fbpx

Gisele Bündchen : étoile du mannequinat

gisele, étoile du mannequinat

Avec sa silhouette élancée et ses cheveux d’or, Gisele Bündchen fait décidément partie de ces mannequins inoubliables. Ayant même une coiffure à son nom, la fameuse boucle “Gisele”, la réputation de la plus célèbre des brésiliennes n’est plus à faire. Retour sur la carrière extraordinaire d’une mannequin tout aussi extraordinaire. 

Des débuts hésitants

Gisele Bündchen est née le 20 juillet 1980 à Horizontina au Brésil. Elle grandit dans une famille nombreuse (5 sœurs dont une jumelle) dans une petite ville du Sud du Brésil. À l’école, elle est si mince que ses camarades la surnomment Somaliana (somalienne en brésilien) ou encore Saracura (l’oiseau grue). Petite, la jeune fille rêve de devenir joueuse de volley-ball professionnelle et d’intégrer l’équipe nationale. Néanmoins, sa mère voit plutôt Gisele et sa jumelle Patricia devenir top models et les inscrit, à 13 ans, dans un cours de mannequinat.

En pleine sortie scolaire à São Paulo, Gisele est repérée par l’agence Elite. Elle est immédiatement sélectionnée pour le concours national « Elite Model Look 1993 », et remporte la 2ème place. Gisele participe ensuite au concours international « Elite Model Look World final » en 1994, et se place dans les 15 finalistes. En 1996, elle s’installe alors à New York afin de poursuivre une carrière de mannequin.

Pourtant, le physique de Gisele ne fait pas l’unanimité : mâchoire trop carrée, nez trop franc, trop naturelle pour les 90s où le look waif (« orpheline ») est de rigueur. Le tournant Bündchen se produit en 1997 grâce à un Alexander McQueen fasciné par sa fraîcheur. Il tombe sous son charme et l’engage pour un de ses défilés durant la saison Printemps/Été 1997. Ainsi remarquée, sa carrière décolle enfin.

Gisele, jeunesse sportive

Une carrière dorée

La jeune femme commence ainsi à parcourir le monde, enchaînant les couvertures de Vogue USA, Harper’s Bazaar, The Face, i-D ou encore Numéro. De célèbres photographes comme Mario Testino ou Steven Meisel se l’arrachent. En 2000, elle signe un contrat avec Victoria’s Secret, une véritable consécration dans la vie d’une mannequin. La même année, elle conquiert le cœur de Leonardo DiCaprio et les couvertures des premiers Vogue américain et anglais du nouveau millénaire. Elle devient également la 4ème mannequin à apparaître en couverture du magazine américain Rolling Stone, qui la cite en tant que “plus belle fille du monde”.

Ainsi, la roue semble avoir tourné pour Gisele puisque le monde de la mode l’encense enfin. En effet, tout le monde la veut, particulièrement le duo Dolce & Gabbana qui la choisit pour absolument toutes ses campagnes entre 1998 et 2003 ! Fin 2004, Gisèle joue la Vanessa du remake américain de Taxi, elle apparaît aussi dans Le Diable s’habille en Prada, en 2006. Par ailleurs, en 2007, Gisele Bündchen met fin à son contrat de 7 ans avec la marque Victoria’s Secret. La même année, le magazine Forbes la classe 53e dans sa liste des célébrités les plus puissantes. 

En quelques années, Gisele est devenue une véritable référence, devenant le visage de multiples campagnes de publicité. On a notamment pu la voir pour les parfums The One de D&G et N°5 de Chanel. Elle a également été l’égérie d’une collection de maillots de bain pour H&M en 2014. Pour l’occasion, elle a même repris la chanson Heart of Glass du groupe Blondie, accompagnée du DJ Bob Sinclar.


À lire aussi : Naomi Campbell, la Supermodel de toute une génération


Une businesswoman inspirante

Consciente que le métier de mannequin n’est pas éternel, Gisele se lance dans les affaires et construit un véritable empire. Elle collabore avec la marque Ipanema, en créant une ligne de tongs qui rencontre un franc succès. Elle lance également sa marque de cosmétique bio et est propriétaire d’un hôtel dans le sud du Brésil. Régulièrement classée mannequin le mieux payé du monde, elle est citée par The Independent comme étant “le plus grand mannequin de l’histoire de la mode“. En avril 2015, la top model décide néanmoins de faire ses adieux aux podiums et défile pour la dernière fois à São Paulo, après 20 ans de carrière. Enfin, elle publie en 2019 son livre Lessons: My Path to a Meaningful Life où elle y dévoile son nouveau mode de vie sain et inspirant.

Également fière de ses origines, Gisele n’hésite pas à diffuser sa culture brésilienne et mettre en avant son pays. En superbe ambassadrice, elle a notamment été choisie par la FIFA et la maison Louis Vuitton pour escorter la malle officielle transportant le trophée de la Coupe du monde de football de 2014 au Brésil. De même, lors de la Cérémonie d’ouverture des JO de 2016 au Brésil, elle incarne La Fille d’Ipanema en défilant sur l’air de la célèbre chanson bossa nova. 

Gisele, businesswoman

Qui n’a pas peur de s’engager !

Gisele Bündchen est également une femme très engagée. En effet, elle se consacre à de nombreuses causes humanitaires et à l’écologie. En 2009, elle apparaît simultanément en couverture de 20 éditions internationales du magazine ELLE. Cette campagne est en collaboration avec à l’association (RED) dans le but de financer les programmes contre le sida en Afrique. Gisele contribue également à des levées de fonds pour la lutte contre le cancer, pour les victimes de Katrina, le reboisement de l’Amazonie… Très investie, elle est d’ailleurs nommée en 2009 ambassadrice de bonne volonté pour le programme des Nations Unies pour l’environnement.

Côté cœur, après avoir mis un terme à sa relation avec Leonardo DiCaprio en 2005, Gisele a le coup de foudre pour le footballeur américain Tom Brady fin 2006. Ils se marient le 26 février 2009. Ensemble ils ont deux enfants : Benjamin, né le 8 décembre 2009 et Vivian, née le 5 décembre 2012.

Gisèle, femme engagée

Gisele Bündchen est donc devenue en quelques décennies l’une des top-models les plus influentes de l’industrie de la mode. Au-delà de son statut de star, Gisele demeure avant tout une femme inspirante pour son public. En effet, elle utilise sa forte visibilité pour faire le bien autour d’elle et protéger la planète. Ainsi, c’est en cela que l’on peut dire que Gisele Bündchen est devenue une véritable icône mode inoubliable

Jeanne Ballion

Comme le dirait Françoise Héritier, l'écriture est le "sel de ma vie" ! Amoureuse des mots, je donne libre cours à ma plume sur Ô Magazine. Même si je dois avouer que la mode reste mon domaine de coeur, j'écris de tout, sur tout et partout !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.