Défilé Mod'Art - Ô Magazine

Le 31 mai dernier, se tenait au Carré Montparnasse, à Paris, dans le XVème arrondissement,  le défilé des étudiants de 3ème année du Bachelor stylisme & modélisme de l’école Mod’Art International. Malheureusement, tout le monde ne pouvant s’y rendre, Ô Magazine vous livre quelques uns des moments phares ainsi que nos pièces coup de cœur, pour un mariage éclectique, glamour et original.

Tout d’abord, petit zoom sur l’école qui nous a offert ce divin spectacle : Mod’Art International. Cette dernière se définit comme : ” une école de mode Parisienne, à vocation internationale qui forme les futurs leaders et acteurs des métiers du textile de l’accessoire et du luxe “. Riche d’un important réseau de partenaires, elle s’évertue à porter sur le devant de la scène le savoir-faire français, au melting-pot d’étudiants.

Les futurs stylistes nous ont présenté des vêtements dans l’ère du temps, qui sont en proie à des causes environnementales, économiques et parfois même sociétales. En effet, certains étudiants révélaient des questionnements d’envergure sociétale, notamment sur la vision de la consommation et de ses dérives. Thématique qui avait d’ailleurs été largement étudiée sous les artistes du courant Pop Art. C’est bien là la preuve que cette interrogation perdure à travers les espaces, les siècles et les disciplines artistiques.

Par ailleurs, le show délivrait des modèles en lien avec les origines des élèves ou d’inspiration esthétique, artistique, comme pour faire référence à un peintre, un tableau, un génie littéraire. On parle de l’Art pour l’Art.

Lisa FACQ "Burning Desire" - @Burningdesireparis

Les styles au cours de l’évènement furent complètement hétéroclites :

  • Esprit vaporeux, contemporain et dépourvu de toutes fioritures :
Carla BOIREAU " La marina di Angela" - @lamarinadiangela
  • Tendance sobre, élégante et couture :
  • Culte du détail, du grandiose et du clinquant :
  • Formes davantage géométriques, volumineuses, qui se fondent dans l’espace :

Le plus : des silhouettes dont les horizons et les morphologies sont confondues. Bien loin du carcan des standards de beauté imposés et cela, on apprécie. C’est l’avenir de la mode qui s’esquisse devant nous !

De surcroît, que dire des noms des collections qui ne nous donnent qu’une envie : mettre des visages sur ces mystérieuses dénominations !

Se dessine le fruit d’un travail de longue halène, qui pour certains est l’aboutissement d’un rêve d’enfance, pour d’autres, ce sont trois années de travail intensif et de réflexion qui s’achèvent à travers cette collection.

On se plonge l’espace de quelques instants dans leur univers, leur passion. Un véritable hymne à la diversité, la créativité et le sens du détail. Bref, un joyeux moment qui nous fait ressortir avec de la poudre aux yeux rien qu’à se remémorer ces pièces audacieuses. C’est pourquoi, au risque de paraître utopiste , chacun par ses aptitudes mériterait une récompense, pour l’offrande d’un voyage empli d’émotions…

Marion Tabard

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.