fbpx

Amanda Gorman, la poétesse devenue icône américaine

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Amanda Gorman : la poétesse devenue icône Americaine

Amanda Gorman, son nom est sur toutes les lèvres. Cette jeune poétesse a fait sensation lors de l’investiture du Président Biden. Rayonnante et passionnée, elle a envoûté le monde entier avec son poème « The Hill We Climb ». Son œuvre évènement, message d’unité et d’espoir, sera bientôt disponible en France. Qui est Amanda Gorman ?

Âgée de seulement 22 ans, la jeune poétesse afro-américaine a marqué les esprits lors de l’investiture du 46e président des États-Unis. Dans son poème « The Hill We Climb », Amanda Gorman se décrit comme « une fille noire, maigre, descendante d’esclaves, élevée par une mère célibataire, qui se retrouve à déclamer devant un président. »

Originaire d’un milieu modeste de Los Angeles, sa mère l’élève seule avec sa sœur jumelle. Durant son enfance, elle souffre de bégaiement et se tourne vers l’écriture pour l’aider à s’exprimer plus librement. La jeune poétesse remporte son premier prix de poésie à l’âge de 16 ans. En 2017, elle devient la jeune poète la plus prometteuse des États-Unis. Remarquée lors d’une de ses lectures par la première dame Jill Biden, cette dernière l’invite à la cérémonie officielle d’investiture du nouveau président pour déclamer une œuvre originale sur une Amérique unie.

Icône de la jeunesse américaine

Inconnue il y a peu, Amanda Gorman est devenue en quelques semaines une véritable révélation mondiale. Sa passion et sa force de conviction en font un symbole d’espoir dont elle est consciente. Ses mots inspirent la jeune génération américaine mais aussi celle du monde entier. En tête des ventes sur Amazon, elle n’a pourtant pas encore publié ses oeuvres. Elle dépasse même Une Terre promise, les mémoires de Barack Obama.

Et rien ne semble arrêter son ascension. En effet, l’artiste croule sous les sollicitations médiatiques. La jeune Californienne devient ainsi la première poétesse à se produire au Super Bowl, rendant hommage aux héros du quotidien pendant la crise du Coronavirus. Elle se retrouve également en couverture de Time Magazine, interviewée par l’ex-première dame Michelle Obama. Et Amanda Gorman ne s’arrêtera pas là ! La jeune femme a pour ambition d’être candidate à la présidentielle en 2036, attendant l’âge légal de 35 ans avant de se présenter.

« The Hill We Climb » arrive en France

Son poème fait référence aux évènements du Capitole, envahi par les partisans de Donald Trump. Horrifiée et choquée par ces actes, la poétesse parle « d’une nation non finie, mais pas brisée. La démocratie peut être retardée », dit-elle, mais elle ne peut pas être définitivement supprimée. « The Hill We Climb », la colline que nous gravissons, fait ainsi référence à la colline du Capitole. Amanda Gorman déclame « qu’il y a toujours de la lumière, si nous sommes assez courageux pour la voir, si nous sommes assez courageux pour être cette lumière ». Elle ajoute que « si notre regard est tourné vers l’avenir, l’Histoire a le sien sur nous. »

Son vibrant message d’espoir a de loin dépassé les frontières de l’Amérique. Et nous aurons bientôt l’occasion d’en profiter puisque ses textes seront traduits en français. Ce sont les éditions Fayard qui ont obtenu les droits sur ses œuvres, en particulier « The Hill We Climb ». La traduction sera quant à elle confiée aux soins de l’auteure-compositrice Lous and the Yakuza. La date de sortie en France est fixée au mois de mai prochain. La maison d’édition prévoit également d’ici l’automne la publication d’un recueil intitulé The Hill We Climb and Other Poems.

Laisser un commentaire