L'évolution du parfum

Dès sa création pendant l’Antiquité jusqu’à aujourd’hui, le parfum a su devenir une véritable institution. Désormais accessible à tous, chacun retrouve un peu de sa personne au sein des multiples fragrances proposées sur la marché. Qu’il soit poudré, gourmand, oriental, iodé ou encore floral, votre parfum reflète votre personnalité. Se parfumer est devenu un geste quotidien, mais qu’en était-il avant ? Ô Magazine vous raconte l’histoire du parfum à travers le temps.

D’abord réservé aux dieux…

Durand l’Antiquité, l’usage du parfum était surtout réservé au culte des dieux. Cela consistait en une cérémonie divine pendant laquelle différentes espèces de fleurs, feuilles ou encore résines étaient brûlées. Ainsi, la fumée dégagée faisait ressortir, la beauté et la puissance des dieux grecs et égyptiens. Cléopâtre a été l’une des premières femme à associer le parfum à la beauté féminine.

Il est important de préciser que c’est au Moyen-âge que la technique de distillation a été découverte. Ainsi, des fragrances plus concentrées ont été créés. À cette époque, le parfum n’était réservé qu’à un public très restreint : l’élite de la société.

La Renaissance : l’époque de résurrection du parfum

Lors de la renaissance, le parfum connait une véritable ascension sociale. La noblesse et l’aristocratie se parfument. Néanmoins, le parfum n’avait encore pas ces lettres d’or. En effet, il n’était pas vraiment utilisé dans un but esthétique comme aujourd’hui. De ce fait, on l’utilisait afin de masquer les odeurs corporelles.

Louis XIV était un grand amateur de parfum tout comme beaucoup de nobles à la cour de Versailles. Les matières premières employées sont nobles et diverses notamment grâce à la découverte du monde par Christophe Colomb. Louis XV ordonnait de porter un parfum différent chaque jour à la cour.

L’impératrice Eugénie souffrait de migraines. C’est Pierre-François-Pascal Guerlain qui lui a créé une Eau de Cologne sur mesure. Suite à cela, monsieur Guerlain demandait à l’impératrice de pouvoir la commercialiser. Ce grand succès lui a permis d’être nommé par Napoléon III Fournisseur Officiel de la Cour Impérial. D’autre part, Guerlain est l’une des premières marques à avoir commercialisé des parfums.

La démocratisation

Dans les années 50, ce sont les eaux de Cologne qui sont à l’honneur. Aussi, le parfum se démocratise et est accessible au plus grand nombre. Par ailleurs, c’est dans les années 80 que cela évolue vers des fragrances qui se veulent plus capiteuses et enveloppantes.

De nos jours, le parfum subjugue toujours. Cependant, la difficulté pour les créateurs est la forte concurrence qui est de plus en plus féroce sur le marché. Le vrai défi est alors d’être créatif et de savoir se différencier des autres. Toutefois, le parfum conserve toujours son image d’élégance.

Son identité a bien évolué au travers du temps et des époques. Aujourd’hui de nouvelles matières premières sont employées. Avec l’écologie au cœur des enjeux mondiaux, de nouvelles marques apparaissent et produisent des fragrances uniques et parfois vegan. Et vous, que portez-vous ?

La publication a un commentaire

  1. padé priscilla

    j’adore le parfum et j’ai toujours rêver de devenir un NEZ pour m’enivrer de senteurs et choisir les odeurs , les associer et les créer , j’ai même acheter un livre pour me mettre au diapason , merci pour cet article

Les commentaires sont fermés.

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies