SuperShe Island : Une île féministe ?

Suprshe Island

Une île réservée aux femmes pour des vacances de rêve : c’est ce que propose SuperShe Island, située au large de la Finlande. Alors, utopie amazone à la Wonder Women ou supercherie ?

À l’origine de ce projet un peu fou : une femme, Kristina Roth. En septembre 2017, cette riche entrepreneuse germano-américaine faisait l’acquisition de ce bout de terre avec l’ambition de créer une “communauté de femmes issues du monde entier et rassemblées pour créer le changement et réussir l’impossible”. Quelques mois plus tard, le centre de vacance ouvrait ses portes aux premières arrivantes.

« Respirer l’air frais, nager nue dans l’océan et dormir sous les étoiles » sont au programme d’un séjour axé sur la détente, le bien-être et surtout loin des hommes. La fondatrice affirme s’être inspirée de la Women’s March de 2017 et des mouvements tels que #MeToo pour lancer l’initiative. Bref, le féminisme se veut comme fer de lance de la démarche.

Pas n’importe quelle femme

Pas de doute, le cadre est idyllique. L’île privée, cachée dans la mer des Baltiques au large des côtes finlandaises, est équipée d’un spa, d’un saunas et d’autres équipements d’exception. La terre des femmes a tout pour séduire à condition d’avoir le portefeuille bien rempli. 4000€ la semaine : voici le prix de l’entraide féminine, loin d’être donné à toutes les bourses.

Seule les femmes sont acceptés, à savoir les personnes dont le sexe de naissance et le genre sont en cohérence. Kristina Roth justifie son positionnement en expliquant que la proximité des hommes a fortement perturbé sa tranquillité lors de ses vacances : « Dès qu’un garçon mignon arrivait dans le coin, les filles commençait à se mettre du rouge à lèvres. L’idée de SuperShe Island est de leur dire ‘hey, concentre-toi sur toi-même, n’essaie pas de réveiller tes hormones». En outre, un propos hétéronormé et simpliste, qui renvoie à une vision de la femme dirigée par ses hormones.

Les activités quotidiennes sont le yoga, la méditation, les repas de la ferme à la table, des cours de cuisine, des cours de fitness, des balades dans la nature… Pas de place sur SuperShe Island pour les aventurières, ni pour les préoccupations féministes qui se résument à un cliché de la femme fitness.

À lire également : Comprendre le mouvement écoféministe

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies