fbpx

Seeking Arrangement : une appli de rencontres spécifique et dans l’air du temps

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Seeking Arrangement : une appli de rencontres spécifique et dans l'air du temps

Sugar babies, sugar daddies, relations sugar… À l’heure actuelle, on constate un regain d’intérêt pour ce phénomène de société. Souvent décrié, ce type de relations provoque des réactions épidermiques chez les adeptes du politiquement correct. Nous allons aujourd’hui tenter d’en livrer une vision plus nuancée, à l’aune des propos de Brandon Wade, fondateur de l’application Seeking Arrangement. Nous ferons également la connaissance d’Eli, sugar baby parisien de 28 ans ayant régulièrement recours à l’appli. Alors, faut-il encenser ou condamner les relations sugar ? La réalité est plus complexe qu’elle ne paraît…

Seeking Arrangement à l’âge de Me Too

Il y a deux façons de considérer la libération féminine. Brandon Wade rappelle que de nombreuses féministes sont des fans absolues de Seeking Arrangement. En effet, cette appli permet aux femmes de garder un contrôle plein et entier de leur sexualité. D’autres féministes sont au contraire plus critiques. Elles appartiennent à une frange de la population plus élitiste qui pense que les femmes doivent conserver leur dignité en toutes circonstances.

Seeking Arrangement, une application féministe… à sa façon

Brandon soutient une thèse plus nuancée, en affirmant que si les femmes veulent avoir une sexualité débridée, elles doivent être libres de pouvoir le faire. Il s’inscrit en faux par rapport à la culture du slut shaming ou « mise au pilori de la salope ».

Pour son fondateur, Seeking Arrangement ne va pas à l’encontre des mouvements féministes, mais au contraire, les accompagne. « D’un côté, nous dit Brandon, si une femme a envie de fréquenter un homme puissant, elle peut s’inscrire sur notre site pour tenter sa chance. L’enseignement principal du mouvement Me Too consiste à rappeler qu’une femme ne veut pas être importunée par un homme puissant sur son lieu de travail. D’un autre côté, si les hommes puissants comprennent ces préventions féminines, ils arrêteront d’aborder les femmes sur leur lieu de travail. Ils se tourneront alors vers notre site, qui leur donne la possibilité de s’épancher en dehors de tout contexte professionnel ».

Seeking Arrangement : une appli de rencontres spécifique et dans l'air du temps.
(c) The Lazy Artist – Pexels.

Selon Brandon, les femmes de l’ère Me Too veulent garder le contrôle de leur vie amoureuse. Elles ne veulent ainsi pas se retrouver dans des situations où elles se sentiraient contraintes. Par contre, elles veulent être en mesure de vivre leur sexualité de façon épanouie. Lorsqu’elles en ont envie, dans les conditions qu’elles auront fixées et acceptées, elles veulent prendre du plaisir ! « Nous pensons que Seeking Arrangement est susceptible de les aider à atteindre cet objectif », conclut Brandon. Le consentement est donc à la base de la philosophie de Seeking Arrangement.

Seeking Arrangement : un idéal d’amour courtois

La deuxième série d’arguments utilisée par Brandon pour défendre son appli provient de son observation des relations courtoises. S’il est vrai que les femmes sont à présent financièrement indépendantes, cela ne doit pas changer l’idéal galant inhérent aux relations amoureuses.

Brandon se rappelle avoir rencontré de nombreuses femmes se plaignant du manque d’ambition des hommes les ayant courtisées. Ainsi, elles ont éprouvé une certaine déception, voyant que leur galant n’était pas disposé à payer la note du restaurant ! Brandon l’affirme haut et fort : « L’idéal du chevalier servant prêt à se battre pour faire plaisir à sa belle doit retrouver ses lettres de noblesse ! » Il a envie de dire aux hommes, impressionnés par le statut financier de la femme qu’ils courtisent : « Ne rendez pas les armes si facilement. Cessez de vous complaire dans le rôle du garçon materné par sa puissante partenaire. »

Seeking Arrangement : un idéal d'amour courtois.
(c) Emre Keshavarz – Pexels.

Les ingrédients du succès de Seeking Arrangement

Un design simple, « classe » et humain

Au moment de son lancement aux USA en 2006, Seeking Arrangement se classait en troisième position derrière ses concurrents. Aujourd’hui, l’appli est devenue le leader incontesté des relations sugar en ligne.

Brandon a compris que la simplicité d’utilisation était capitale pour attirer les nouveaux utilisateurs. Les options techniques qui ne rencontrent pas l’adhésion sont rapidement écartées. De plus, la présentation et le contenu de l’appli se veulent « classe », en évitant un positionnement trop sexualisé qui attirerait le type d’utilisateurs que Seeking veut écarter.

Par ailleurs, Brandon n’hésite pas à se mettre en avant pour faire passer son message sur le sugar lifestyle de façon simple et humaine. Il a su rendre son appli attractive grâce à son capital sympathie et sa personnalité authentique.

Seeking Arrangement : une appli de rencontres spécifique et dans l'air du temps
Brandon Wade (c) Seeking Arrangement

Seeking Arrangement réinvente un type de relations authentiques

Dans les vidéos de sa chaîne YouTube, Brandon encourage ses adhérent(e)s à se dégager de leur obsession monétaire. Plus une femme aura tendance à se montrer exclusivement intéressée par l’aspect financier de sa relation, plus elle attirera un profil d’hommes peu recommandables. Brandon souligne que ce qu’il propose va au-delà. Son appli aide les femmes et les hommes qui le souhaitent à trouver des individus ayant réussi et désireux de partager leur expérience afin de construire une relation authentique, ponctuée de voyages, d’invitations à des events prestigieux et autres goodies.

Pour mieux faire passer son message, Seeking propose désormais à ses adhérents des liens directs vers les vidéos éducatives de Brandon. L’appli a également recours à un système de tags permettant aux utilisateurs de mieux mettre en avant leur personnalité et leurs centres d’intérêt. Cela permet de sauter l’étape des longs dialogues fastidieux en annonçant d’emblée la couleur !

Seeking Arrangement réinvente un type de relations authentiques
(c) Andrea Piacquadio – Pexels.

Le témoignage d’Eli, sugar baby stoïque et assumé

Partage et découverte d’autrui

Eli se définit comme un homme de compagnie : un être de confiance, rencontrant son partenaire ponctuellement ou régulièrement en fonction de leurs affinités mutuelles. Les motivations d’Eli sont avant tout fondées sur le partage et la découverte d’autrui. Le critère le plus important reste celui du respect avant toute chose.

Il peut en découler une relation durable dans l’idéal, fondée sur la confiance et l’attirance mutuelles. Eli rencontre via Seeking des hommes entre 55 et 70 ans. Une personne bénéficiant d’une grande expérience de vie aura davantage d’intérêt à ses yeux. De son côté, il apporte une grande bouffée d’évasion à un sugar daddy parfois prisonnier des contingences de son quotidien. Eli précise en outre qu’il n’est pas sugar baby par obligation, mais volontairement et pour le plaisir. Dans la mesure où l’argent ne constitue pas sa motivation première, il peut refuser certaines propositions, même lorsqu’elles sont assorties d’une forte récompense. 

Sugar baby, pas escort

La séduction entre en ligne de compte bien entendu dans la démarche d’Eli. Mais s’il prend soin de son apparence, c’est davantage par rapport à lui-même que par rapport à ses partenaires. Loin de se forcer à ressembler à un Apollon, Eli souhaite conserver une allure naturelle.

Eli souligne également la distinction entre sugar baby d’une part, escort ou prostitué d’autre part. Dans ce dernier cas, l’aspect transactionnel de la relation prime. Une fois que l’escort en a terminé, il passe à autre chose et n’y pense plus. Dans le cas d’une relation sugar, ce n’est pas l’argent qui constitue la motivation première, mais bien l’échange pouvant déboucher sur une relation suivie.

Sugar baby, pas escort.
(c) Redrecords – Pexels.

Seeking Arrangement : une appli spécifique et bien conçue

Seeking se distingue des autres sites de rencontres par son ciblage spécifique. Cela permet de couper court aux longs dialogues visant à préciser les attentes de chacun. Sur Seeking au contraire, tout est plus simple. L’objet de la recherche est d’emblée posé : on n’a pas besoin de s’expliquer ni de se justifier.

Sur le plan technique, l’appli offre la possibilité de rendre un dossier de photos accessible aux personnes de son choix seulement. De même, les profils offrent la possibilité de renseigner le patrimoine et les revenus de chaque adhérent. Il s’agit là d’une spécificité du site. « Sinon, nous confie Elie, comme pour n’importe quelle autre appli de rencontre, le premier contact s’effectue par écrit. Si tout se passe bien, on partage des photos, puis on se rencontre, généralement en extérieur, même si à l’heure actuelle c’est plus compliqué. Si le courant passe, on avise et on se revoit ».

Seeking Arrangement se redéveloppe en France

Seeking Arrangement constitue par conséquent une plateforme de rencontres spécifiquement dédiée aux relations sugar. De plus, Eli reconnaît qu’« elle est très bien faite ». Jusqu’à présent, Seeking visait en priorité les marchés anglo-saxons (beaucoup d’Américains parmi les profils). Eli attend donc avec impatience le redéveloppement du site français, offrant une variété de profils élargie, tout en respectant les principes de base régissant les relations sugar…

Chères lectrices, cet article a-t-il éveillé votre curiosité ? Êtes-vous prêtes à tester l’appli Seeking Arrangement ? Sous quel type de profil ? Celui d’une sugar mommy ou d’une sugar baby ? Racontez-nous vos fantasmes les plus fous dans la section des commentaires !

La femme française en quatre clichés
Actu société

La femme française en quatre clichés

Toujours élégante et stylée, libérée sexuellement, mince en mangeant tout ce qu’elle veut… les stéréotypes sur la femme française sont nombreux. A l’international, ce mythe fait vendre des centaines de milliers d’ouvrages et de magazines. Décryptage de ces clichés étrangers sur la femme française.

Lire la suite »

Laisser un commentaire