fbpx

Canyoning en famille : conseils

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Canyoning en famille : conseils

Les vacances dans les Alpes de Haute Provence sont l’occasion de vous adonner au canyoning en famille. Cette activité praticable dans les gorges du Verdon s’adresse aussi bien aux petits comme aux grands. Quoi qu’il en soit, il est fortement recommandé de faire appel à un guide pour vous assurer une pratique en toute sécurité, mais également pour que votre famille passe un bon moment. Voici donc quelques conseils pour pratiquer du canyoning en famille.

Le point sur le canyoning et le recours au guide

Le canyoning est un mélange d’escalade et de randonnée en montagne avec des sauts et des toboggans. Il se pratique dans un décor qui mêle végétation luxuriante, cascades et roches joliment polies par le courant. Il convient avant toute chose de se renseigner sur les conditions météo, car la pratique est déconseillée en cas d’intempéries.

Le canyoning dans les gorges du Verdon

Les vacances sont une occasion de visiter les gorges du Verdon pour y pratiquer le canyoning en famille. Cette activité accessible dès l’âge de 7 ans se décline en divers parcours qui vont de l’initiation aux parcours les plus sportifs. Sa pratique doit être encadrée par des guides diplômés d’État et être effectuée avec du matériel de qualité, contrôlé et professionnel.

Lors de votre virée dans les Alpes Maritimes, prenez le temps de profiter au maximum des activités disponibles, mais aussi de partir à la découverte des plus beaux canyons de la région. Les gorges du Verdon abritent une belle variété géologique et des vallées insolites. Les gorges qui comptent parmi les plus profondes d’Europe ainsi que son eau turquoise les ont rendues célèbres au-delà des frontières françaises.

Le canyoning dans les gorges du Verdon

Prenez un guide de canyoning

Le guide de canyoning mettra à votre disposition le matériel adapté et nécessaire à la pratique de cette activité. Il s’agit entre autres des combinaisons en néoprène, d’un baudrier, de casques, etc. Être bien équipé est indispensable pour des raisons de sécurité et de confort. Le guide pourra aider chaque membre de votre famille, des plus petits aux plus grands durant le parcours. En cas d’appréhension, il sera en mesure de vous fournir les meilleurs conseils.

Il vous aiguillera également sur les parcours adaptés en fonction de vos envies et de votre forme physique. Selon le choix que le guide vous conseillera, votre itinéraire peut commencer au départ du Pont de Tusset, une section facile et ludique, parfaite pour les familles. Vous pourrez également passer par le sentier de l’Imbut, par le Styx ou par le couloir des Marmites Géantes.

Les prérequis pour s’adonner au canyoning

La plupart des sites de canyoning en France sont accessibles au public, vous pourrez y amener vos enfants sans souci. Toutefois, la prudence est toujours de mise et mieux vaut toujours vous préparer en amont.

La natation, l’alimentation et l’hydratation

Avant de s’adonner au canyoning, assurez-vous que les membres de votre famille, en particulier les enfants, savent nager, car cette aptitude physique est indispensable. Il est en outre essentiel de bien s’alimenter et de s’hydrater car ce sport est particulièrement intense. Il nécessite à lui seul la pratique de plusieurs activités indépendantes. L’ensemble des ressources du corps est mobilisé, amenant le pratiquant à dépenser énormément d’énergie.

L’expérience, le sens de l’équilibre et la condition physique

Une bonne condition physique et de l’endurance sont indispensables à la pratique du canyonisme. Pour préparer vos enfants, n’hésitez pas à les initier à la randonnée sur des parcours légèrement escarpés pour leur donner le goût de l’effort, mais aussi pour entraîner leur habilité. Il convient également de les encourager à faire une session d’escalade pour qu’ils puissent s’habituer à la sensation de hauteur. Ainsi, ils sauront se servir des baudriers, des mousquetons et des cordes pour leurs premières descentes en rappel.

Le sens de l’équilibre est un prérequis pour parvenir à franchir les sections d’escalades ou de descentes, mais aussi pour passer dans les passages parfois glissants. À noter que les spots les plus faciles ne nécessitent pas forcément d’avoir de l’expérience en escalade ou en canyoning. Cependant, pour les parcours particulièrement techniques, il faudra avoir une bonne maîtrise de la technique de rappel ou être suffisamment habitué à l’escalade.

Faire du canyoning en famille

La descente de canyon est passée du statut d’activité touristique à sport à part entière en quelques décennies. Sa pratique par les débutants et par les plus jeunes doit absolument être encadrée par un professionnel pour des raisons évidentes de sécurité.

Le canyoning pour les familles avec enfants

Faire de la descente de canyon est une activité intéressante pour les enfants car ils y voient un côté ludique et du challenge. Ils auront l’impression de partir à l’aventure dans un cadre sauvage puisqu’ils pourront glisser sur les rochers, descendre en rappel sous les cascades, sauter ou nager dans les vasques, etc. Outre son caractère ludique, la dimension collective de cette activité en fait une pratique appréciée pour agrémenter les vacances ou les week-ends. Le grand nombre de canyons ainsi que leur diversité permettent aux pratiquants de tous âges de s’y adonner et de vivre une expérience enrichissante.

Le canyoning pour les familles avec enfants

Le choix du parcours pour les enfants en fonction de l’âge

Les parcours découverte sont privilégiés pour les plus jeunes enfants qui veulent s’adonner au canyoning avec leurs parents. Ils comprennent des petits canyons et de la randonnée aquatique. Les adolescents peuvent faire un canyon sportif. En général, l’âge minimum requis pour chaque parcours est indiqué par un petit pictogramme.

L’initiation au canyonisme avec de la randonnée aquatique peut se faire dès 7 ou 8 ans. Vers 10 ans, les petits peuvent faire du vrai canyoning sur des parcours d’une heure ou une heure et demie sans difficultés techniques majeures. Les sauts effectués se font au maximum à 4 ou 5 mètres, tandis que les descentes en rappel n’excèderont pas les 20 mètres. À partir de 14 ans, les adolescents peuvent réaliser des descentes plus sportives et plus techniques, mais qui dureront au maximum deux heures et demie.

Laisser un commentaire