Épilation laser, comment sauter le pas ?

femme jambe épilation laser beauté soins

À l’instar de l’épilation électrique, l’épilation laser vise à éliminer le poil à sa racine. Concrètement, le laser produit de la chaleur qui va épiler en détruisant les follicules pileux. Si la corvée des poils pousse de nombreuses personnes à opter pour cette solution, certaines femmes peinent à sauter le pas. Pour cause, il existe plusieurs idées reçues concernant cette technique.  

Halte aux idées reçues concernant l’épilation laser

Nombreux sont les préjugés sur l’épilation laser. Ce qui peut vous empêcher de sauter le pas. Entre rumeurs et contre-indications, il faut démêler le vrai du faux.

L’épilation laser paraît dangereuse

Les lasers médicaux sont dépourvus de rayons ultraviolets. Le laser n’est donc pas cancérigène. L’appareil fonctionne grâce à un rayon lumineux dont l’énergie chauffe le poil et le détruit sans affecter la peau.

L’épilation laser semble douloureuse

Le traitement est ressenti plutôt comme étant inconfortable. La gêne occasionnée doit être supportable pour le patient. D’ailleurs, l’intensité de la douleur dépend de la sensibilité de chacun et de la zone épilée.

L’épilation laser n’est pas vraiment définitive

Il s’agit plutôt d’une épilation durable avec altération de la repousse des poils, et réduction de leur diamètre et de leur nombre. De nombreuses études démontrent que 6 à 8 séances d’épilation permettent de détruire définitivement jusqu’à 90 % de poils.

Cette technique ne fonctionne pas sur les peaux noires et foncées

Le laser médical utilisé lors de l’épilation est adapté à la couleur du poil et au phototype de peau. Le médecin dermatologue choisit l’appareil et l’ajustement des longueurs d’onde en tenant compte des spécificités de la peau de son patient.

Bien se préparer à ses séances d’épilation laser

Une première consultation s’impose avant de commencer un traitement d’épilation laser. Vous pouvez ainsi poser toutes les questions que vous pourriez avoir. Le médecin dermatologue déterminera également le phototype de votre peau et le type de votre poil afin de définir le nombre de séances nécessaires et la technique à utiliser.

Par ailleurs, il est indispensable de vous protéger scrupuleusement du soleil dans les 4 à 6 semaines qui précèdent le traitement. Ceci, afin de prévenir le risque de brûlure et de dépigmentation. Une peau bronzée contre-indique en effet l’épilation laser. En outre, il faut bannir les médicaments photo-sensibilisants afin d’éviter les mauvaises réactions cutanées pendant ou après le traitement.

Confier ses soins de beauté à un professionnel

L’épilation laser peut avoir des effets secondaires, comme les brûlures et les tâches au cas où le traitement serait mal administré. D’où l’importance d’avoir recours à un professionnel de santé, notamment un médecin dermatologue. 

Ce spécialiste saura déterminer l’appareil adapté à votre type de peau et de poil. Il maîtrise également les réglages nécessaires en ce qui concerne la puissance et la durée des impacts laser afin de réussir le traitement.

Laisser un commentaire

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies