Aliments pour bébé : que manger après le lait maternel ?

Aliments pour bébé

Avoir un bébé, c’est une bénédiction pour chaque couple. Cependant, cela requiert une grande responsabilité de la part des parents. Dès la naissance, le nourrisson vit par le lait maternel. Mais à un moment donné, il s’impose d’introduire petit à petit d’autres compléments à l’alimentation d’un bébé. Comment faut-il s’y prendre ?

Article rédigé par : Tiana Rabemanantsoa

Les parents sont parfois perdus lorsque bébé commence à manger autre chose que du lait maternel. En effet, surtout si c’est un premier enfant, on ne sais pas toujours comment s’y prendre, ni quels sont les aliments adaptés. Ô Magazine vous propose quelques conseils.

Le moment idéal pour ajouter des aliments au lait maternel

Le lait maternel comble amplement les besoins nutritionnels de chaque bébé jusqu’à ce qu’il atteigne 6 mois. C’est pour cette raison que les médecins conseillent aux jeunes mamans d’introduire de nouvelles nourritures à l’alimentation de leur enfant jusqu’à 6 mois. En fonction de la santé du bébé et de sa mère, certains pédiatres recommandent de commencer cela entre 4 mois et 6 mois.

Puisque le rythme auquel chaque enfant grandit varie beaucoup, les bébés peuvent nécessiter des compléments, même avant 6 mois. Cependant, ne donnez rien à part du lait à votre bambin avant 4 mois, afin de préserver sa santé.

La raison pour laquelle, avant 4 mois, il est déconseillé de donner d’autres aliments aux bébés, c’est que ces derniers ne sont pas encore prêts psychologiquement et physiquement. Leur production de salive semble encore insuffisante par rapport à celle des enfants plus grands. Il se peut qu’ils ne disposent pas encore d’assez d’enzymes afin de digérer au mieux les aliments. Leurs reins risquent même de ne pas tolérer les protéines en grande quantité. Et le plus important, c’est que leur système immunitaire est classé comme « immature ». Si vous forcez votre bout’chou à prendre d’autres nourritures à cet âge-là, il risque de souffrir d’éventuelles allergies alimentaires.

A l’introduction de nouvelles nourritures, préférez les purées. Vous pouvez également miser sur des morceaux d’aliments mous. Cette dernière option permet de diversifier l’alimentation de l’enfant. Notons qu’avec cette méthode, vous êtes dans l’obligation d’attendre 6 mois. Quoi qu’il en soit, ne décidez pas toute seule des aliments pour votre bébé. Demandez l’avis d’un pédiatre ou d’un médecin. Normalement, un spécialiste analyse toujours l’état de santé du petit avant de donner des directives à sa mère.

Comment savoir quand un enfant est prêt à consommer d’autres aliments ?

Si certains bébés sont prêts à manger des aliments complémentaires à part le lait maternel avant 4 mois, d’autres ne le sont pas encore même après 6 mois. C’est pourquoi en tant que mère, vous devez savoir interpréter les signes de votre enfant. Le plus souvent, le premier signe apparaît lorsque le lait maternel ne suffit plus pour rassasier le petit. C’est par exemple le cas lorsque votre bambin réclame à boire d’une manière beaucoup plus fréquente depuis quelques jours, mais il a toujours faim. 

Analysez aussi son comportement. S’il arrive à se tenir assis sans aucune aide et qu’il peut se pencher vers l’avant, son corps indique qu’il peut manger d’autres aliments pour bébé. Remarquez s’il peut tenir des objets ou des aliments à sa bouche et qu’il adopte des attitudes pour les mâcher.

Les premiers aliments à privilégier

Dès que votre petit a les capacités requises pour manger d’autres aliments que le lait, faites tout de même attention à ne pas lui donner n’importe quelle nourriture. Commencez par des aliments riches en fer comme les céréales, les viandes, les œufs ainsi que les légumes. Les études scientifiques montrent que les petits de 6 mois ont des besoins importants en fer.

À 9 mois, donnez à votre enfant des produits laitiers et des produits céréaliers. Évitez cependant les fromages fondus. Privilégiez plutôt le yaourt. N’ habituez pas votre bébé à consommer plusieurs aliments dans la même journée. Introduisez un aliment nouveau à la fois. Ainsi, ne mélangez pas plusieurs nourritures. Le but, c’est également qu’en cas d’allergie, vous détectiez plus facilement quelle est la source.

N’oubliez pas que même si votre enfant consomme d’autres aliments, le lait maternel reste l’aliment principal. Les nourritures solides agissent juste comme des compléments. Faites en sorte que votre bébé puisse boire 750 ml de lait par jour jusqu’à ses 2 ans. Vous pouvez aussi utiliser du lait en poudre si votre santé ne vous permet pas d’allaiter.

Laisser un commentaire

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies