fbpx

Un défilé sans mannequin ni podium de la marque Hanifa

Le défilé sans mannequin ni podium de la marque Hanifa

Un défilé en 3D dans le monde de la mode peut sembler improbable. Or, en réalité, les technologies 3D sont très utilisées dans de nombreux domaines aujourd’hui. À l’heure des réseaux sociaux, la Congolaise Anifa Mvuemba a surpris les internautes avec un défilé en trois dimensions sans mannequin ni podium.

Le 22 mai dernier, la créatrice de la marque Hanifa a présenté sa nouvelle collection Pink Label Congo, d’inspiration africaine sur Instagram.  Le défilé en 3D inédit s’est déroulé sans mannequin et sans le public de célébrités habituel. Vous dites étonnant ? Eh oui ! En effet, les internautes ont apprécié des robes, combinaisons et une démarche chaloupée grâce à la 3D. Le plus extraordinaire est que le spectateur a l’impression qu’une vraie personne les portait. Et le tout sur un fond noir hypnotisant.

A priori, cet exploit peut sembler simple parce que la designeuse utilise souvent la 3D pour ses créations. Mais ce n’est pas le cas. Donc lors d’une interview avec le magazine Teen Vogue, Anifa Mvuemba s’est confiée sur la complexité de cette réalisation : « Cela requiert de faire encore plus attention aux détails pour que les vêtements tombent bien et aient l’air réels. »

Très rapidement, les vêtements proposés sont en rupture de stock. Ce tour de force s’explique par la volonté de la designeuse de toujours mettre en avant des silhouettes réalistes. De plus, la technologie 3D permet de mieux se projeter.

Pink Label Congo : une ode au Congo.

Cette nouvelle collection est inspirée du pays natal de la créatrice. Parmi les modèles présentés, on pouvait admirer par exemple des robes en soie, des combinaisons en jeans etc. Certaines créations comportaient des dessins de collines vertes et de rivières. Une robe a également attiré l’attention. Elle est côtelée et aux couleurs du drapeau congolais.En somme, la collection est un miroir du Congo riche et luxuriante.

Mais qui est Anifa Mwuemba ?

Anifa Mvuemba est une jeune créatrice congolaise de 28 ans, qui est née et a grandi dans le Maryland aux États-Unis. Elle a toujours dessiné des objets et des vêtements, mais elle a lancé sa marque en 2012, à l’âge de 21 ans. Et dès ses débuts, elle a intéressé les stars comme Cardi B, les Kardashians, Karrueche Tran ou bien Kelly Rowland.

Loin des créateurs habituels, elle aime créer des vêtements sexy et confortables pour toutes les physionomies. Dans une interview accordée au magazine Elle, elle explique

La fille Hanifa est une boss ; elle n’a pas peur d’être audacieuse, elle est sexy, son style est féminin. Quand j’ai commencé à créer, je me suis surtout concentrée sur la confection de vêtements confortables et sur ce que mes amis aimeraient. Ensuite, j’ai élaboré plus de design pour les femmes noires. Quand je dessine, je dessine pour des femmes de couleur et j’utilise des couleurs qui conviennent à notre teint, des choses qui conviennent à nos hanches et des proportions différentes.

Anifa Mwuemba dans le magazine Elle

En 2019, elle participe à la première édition de “Generation Next” de Teen Vogue, un mentorat destiné à mettre en lumière les jeunes créateurs du secteur de la mode.

D’autre part, dans le contexte actuel de reconnaissance des femmes et de toutes les couleurs de peau, elle fait clairement partie des nombreuses personnalités à suivre.

Les défilés en 3D sont-ils l’avenir de la mode ?

Ce n’est pas la première fois que la technologie 3D est utilisée dans le monde de la fashion. La marque Burberry en 2011 a fait un show avec des mannequins et des hologrammes à Pékin. Mais jamais dans l’histoire de la mode, un défilé n’a été fait complètement en 3D et entièrement diffusé sur les réseaux sociaux.

Cette crise sanitaire a bousculé le calendrier de la Fashion Week et même l’univers de la mode en général. Il semble logique de se réinventer. Et la 3D peut être un excellent moyen de faire bouger les choses.

Ce défilé sans mannequin est une innovation de rupture dans le monde de la fashion. La créatrice a su faire preuve d’une inventivité extraordinaire tout en restant fidèle à elle-même. Pensez-vous que les défilés en 3D peuvent devenir la norme ?

1 Comment
  1. Bonjour c’est assez impressionnant ! Pour ma part, je suis pour. Si ça peut éviter de faire défiler des personnes qui sont malades car anorexiques ou droguées je suis pour !

Leave a Reply

Your email address will not be published.