant sublimé la "vaina"…

Read More

Alcool : peu importe l’ivresse, pourvu qu’on goûte le flacon

Quel ivrogne fini chante que tout alcool se vaut, à moins d’être un conducteur Polonais en plein record européen d’alcoolémie ? Non, s’il faut boire, il faut bien boire et boire bon. J’ai donc risqué ma frêle santé à parcourir les vapeurs d’éthanol pour vous recommander plein de nouvelles modérations. Viche Pitia C’est de très loin…

Read More

Le Beau Thé : le tea time français et bio

Sachet de thé coup de foudre, le beau thé
Le Beau Thé est une marque créée par plusieurs passionnés : Marcellin, Thuy Vy et Hervé. Leur objectif est de donner aux thés et aux infusions les mêmes lettres de noblesse que le vin par exemple. Découvrez des thés bio, fabriqués en France et au design tendance et moderne. Le Beau Thé vous propose de découvrir…

Read More

TipDigger : la nouvelle appli pour trouver les meilleurs restaurants autour de toi

A l’origine du concept se cachent deux jeunes ambitieux au dynamisme ravageur : Marisa Denry et Alexis Martel. L’idée est simple : proposer une application mobile gratuite, dans l’ère du temps et qui se veut centrée sur le partage de bonnes adresses culinaires. C’est certain, TipDigger va devenir l’allié des foodistas parisiennes. On vous en…

Read More

SEXO

Praline et Priape pour une sexualité chic et décalée

Logo de la marque Praline et Priape
Praline et Priape est une marque récemment créée et qui vous propose un large choix de produits pour vous accompagner dans votre quête de plaisir. Partant du postulat que l’érotisme touche un important nombre de personnes, la marque s’est lancée dans le développement de produits chics, décalés et pleins d’humour. Praline et Priape est une…

Read More

Sites de rencontre : leurs avantages et leurs inconvénients

Avantages des site de rencontre

Des recherches récentes ont permis de mettre en avant la pertinence des sites de rencontre. Si ces études avaient pour objectif d’évaluer l’impact des rencontres en ligne sur les relations amoureuses, elles ont aussi souligné les similarités entre ce nouveau mode de rencontre et les approches plus traditionnelles. Les récentes évolutions de ces plateformes de…

Read More

L’hyménoplastie : reconstruction de soi et valeurs familiales

ÔMagazine - hyménoplastie
L’hyménoplastie, c’est cette opération qui permet à la femme de retrouver un hymen intact. Beaucoup de raisons peuvent pousser une femme à avoir recours à cette chirurgie. Aujourd’hui, nous faisons le point sur cette intervention ballotée entre traditions familiales et reconstruction de soi. L’hymen : qu’est-ce que c’est ? L’hymen est une membrane se trouvant à l’entrée du vagin. Dans…

Read More

“T’as joui ?” : ode au plaisir féminin

Sur son compte Instagram @tasjoui, la journaliste et féministe Dora Moutot, libère la parole des femmes sur la jouissance féminine, au travers de témoignages et de publications rigolotes et pleine de sens. Zoom sur la lutte en faveur de l’orgasme féminin, encore bien trop tabou dans notre société.  L’orgasme féminin, trop longtemps relayé au second plan « T’as…

Read More

Trouver le bonheur dans les caresses

La peau est notre organe sensoriel le plus développé. Elle révèle nos émotions et en dit beaucoup sur notre équilibre intérieur. Les caresses sont essentielles. La peau est le miroir de l’âme. Elle nous permet de détecter et de ressentir des choses et de communiquer avec les autres. Le contact physique est donc essentiel à…

Read More

L’Avent est une prépa des cadeaux d’Noël

Ma chère lectrice, je te gâte pour ce Noël avec un calendrier de l’Avent exprès pour que tu dépenses tous tes sous avec ta CB. Parce qu’on n’a qu’une vie et moins d’une centaine de Noël à y faire, il est important que tu te lâches sous mes conseils, mes recommandations, mes choix, pour toi,…

Read More

Newsletters

Instagram
Suivez nous sur Facebook

NEWSLETTER
Suivez-nous sur Twitter