Le color block, ou comment mettre de la couleur dans son style

Fini le noir et le blanc, place à la couleur. La sphère mode devient un véritable arc-en-ciel. Mais attention, associer les teintes est une vraie science. Son nom : le color block. Décryptage de cette tendance.

Article rédigé par: Océane Arasse

De la couleur, de la couleur et encore de la couleur. La mode ose le splash de teintes depuis plusieurs saisons. Un art répondant au doux nom de color block. L’objectif : associer (bien de préférence!) les couleurs par « blocs ». Le look se construit ici à partir d’une nuance mixée à plusieurs autres. Elles deviennent l’élément phare de la tenue. Mais cette fascination pour les couleurs ne date pas d’hier. Elles étaient même auparavant associées à un statut social. Par exemple, dans la Rome antique, la toge blanche habillait les hommes adultes, et était synonyme de virilité. Une bande pourpre était ajoutée pour les jeunes enfants et les sénateurs. La pourpre et or, elle, était réservée aux empereurs triomphants. Avec le développement des techniques de production, la symbolique a disparu. Un temps mises de côté, les couleurs reprennent vie dans les collections à partir des années 60-70. Notamment grâce aux créateurs Yves Saint-Laurent et Courrèges.

Les différents types de color block

Le color block monochrome

Il s’agit d’utiliser une seule couleur pour l’ensemble du look. On peut alors choisir des pièces d’exactement la même teinte ou de différentes nuances proches. Si l’on veut jouer la carte de l’élégance, c’est ce color block là qu‘il faut adopter. Ici, le choix de la couleur est primordial. C’est elle qui habillera littéralement tout votre corps. Elle est à sélectionner en fonction de sa carnation, sa couleur de cheveux ou encore sa morphologie.

Le contrasté

Le color block contrasté consiste à mixer des teintes opposées. En général, on n’associe pas plus de trois couleurs. Pour s’entraîner, mieux vaut commencer par sélectionner une couleur vive, une à la mode et une autre sobre. Ou sinon deux teintes sobres et une troisième vitaminée. Niveau supérieur, jeter son dévolu sur une couleur flashy. On cherche ensuite son opposé sur le cercle chromatique. La dernière nuance pourra être plus sobre. Pour les plus audacieuses en revanche, plein feux sur les teintes pepsi. On trace un triangle sur le cercle chromatique en choisissant à chaque fois l’opposé. Mais on n’oublie pas que le plus important, c’est de se faire confiance. Oui, on suit son instinct et on laisse parler la fashionista qui est en nous. On voit toutes dans la vie des associations de couleurs qui matchent. Il suffit simplement de se lancer !

Le camaïeu

Avec le camaïeu, on joue sur les nuances d’une même couleur. Les teintes peuvent ensuite dériver vers une nouvelle couleur sobre. Par exemple, on peut commencer par un bleu ciel, puis un lapis lazuli, un bleu marine et terminer avec du noir. Encore une fois, il est ici important de se fixer sur une couleur qui met en valeur sa silhouette.

Mixer les couleurs avec le cercle chromatique

Mixer les couleurs avec le cercle chromatique

Le cercle chromatique permet de connaître la couleur complémentaire d’une autre. Pour cela, il suffit de choisir une teinte et de regarder celle qui se trouve au bout de sa diagonale. On suit simplement la flèche déjà indiquée et le tour est joué. Ce cercle est idéal pour sélectionner les deux teintes restantes dans un color block contrasté. Il faut bien sûr opter pour une couleur en particulier au préalable ! Voici donc les combinaisons principales:

Bleu clair et rouge

Violet et vert clair

Rose et vert foncé

Orange et bleu

Jaune et bleu marine

Les conseils pour réussir son color block

Si l’on veut attirer tous les regards avec son color block, voici quelques conseils. Déjà, pas de pièces à motifs. Le look doit être pensé uniquement à partir de couleurs unies. On privilégie d’ailleurs les nuances phares de la saison à l’image du rose, du violet ou du vert. Attention, color block ne veut pas dire une pièce, une couleur. Chaque pièce en elle-même peut-être bicolore ou plus. Il faut simplement faire attention à ne pas se transformer en arlequin.

En ce qui concerne le choix des teintes, on privilégie une couleur adaptée à sa carnation pour le haut. Sinon, il faut jouer avec la couleur du makeup ou des accessoires. Ce serait dommage de paraître fade alors que l’on porte des couleurs. Les accessoires justement peuvent vite devenir too much si les nuances ne sont pas adaptées. Pour jouer la sécurité, on privilégie l’or et l’argent. Impossible de se tromper avec ! Dernière astuce, utiliser les couleurs sombres pour cacher les zones qui complexent. Ou simplement celles que l’on veut moins mettre en avant. Les couleurs attireront elles l’attention sur la partie du corps qu’elles habillent. Alors prête à tenter le color block ?

Laisser un commentaire

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies