Incinération : comment respecter les dernières volontés du défunt ?

dispersions de cendres Incinération deuil famille

Les dernières volontés d’une personne témoignent de ses convictions et de sa personnalité, c’est pourquoi il est important de les respecter lorsque l’on perd un proche. Si l’incinération est le choix du défunt, le processus doit se réaliser dans le respect de ses souhaits. Cette démarche est également soumise à certaines dispositions légales. Voici quelques conseils pour honorer la mémoire de votre proche avec ce processus.

Faites rédiger des directives anticipées pour que ses volontés soient respectées

L’incinération consiste à réduire le corps en cendres, dont le sort est fixé par le défunt avant sa mort. Cependant, il arrive que les dernières volontés ne soient pas réalisées. Pour éviter cela, il vaut mieux s’y prendre au plus tôt en misant sur les directives anticipées, notamment si votre proche est malade.

Encore appelées volontés funéraires, ce sont des instructions claires que l’on souhaite que les proches respectent après notre départ. Elles permettent d’assurer leur réalisation, de libérer ses proches de choix pénibles à faire dans ces moments éprouvants et d’éviter les conflits familiaux. Toute personne peut rédiger des directives anticipées à condition d’être majeure. Le document présente des informations telles que :

  • les coordonnées du défunt,
  • les volontés d’obsèques,
  • le mandataire si désigné,
  • la personne à prévenir lors du décès.

Le document doit être mis en sécurité dans une enveloppe fermée. Votre proche pourra vous le donner lorsqu’il l’aura rédigé ou il pourra le garder dans un endroit sécurisé, pouvant être accessible plus tard. Dans le cas contraire, il peut être déposé auprès d’un professionnel comme le notaire.

Les directives anticipées peuvent également être formulées oralement auprès d’une personne de confiance. Pour les énoncer, votre proche peut solliciter votre aide ou demander celle d’un médecin, d’un ami ou d’un membre de la famille. Vous pouvez même les rédiger pour lui en cas d’incapacité. Dans ce cas, deux personnes au moins doivent être témoins de la rédaction de l’acte. Les directives anticipées, quelle que soit la forme qu’elles prennent, doivent être signées en toute lucidité et possession de ses facultés.

L’acte de dernières volontés englobe toutes les instructions liées aux obsèques. Qu’il s’agisse de l’inhumation ou de la crémation, les détails les plus subtils peuvent être mentionnés. Votre proche peut par exemple choisir que ses cendres soient dispersées dans un endroit significatif pour lui ou tout simplement conservées ailleurs. Il devra indiquer l’emplacement exact où il souhaite que l’urne soit conservée. Notez que les directives peuvent aussi mentionner les volontés concernant les actes médicaux.

Recherchez une entreprise de pompes funèbres

Lorsque vous devez faire face au décès d’un proche, il est utile de faire appel à un service de pompes funèbres pour vous accompagner dans les démarches. En effet, une entreprise fiable et expérimentée peut faciliter la réalisation des dernières volontés du défunt. Elle apporte un soutien psychologique en aidant la famille et les proches à supporter la perte et le processus funéraire. Le prestataire est aussi en charge de l’organisation des obsèques. Il peut réaliser la coordination de l’ensemble du processus, de la levée du corps à l’incinération.

De concert avec ces professionnels, vous pourrez choisir l’urne conformément aux souhaits du défunt. Ils peuvent vous fournir de nombreux choix. Vous n’aurez plus à effectuer des recherches chronophages pour trouver la mieux adaptée.

Le défunt peut avoir manifesté le désir d’une cérémonie commémorative après l’incinération. Ce moment rempli d’émotions impactera les cœurs des invités en faisant honneur au défunt. Il faut alors trouver une salle, penser à la décoration, préparer un discours, des diaporamas photo ou un montage vidéo qui saura réduire la peine des proches. Les compétences d’une entreprise de pompes funèbres s’étendent à tous ces services et plus encore. Le prestataire s’occupe de tout ce qui concerne le transport et la logistique, avec respect de la ponctualité et de la dignité du défunt.

Habitués à ces démarches, ces professionnels connaissent les réglementations locales et nationales relatives à la crémation. Ils seront en mesure de vous prodiguer des conseils juridiques fiables et de vous aider à remplir les documents pour obtenir les autorisations nécessaires. De plus, vous pourrez vous adresser à des personnes respectueuses des traditions religieuses et culturelles entourant les obsèques.

Une entreprise de pompes funèbres fournit, par ailleurs, un soutien important sur le plan émotionnel, administratif et logistique. Le prestataire veille à ce que toutes les étapes du départ du défunt soient réalisées selon ses dernières volontés et dans le respect des lois en vigueur. Choisissez l’entreprise avec soin en vérifiant les services proposés, les tarifs pratiqués et même les garanties offertes pour éviter les mauvaises surprises.

A lire aussi : Sépulture : comment rendre un hommage unique au défunt ?

Respectez les souhaits légalement contraignants

Les dernières volontés du défunt doivent absolument être respectées. Les personnes de confiance à qui elles ont été adressées par voie orale doivent s’efforcer de les mettre en application. Ceci, dans les moindres détails, qu’il s’agisse :

  • de la cérémonie,
  • du rituel religieux,
  • du port de vêtements ben déterminés,
  • d’une programmation musicale précise.

Les souhaits légalement contraignants du défunt peuvent être aussi mentionnés dans un testament, de façon classique. Le respect du corps et des cendres est capital. Selon l’article 16-1-1 du Code civil : « Le respect dû au corps humain ne cesse pas avec la mort. Les restes des personnes décédées, y compris les cendres de celles dont le corps a donné lieu à crémation, doivent être traités avec respect, dignité et décence. ».

La question du don d’organe se pose aussi avant la crémation. Bien qu’il puisse sauver des vies, toutes les familles ne sont pas toujours d’accord. Il est impératif pour le défunt de notifier son acceptation ou son refus clairement dans ses directives anticipées. La famille a l’obligation de ne pas s’y opposer.

En qui concerne les cendres, les souhaits peuvent être divers. La dispersion dans un lieu symbolique est courante. Certains le perçoivent comme un acte de libération de l’esprit. D’autres préfèrent que les cendres soient enterrées dans un site funéraire spécifique. Elles peuvent être conservées dans une urne ou parfois, utilisées pour la confection de bijoux commémoratifs. Des pendentifs aux bagues sans oublier les boucles d’oreilles, ces bijoux permettent de préserver la mémoire du défunt.

Les souhaits légalement contraignants peuvent concerner le patrimoine du défunt. Qu’ils soient mentionnés dans un testament olographe écrit à la main ou dans un testament authentique, reçu par un notaire, ces dispositions sont obligatoires. La répartition des biens entre les héritiers ou leur transmission à des associations doit se faire conformément aux règles du droit successoral.

incinération respecter dernières volontés défunt service pompes funèbres accompagnement

Choisissez un crématorium pour l’incinération

L’incinération doit obligatoirement être réalisée dans un crématorium. Le premier critère de choix concerne le traitement réservé au corps du défunt. Optez pour un crématorium dont le personnel reconnaît l’importance de cette étape pour la famille. L’établissement doit respecter les normes éthiques et professionnelles pour assurer la dignité du défunt. La possibilité que les convictions religieuses et culturelles soient respectées est un critère fondamental.

N’hésitez pas à consulter les avis sur l’établissement pour vous faire une idée de la qualité des services fournis. Une visite du crématorium avant toute décision sera utile pour vérifier la qualité des installations, la propreté des lieux et l’atmosphère en général.

Les services proposés sont variés, allant de l’incinération même à la disponibilité d’une salle de cérémonie ou de convivialité. Certains établissements proposent des installations religieuses pour accompagner la programmation. D’autres offrent un soutien moral à travers des conseillers en deuil et plusieurs autres services d’accompagnement. C’est à vous de lister vos critères et de rechercher le crématorium idéal en fonction de vos attentes.

Ces lieux sont généralement gérés pour le compte du Service public. Il faut s’acquitter des frais du crématorium qui sont librement fixés. En ce qui concerne le prix, il est possible de payer moins cher lorsque le défunt réside dans la même commune.

Nous vous conseillons de choisir un crématorium proche vu que l’incinération doit être faite en moins d’une semaine après la confirmation de décès. Cela vous évitera bien de déplacements onéreux. Néanmoins, n’hésitez pas à comparer les prix dans votre région pour sélectionner celui qui vous avantage le plus.

funérailles prévoyance funéraire obsèques décès fin de vie

Respectez les restrictions légales en matière d’incinération

Chaque pays prévoit une réglementation stricte en ce qui concerne le fonctionnement des crématoriums. Ainsi, l’incinération doit obéir à la loi, d’abord en ce qui concerne les autorisations. Elle est autorisée par le maire de la commune du lieu de décès après la présentation du certificat de décès délivré par un médecin ou toute autre autorité compétente. La présentation des dernières volontés du défunt ou votre demande si vous êtes la personne chargée des obsèques est également nécessaire à l’obtention de l’autorisation.

Des règles particulières peuvent s’appliquer en cas de suicide, d’accident ou de cause de décès suspecte. Certains établissements peuvent demander un délai d’attente en cas de vérifications nécessaires par les autorités. La crémation doit avoir lieu dans un centre agréé par le préfet. Elle nécessite l’utilisation d’un cercueil en bois ou conçu avec un autre matériau biodégradable.

Le cercueil doit être fermé et ne doit contenir aucun métal ou objet polluant. Les métaux recueillis après une incinération sont revendus. La somme obtenue est offerte à des communes pour participer aux obsèques de personnes démunies.

Il est interdit d’incinérer plusieurs corps à la fois en vue de mélanger les cendres ou de les diviser. Verser les cendres sur les voies publiques est également prohibé. Une fois les cendres dispersées, la mairie du lieu de naissance du défunt doit en être informée. Par ailleurs, l’urne de cendres peut être gardée pendant un an dans un crématorium ou un lieu de culte si l’utilisation à en faire n’est pas décidée. En absence de décision, les cendres seront dispersées dans un site cinéraire proche.

L’incinération ou la crémation est une décision à prendre idéalement de son vivant. En comprenant clairement les dernières volontés de votre proche, vous pourrez choisir un prestataire approprié pour assurer le processus. Les cendres seront disposées selon les souhaits du défunt pour un adieu reflétant l’amour et le respect envers sa personne et sa vie.

Laisser un commentaire

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies