Vaccinations à faire ou à éviter pendant la grossesse

vaccinations - femme enceinte

À l’heure du coronavirus, les anti-vax donnent de la voix, provoquant des réactions outrées de la part des pro-vax. Mais quelles sont les vaccinations à faire, ou au contraire à éviter, pendant sa grossesse ? Nous vous proposons de découvrir les risques qu’une femme doit absolument éviter pendant la période la plus importante de sa vie. Ci-dessous un petit récap des informations les plus importantes à ce sujet.

Comment se protéger quand on prévoit une grossesse ?

En prévision d’une grossesse, il est nécessaire que les femmes soient protégées de maladies comme la rougeole, les oreillons, la rubéole ou la varicelle. Les risques pour l’enfant à naître, en l’absence de vaccination contre ces maladies, sont multiples. De plus, contracter la varicelle juste avant l’accouchement peut conduire à des conséquences gravissimes pour la future maman également. Alors, que faire ?

Voici les vaccinations fortement recommandées pour les futures mamans :

  • Vaccination anti rougeole-oreillons-rubéole. La rougeole, tout d’abord, si elle est contractée pendant la grossesse, peut provoquer une pneumonie. Mais pas seulement. Des études ont montré le risque d’avortement spontané, surtout quand l’infection se produit pendant les deux premiers mois de la gestation. Ensuite, la rubéole, si elle ne cause aucun risque en temps normal, doit faire l’objet d’une attention particulière pendant la grossesse. En effet, cette maladie peut conduire, tout comme la rougeole, à un avortement ou encore être à l’origine de malformations chez l’embryon.
  • Vaccination anti-varicelle. La varicelle constitue une maladie très dangereuse pour la femme enceinte car elle peut causer pneumonie, infections bactériennes, méningite et encéphalite. Elle comporte également des risques pour l’enfant à naître, tels que des malformations cutanée, osseuse, oculaire ou même cérébrale. C’est pourquoi la vaccination anti-varicelle est très importante pour toutes les femmes qui envisagent d’avoir un bébé et qui n’ont pas déjà contracté cette maladie dans l’enfance.

Vaccinations à faire pendant la grossesse

Mais quand nous sommes déjà enceintes, quelles vaccinations devons-nous faire ? L’administration d’un vaccin pendant la grossesse constitue une protection pour la femme et l’enfant à naître. En effet, des études ont montré que les futures mamans transféraient des anticorps à l’enfant. C’est ainsi que la mère aide son bébé en le protégeant contre certaines maladies telles que la diphtérie ou la poliomyélite. Voici donc les vaccinations recommandées pendant la grossesse :

  • Vaccination DTP (ou DTPC) : ce vaccin nous empêche de transmettre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la coqueluche à notre bébé. Cette dernière, par exemple, si elle est contractée pendant les premiers mois de la vie, peut être très dangereuse, voire mortelle. C’est pour cette raison la future maman doit se faire vacciner entre les 27ème et 36ème semaine de gestation, idéalement pendant la 28ème semaine. En effet, c’est à ce moment que la mère produit suffisamment d’anticorps pour les transférer à l’enfant à naître. En résumé, le DTP est à la fois bon pour la femme enceinte ET pour son embryon.
  • Vaccination antigrippale : voici donc le vaccin ayant retenu l’attention du monde entier récemment. En effet, à l’heure du coronavirus, on entend toujours parler de l’utilité d’un vaccin contre la grippe saisonnière. Mais que faut-il faire à l’égard d’une femme enceinte ? Il est indéniable que le vaccin antigrippal est très recommandé pour l’accouchée. De plus, il est gratuit et admis durant toute la grossesse. Encore une fois, à l’aide de ce médicament, la mère peut donner les anticorps au bébé, à travers le passage transplacentaire.

A lire : Comment choisir ses bas de contention ?

Les vaccinations qu’il faut absolument éviter pendant la grossesse

Nous avons vu ensemble quels étaient les vaccins conseillés lorsqu’on envisage une grossesse ou que l’on est déjà enceinte. À présent, passons également en revue ceux qu’il convient d’éviter pendant cette période particulière de notre vie. La médecine indique comme potentiellement dangereux tous les vaccins à virus vivant atténué. Ce type particulier de vaccinations est différent de celles qui sont « inactivées », comme la vaccin antigrippal par exemple.

C’est pourquoi l’accouchée doit éviter l’administration des vaccins contre la rougeole, la varicelle-zona ainsi que l’encéphalite japonaise et la fièvre jaune. Ce dernier vaccin est pourtant obligatoire avant tout voyage en Afrique ou en Asie, par exemple. Il est donc important de bien considérer toutes ces informations avant de planifier un voyage ou d’autres activités pendant la grossesse.

Nous espérons vous avoir bien expliqué quelles étaient les vaccinations à faire ou à éviter pendant la grossesse. Chères lectrices, avez-vous eu des expériences rejoignant le thème de cet article ? N’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires !

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies