fbpx

La journée internationale du Lupus, une maladie inconnue mais répandue

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
5 raisons de ne pas craindre l'échec

Le lupus est une maladie chronique provenant de failles du système immunitaire affaiblissant l’organisme et détruisant certaines cellules. Cette maladie se manifeste sous différentes formes et les personnes qui en sont  atteintes ne le savent parfois même pas.

Le lupus est une maladie chronique qui connaît différents stades. Durant sa vie un individu connaît différentes phases. Parfois, les poussées vont décupler les symptômes, tandis que pendant les rémissions les symptômes vont quasiment disparaître pendant une durée indéterminée.

Mais en vrai, qu’est-ce que c’est ?

D’après l’organisation mondiale de la santé (OMS), une maladie chronique est une infection qui dure et évolue dans le temps. Par conséquent, le lupus ne disparaît pas, mais il évolue selon les moments de la vie de la personne. Outre sa qualification de  maladie chronique, le lupus est aussi auto-immune. Le système immunitaire sécrète donc des anticorps se retournant contre la substance à l’origine de la création des anticorps.

Dans le cas du lupus, il est possible d’en distinguer différentes formes, la plus connue étant le lupus érythémateux systémique. Il existe aussi une variante liée à l’arrêt de prise de médicaments : le lupus médicamenteux.

Quels en sont les symptômes ?

Prenant diverses formes, le lupus s’en prend à de nombreuses parties du corps, articulations, peau, corps, reins cœurs… Les symptômes en sont donc multiples. Parmi eux, il est possible d’identifier :

– les ulcères muqueux : qui sont des plaies situées au niveau des couches de cellules recouvrant la paroi intérieure des organes creux, comme la bouche.

– la photosensibilité : une sensibilité accrue face au soleil.

– l’arthrite : inflammation des articulations.

– la pleurésie : inflammation de la plèvre qui recouvre le poumon et entraîne des douleurs aigües au thorax.

-la précardite : inflammation concernant le cœur et qui engendre le gonflement de cette membrane.

-l’apparition de protéines dans l’urine qui manifeste une déficience rénale.

-des problèmes sanguins : l’anémie qui engendre une hausse des saignements

-une atteinte du système nerveux se manifestant par des paralysies ou des mouvements anormaux.

À cette liste s’ajoutent aussi la perte de cheveux, les maux de tête, l’hypertension…L’étendue de ces manifestations complique l’identification de cette maladie. D’autant plus que l’intensité de ces symptômes varie en fonction de chacun et qu’ils ne sont pas permanents. C’est pourquoi, plus elle est détectée tôt plus il est facile de l’appréhender et de vivre avec. Bien qu’il n’existe pas de remèdes pour faire disparaître cette maladie, certaines précautions doivent être prises.

Les facteurs pouvant déclencher cette maladie

Les personnes atteintes sont pour la plupart sujettes au stress ou au surmenage. Cependant, il est possible d’observer l’apparition de cette dernière au moment des grossesses ou post accouchement. L’arrêt de prise de médicaments liés à un traitement long peut aussi être responsable de l’apparition de cette maladie. La prise d’un traitement hormonal comme la pilule est aussi susceptible de déclencher cette maladie. Par ailleurs, l’exposition prolongée au soleil sans protection est aussi un facteur déclencheur et aggravant. De ce fait, il est conseillé de se protéger des UV en utilisant des produits adaptés. D’autres facteurs liés à l’environnement existent.

Comment vivre avec ?

Cette affection peu connue touche entre 20 000 et 40 000 personnes en France. 90% des cas concernent des femmes âgées de 15 à 40 ans. Toutefois, certaines célébrités atteintes de cette maladie tentent de faire connaître cette dernière. C’est le cas de Selena Gomez qui s’est confiée à ce sujet dans le magazine Billboard en 2015. Cependant, si elle s’est exprimée sur sa maladie, elle n’a pas expliqué comment elle vit avec. Ô Magazine a donc contacté la présidente de l’Association française du lupus et autres maladies auto immunes qui nous a fourni des informations supplémentaires.

Afin d’éviter les poussées et d’aggraver la maladie, elle conseille de se protéger du soleil, bien que ce ne soit pas » des enfants de la lune ». La crème solaire et des habits couvrant sont à privilégier. Les sorties pendant que le soleil donne à plein aussi. Le stress doit également être évité. Pour cela, elle recommande spécifie que les personnes atteintes du lupus « doivent se réserver des plage des repos » afin d’anticiper la fatigue.

De plus elle précise que la manifestation du lupus chez les hommes est beaucoup plus grave. Chez les femmes, plus elles sont jeunes, plus leurs symptômes seront forts.  En effet, cette maladie aurait tendance à s’atténuer avec le temps, voire à disparaître lorsque vient la ménopause.

Pour en savoir plus :

À l’occasion de cette journée mondiale du lupus, l’Association française du lupus et autres maladies auto immunes propose une visio-conférence. Elle aura lieu à 17h , sur facebook en direct du Centre de référence National Lupus et Syndrome des Anticorps Antiphospholipides.

Laisser un commentaire