L’envol au fil des pages avec Juan Miguel Aguilera, l’un des maîtres incontestés du roman fantastique…

Il adore raconter des histoires aussi bien à travers l’écrit que par l’image. Passé maître dans l’art du roman historique, Juan Miguel Aguilera explore tout aussi bien le genre fantastique, alliant diverses légendes à son imaginaire aussi riche que dense. L’écrivain Espagnol originaire de Valence est devenu incontournable sur le plan international en ces genres littéraires.

Mondialement connu, il a réalisé en 2014 l’affiche des Imaginales d’Épinal dont il a été également l’invité d’honneur. Ses ouvrages sont traduits en plusieurs langues et les éditeurs n’hésitent pas à mettre des traducteurs à sa disposition lors des divers évènements littéraires auxquels il participe. Les conférences qu’il anime affichent salle comble car, doté d’une belle érudition, l’homme manie l’humour aussi bien à l’oral qu’à travers la plume.

Outre ses innombrables talents, juan Miguel Aguilera est également un homme d’une grande générosité de cœur. Il n’hésite pas à soutenir bénévolement les projets culturels qui lui semblent dignes d’intérêt. Ainsi, a-t-il réalisé à titre amical et gracieux les couvertures de chacun des titres de la trilogie Les amazones du Knoryl d’Eurydice Reinert Cend. Le tableau du premier volume de cette série a été présenté dans le cadre de l’exposition qui a été consacrée à Juan Miguel Aguilera lors des Imaginales 2014, à sa demande. À cette occasion, les visiteurs ont pu admirer diverses œuvres visuelles réalisées par ce génie de l’art pictural, aussi bien pour le fantastique que pour la science-fiction.

Lire un roman de Juan Miguel Aguilera, c’est prendre son envol pour un voyage exaltant, que ce soit en direction du passé ou du futur. Des intrigues savamment orchestrées, du suspens, des thématiques toujours riches et un zest d’humour font partie du cocktail littéraire inimitable du grand bestseller ibérique.

En plus de sa passion pour l’écrit et pour l’image, l’écrivain s’essaye également au théâtre et n’hésite pas à collaborer à la réalisation d’œuvres cinématographiques ayant recours à ses vastes compétences. Naturellement, l’homme est un bon vivant qui s’intéresse à de multiples domaines stimulants pour la réflexion. C’est avec une grande ouverture d’esprit qu’il voyage et découvre ses lecteurs aux quatre coins de la planète, en même temps que des paysages et des cultures nouveaux et pleins d’attraits pour le grand curieux qu’il est.

Nous l’avons rencontré pour vous :

Juan Miguel Aguilera, qui êtes-vous ?

Je suis un écrivain et un designer espagnol né à Valence en 1960. Donc, mon enfance a coïncidé avec les pires moments de la guerre froide et de la course à l’espace, ce qui m’a certainement influencé.

Qu’est-ce qui vous passionne dans la vie ?

Beaucoup de choses mais, à choisir, je dirais que j’aime la beauté dans toutes ses manifestations.

Comment en êtes-vous arrivé à écrire et à être publié ?

J’ai commencé à écrire et à dessiner dès le départ de mon aventure littéraire, selon mes souvenirs. Ces deux choses ont toujours été importantes pour moi. Je pense que je suis un peu exhibitionniste et je tiens à montrer aux autres ce que je ressens, les choses que j’imagine. Le moyen utilisé ne me semble pas plus important que le message.

Parlez-nous de votre parcours… :

Tous mes romans ont un thème commun : l’Autre. La rencontre de l’être humain avec différentes cultures et comment cette expérience est acceptée ou rejetée.

Quelle est votre approche de l’écriture…. ?

Stephen King a dit que « …l’écriture est une forme de télépathie ». Et je suis d’accord. Je veux transmettre au public tout ce que j’imagine, de la manière la plus claire possible.

Qu’est-ce qui fait selon vous votre particularité dans les domaines du roman historique et du fantastique ?

Je pense que ces deux genres sont confrontés à une problématique assez semblable : Sortir le lecteur de son milieu quotidien afin de le confronter à un environnement exotique. Ceci permet la gestion des scénarios à travers des perspectives nouvelles. D’une certaine manière, le roman historique comme celui fantastique est semblable au voyage de Marco Polo en terre inconnue. Et ce voyage va mieux nous faire comprendre la réalité du monde que nous avons laissé derrière nous.

Comment en êtes-vous arrivé au cinéma ?

Comme je l’ai mentionné tout à l’heure, j’aime raconter des histoires et, pour ce faire, j’exploite tous les médias à ma disposition. J’ai également écrit des scénarios pour la BD.

Comment gérez-vous la notoriété acquise au fil du temps, Juan Miguel ?

Agir comme si vous êtes toujours sur la ligne. Dans chaque nouveau projet, nous devons tout donner, je ne connais pas d’autre moyen.

Quelles sont vos valeurs ?

Je pense que l’être humain évolue de mieux en mieux, même si cela ne saute pas aux yeux, toujours, lorsqu’on focalise l’attention uniquement sur des cas isolés.

Vos motivations ?

Parvenir à atteindre des gens que je ne connais pas et que je n’ai pas la chance de connaître par l’intermédiaire de mes livres.

Votre vision de l’avenir ?

Optimiste.

Votre idée de l’existence ?

La vie de chaque être humain est unique. Et nous avons seulement une chance de vivre. Carpe diem.

Si vous pouviez changer le monde, que feriez-vous ?

Éliminer les frontières. Nous sommes une même espèce et nous devons survivre ensemble.

Quel homme êtes-vous ?

Le genre d’homme qui compte bien plus d’amis au sein de la gente féminine que d’hommes. J’aime parler aux femmes parce que je les aime et que je veux apprendre de la façon complexe dont elles voient le monde.

De quoi rêvez-vous encore aujourd’hui ?

Je nourris beaucoup de rêves en ce moment. D’innombrables. Je pense que je serai vieux quand j’arrêterai de rêver. Maintenant, je rêve de retourner en France, un pays où je me sens très bien.

Un grand MERCI à Juan Miguel Aguilera autant pour ses talents indéniables, pour son parcours admirable que pour l’humanisme éclairé dont il est pétri et qui nous ravit.

Un joyeux Noël à tous.

Parmi ses innombrables livres, nous vous recommandons :

La folie de Dieu

Le sommeil de la raison

Le lien vers ses ouvrages traduits en français

Sa page Web

Recommended Posts