Christian Louboutin

À partir du 25 février 2020, Le Palais de la Porte Dorée confie ses espaces à Christian Louboutin dans le cadre d’une exposition inédite. On lui prédit d’avance un franc succès. 

S’il y a bien un créateur dont on n’a plus besoin de présenter, c’est Christian Louboutin. Connu pour ses escarpins iconiques, le Parisien lance sa marque éponyme à l’âge de 27 ans. Avant cela, Christian Louboutin avait fait ses débuts chez des chausseurs tels que Roger Vivier. 

En 2012, Louboutin avait déjà été exposé à Londres.
Crédit : Luke Hayes – Design Museum

Une exposition inédite

Cette exposition au Palais de la Porte Dorée retracera l’histoire de la marque. Elle reviendra notamment sur les premières sources d’inspiration de Christian Louboutin. Dans son entretien avec Eric Reinhardt (paru aux éditions Rizzoli, en 2011), on apprend qu’encore enfant, Christian Louboutin passe beaucoup de temps au Palais de la Porte Dorée, qui s’appelait alors Musée des Arts d’Afrique et d’Océanie. A cette époque, le jeune Christian commence déjà à dessiner des souliers. Toutefois, c’est lorsqu’il aperçoit un panneau au sein du musée qui interdit le port de talons aiguille pouvant rayer le parquet que le déclic se fait. Une quinzaine d’années plus tard, ses chaussures foulent les tapis rouges aux pieds des plus grandes actrices et impossible d’ouvrir une magazine féminin sans voir apparaître au fil des pages les célèbres semelles rouges. 

Une véritable plongée dans l’univers fantasque et grandiloquent du créateur

Au programme ? Un voyage dans l’univers de Christian Louboutin, à grands coups de pop culture, de références au cinéma, à la danse et à la littérature. Une sélection de chaussures qui n’auront jamais été exposées auparavant complètera l’exposition. Le communiqué de presse de la Maison explique également que l’exposition sera l’occasion de revenir sur les « nombreuses collaborations exclusives qui soulignent l’attachement de Christian Louboutin pour les savoir-faire et les métiers d’art,  comme des vitraux réalisés par la Maison du Vitrail, un palanquin d’argent sévillan ou encore un cabaret sculpté au Bhoutan. » De plus, seront également mis à l’honneur « des projets inédits avec quelques-uns des artistes qui lui sont les plus chers : le réalisateur et photographe David Lynch, l’artiste multimédia néo-zélandaise Lisa Reihana, le duo de designers anglais Whitaker Malem, la chorégraphe espagnole Blanca Li, le plasticien pakistanais Imran Qureshi, … »

Une exposition à ne pas manquer pour tous les admirateurs de la célèbre chaussure à la semelle rouge. 

Tous nos sujets Mode à retrouver ici.

Marie Courtois

Passionnée par l'écriture, mes sujets de prédilection sont la culture et la mode.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.