fbpx

Anti_Fashion Project ou le renouveau de la mode

Depuis presque 10 ans maintenant, ce qu’on appelle “économie responsable” est sur toutes les bouches. Inertie de l’industrie de la mode oblige, ces acteurs ne sont passés à l’action qu’en 2015, grâce au manifeste de la célèbre prévisionniste de tendances néerlandaise ; Lidewij Edelkoort. Focus sur ce projet qui dessine déjà l’avenir de la mode…

Genèse du projet : Lidewij Edelkoort

Pour ceux qui ne connaissent pas Lidewij Edelkoort, c’est un peu la Madame Irma de la mode. C’est elle qui prédit les tendances depuis près de 40 ans. Celle que l’on surnomme “la Pythie de l’industrie”, est connue pour son bureau des tendances parisien “Trend Union” ainsi que ses studios d’études éponymes présents à l’étranger. 2015 signe le début d’une nouvelle ère : la fashion prophète publie le manifeste “Anti_Fashion Project” comme réponse à une industrie dépassée.

Anti-Fashion Project, kezako ?

Bien plus qu’un projet visant à rendre l’industrie de la mode responsable, Anti_Fashion Project, c’est surtout une plateforme participative où idées, initiatives et réflexions s’entremêlent. Le but étant de créer et nourrir une nouvelle industrie de mode transparente avec en bonus l’aspect collaboratif. Le projet se concrétise grâce à des workshops, des rencontres mais également un programme de mentoring destiné aux jeunes de quartiers populaires. Le plus ? Que vous soyez étudiants, salariés, ou même sans activité, tous les acteurs de cette industrie, de l’industriel au consommateur, sont les bienvenus pour penser le futur de la mode !

@Anti_Fashion Project : Projet résilience /confection de masques
@anti_fashion_project/Programme de mentoring

Et en France, ça donne quoi ?

Avec une carrière à la Chambre Syndicale de la Couture et la Fédération Française du Prêt-à-Porter (FFPAP) ainsi qu’à la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode à Marseille (MMMM) en tant que consultante, Stéphanie Calvino est la porteuse du projet Anti_Fashion en France. Lassée de la passivité des fédérations de mode française, elle décide en 2016 de collaborer avec Lidewij Edelkoort. Le but ? Créer des actions concrètes autour du manifeste. En bref, les mots d’ordre sont le collectif et la transparence pour un système transversal gagnant !

Prêts à devenir un allié anti-fashion ?

Le projet qui s’est déjà arrêté à Roubaix, Marseille et prochainement New-York est gratuit ! De quoi réjouir les plus créatifs d’entre vous ! Sans mentionner la qualité des mentors : la célèbre écrivain et journaliste de mode Sophie Fontanel ou encore  Katell Pouliquen, directrice de rédaction chez Marie Claire. Rien que ça !

Si vous avez suivi l’actualité de près pendant le confinement, vous avez sans doute entendu parler du projet ! En effet, une dizaine de jeunes auraient participé à la confection de masques pour la ville de Roubaix. On ne peut que saluer cette jolie initiative solidaire ! 

Anti tendances oui, mais loin d’être anti-mode ! Alors, envie de bousculer la face entière de cette industrie désuète ?

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.