fbpx

Faut-il agir en écoutant le cœur ou la raison ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
l'équilibre entre le coeur et la raison

On a tous été confrontés, à un moment ou à un autre de notre vie, à un choix cornélien qui nous amènent a nous demander s’il vaut mieux écouter la voix du cœur ou de la raison. Bien que le chemin du cœur soit pour certains le plus facile à emprunter, pour d’autres, la raison est une voie beaucoup plus sûre. Alors, nos agissements sont-ils le résultat des mouvements de notre cœur ou de ceux de la raison ?

La raison et la prudence

Tout d’abord la raison explique, décortique, démontre les causes rationnelles des phénomènes, cherchant à établir des vérités incontestables et universelles s’appliquant à tous. Elle ne connaît que des vérités démontrables. Pourtant, le travail de la raison est fondé sur des principes hypothétiques qui ne sont pas démontrables rationnellement. Dans certains cas, la raison reste impuissante car elle ne peut rien prouver.

Mais alors, la raison se suffit-elle à elle-même ?

homme qui marche sur le fil de la vie penchant entre le coeur et la raison

Le cœur a ses raison que la raison ne connaît point.

Pascal Blaise

Le cœur et l’instinct

Ne faut-il pas supposer que certaines choses se situent au-delà de la raison, qu’elles sont de l’ordre de l’intuition, comme une impulsion immédiate. Effectivement, le cœur, c’est cette petite voix au fond de nous que l’on choisit de négliger ou au contraire de prendre en compte. Parce que plutôt que de nous fier à notre instinct, on préfère souvent écouter son cerveau, même si ce dernier est parfois dans le déni. Notre vision des choses peut être altérée par plusieurs éléments, ce qui nous déstabilise face a des choix difficiles.

Prenons l’exemple de l’amour : personne n’accorde d’importance à sa définition scientifique. On sait tous ce que cela signifie à l’intérieur de nous, car les sentiments n’ont rien à voir avec la raison. C’est même souvent irrationnel et surprenant, c’est pour cela qu’il est dur de faire des concessions ou d’abdiquer face à la raison qui démontre des faits évidents.

On ne prouve pas qu’on est aimé en exposant les causes de l’amour, cela serait ridicule.”


Pascal, Pensées

Un combat acharné

La voie de la raison semble plus difficile à écouter, tandis que celle du cœur est périlleuse à suivre. Emprunter la voix des sentiments et écouter seulement ses émotions semble le chemin le plus direct vers le bonheur sur le moment. Lorsque celui-ci est impossible, écouter son cœur permet au moins d’être en cohérence avec soi-même et d’assumer ses émotions.

Mais alors, comment son propre cœur peut-il nous conduire au désespoir, voire à l’autodestruction ? Il abrite toutes les composantes irrationnelles de notre personnalité : nos souvenirs, nos traumatismes, notre manque d’amour, le manque de confiance en soi, notre passé, nos peurs. Choisir le cœur, c’est un peu faire le choix de l’enfant qui est en nous. Un choix émotionnel, non calculé. C’est un choix de liberté qui apporte de la fraîcheur et parfois, un peu de folie dans notre vie. Seulement, ce choix peut également nous emmener dans de sombres endroits, alors que nous sommes aveuglés par des émotions extrêmes. Lorsque la raison ne peut plus rien pour nous, même en étant conscients du côté rationnel de la situation, parfois, c’est plus fort que nous, que tout.

femme vue de profil qui "branche" son cerveau à son coeur

Ne pas se voiler la face et s’empêcher de réfléchir

De nombreuses personnes font toute leur vie des choix basés sur le cœur, uniquement parce qu’elles manquent d’amour, ce qui peut les mener à la dépendance affective. Parfois, certaines histoires sont déséquilibrées, extrêmes et elles ont un impact dévastateur sur soi quand tout s’arrête.

Comme nous l’avons dit précédemment les décisions basées sur le cœur sont émotionnelles, ce sont donc des décisions basées sur le court terme. Vos émotions ne stagnent pas, elles mutent. Et vous le savez, on ne bâtit pas une relation de long terme sur des décisions de court terme. Nous cherchons avant tout la stabilité. Et ce sont les choix basés sur la raison qui nous permettent cette stabilité. Seulement, faire des choix uniquement fondés sur la raison conduit à mener une vie trop réfléchie. Parfois on ne peut qu’écouter la voie du cœur qui paraît incontrôlable.

Ne pas avoir à choisir

La solution consiste alors à choisir une voie médiane entre ces deux extrêmes. Il convient d’équilibrer nos choix de vie entre les deux axes. Il ne faut jamais rechercher un extrême ou un autre. Tout dépend du contexte de chaque histoire. On ne peut savoir à l’avance quel sera le meilleur choix pour nous, pour notre équilibre et pour notre vie personnelle dans une optique de long terme.

Essayez toujours de voir plus loin, imaginez la tournure que prendrait votre futur si vous prenez une décision plutôt que l’autre et inversement. Le regret en vaudra-t-il la peine si nous écoutons la voie du cœur? Le remord sera-t-il vivable si nous écoutons la voie de la raison ? Optez pour le compromis lorsque cela est possible. On aura tous tendance, en fonction de sa personnalité, à pencher davantage côté cœur ou côté raison.

Laisser un commentaire