fbpx

Journée internationale du jazz, cinq voix à redécouvrir

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Journée internationale du jazz, les cinq voix à redécouvrir

La Journée internationale du jazz est célébrée ce vendredi 30 avril. À cette occasion, redécouvrons ensemble les cinq voix féminines les plus importants du genre.

Musique de la découverte, de l’expression, de la liberté… Le jazz fait sans doute partie des éléments définitifs du XXème siècle. Créé par la communauté afro-américaine du Sud des États-Unis, ce genre se distingue par l’improvisation et l’expression personnelle. À l’occasion de la Journée internationale du jazz, célébrons-le en revenant sur les voix féminines qui ont contribué à son succès.

1. Dinah Washington, la « Reine des blues »

La « Reine des blues », ça vous dit quelque chose ? Eh bien, il s’agit de Dinah Washington, de son vrai nom Ruth Lee Jones (1924-1963). La chanteuse américaine est connue pour sa voix puissante et riche en émotion. Elle chantait une variété des genres : du jazz au blues, en passant par le R&B. On peut voir son influence dans l’œuvre d’artistes comme Nancy Wilson ou Esther Phillips. Aujourd’hui, nous vous proposons What a Difference a Day Makes, Baby (You’ve Got What it Takes) et A Rockin’ Good Way (To Mess Around and Fall in Love).

2. Sarah Vaughan ou le jazz sans limites

Sarah Vaughan (1924-1990) est aussi surnommé « La Divine » et il y a bien une raison. Sa voix envoûtante, associée à une technique remarquable, a créé une combinaison mortelle. Cette combinaison a valu à la chanteuse une place parmi les plus grandes chanteuses de jazz. Outre sa tessiture impressionnante, « Sassy » est aussi connue pour son association au genre du scat et du bebop. Pour (re)découvrir la chanteuse, nous vous proposons d’écouter Tenderly, Black Coffee ou encore My Funny Valentine.

Sarah Vaughan ou le jazz sans limites.

3. Nina Simone

Rares sont les mélomanes qui ne connaissent pas Eunice Kathleen Waymon (1933-2003) ou plutôt Nina Simone. Douée d’une douce voix de contralto, Nina Simone chantait une multitude des genres multiples : jazz, blues, gospel, classique… Amy Winehouse, Beyoncé, Madonna ne sont que quelques unes parmi les nombreux musiciens qu’elle a inspiré. En dehors de la musique, la chanteuse était aussi une figure importante du mouvement américain des droits civiques. Laissez-vous emporter par des morceaux comme Sinnerman et I Put a Spell on You. Et bien sûr Feeling Good, sa chanson la plus emblématique.

À lire également : Les artistes s’engagent : quels impacts ?

4. Billie Holiday

De son vrai nom Eleanora Fagan, Billie Holiday (1915-1959) est surtout connue pour sa façon de toucher l’âme à travers sa voix de rêve. Une voix qui, bien que pas aussi puissante, a marqué le monde du jazz et notamment du blues. Elle est aussi la chanteuse que beaucoup d’artistes, comme Frank Sinatra ou Carmen McRae, ont nommé comme leur influence. Les incontournables de « Lady Day » ? Strange Fruit, Blue Moon et I’ll Be Seeing You.

5. Ella Fitzgerald, la « Reine du jazz »

Cette liste ne serait pas complète sans « La première dame de la chanson ». En effet, Ella Jane Fitzgerald (1917-1996) est considérée comme une des plus grandes voix du XXème siècle. Et pour raison : sa technique était impeccable et sa capacité d’improvisation hors pair, surtout en scat. Elle a collaboré avec les plus grands musiciens comme Louis Armstrong ou Duke Ellington. En près de 60 ans de carrière, elle a sorti 70 albums et remporté quatorze Grammy Awards. Redécouvrez la Reine du jazz avec Dream a Little Dream of Me, Blue Skies, ou bien It Don’t Mean a thing (If It Ain’t Got That Swing).

Blue Skies chanté par Ella Fitzgerald

Voilà les cinq voix féminines qui ont laissé leurs empreintes dans l’histoire du jazz. Laquelle (re)découvrez-vous aujourd’hui ?

La femme française en quatre clichés
Actu société

La femme française en quatre clichés

Toujours élégante et stylée, libérée sexuellement, mince en mangeant tout ce qu’elle veut… les stéréotypes sur la femme française sont nombreux. A l’international, ce mythe fait vendre des centaines de milliers d’ouvrages et de magazines. Décryptage de ces clichés étrangers sur la femme française.

Lire la suite »

Laisser un commentaire