Pornhub se met au vert

L’industrie pornographique lance ses campagnes de sensibilisation à l’environnement. Une initiative écolo qui nous ferait presque oublier son empreinte carbone…

Des abeilles et du porno

C’est à Pornhub Cares, la division philanthropique du célèbre site canadien pour adulte Pornhub, que nous devons ces campagnes ayant pour but de sensibiliser à la protection de l’environnement. Beesexual est l’une de ces campagnes, elle insiste notamment sur le fait que les abeilles jouent un rôle essentiel dans l’écosystème de notre planète. Pour chaque visionnage d’une vidéo Beesexual, Pornhub fait un don aux associations caritatives Operation Honey Bee et Center For Honeybee Research

14 vidéos loufoques mais instructives sur l’importance du rôle des abeilles dans notre écosystème s’enchaînent. Si les images de butinage érotique de ces insectes sont 100% SFW (Safe For Work), il n’en est rien en ce qui concerne les dialogues. La narration est elle NSFW (Not Safe For Work). En effet, les vidéos sont doublées par des stars du X hétéros, gays et trans. Gémissements, mots crus et langage explicite sont donc au rendez-vous.

Sauvez les abeilles, regardez Beesexual

Pornhub n’en est pas à son coup d’essai 

Ce n’est pas la première fois que Pornhub Cares se mobilise pour l’environnement. En 2014, à l’occasion de la journée nationale de l’arbre, la célèbre plateforme de films pornographiques s’était déjà engagée à planter un arbre pour 100 vidéos consultées dans la catégorie « Big Dick ». Au total, 12 000 arbres ont été plantés. On se souvient également des campagnes de sensibilisation Panda Style et Save The Whale qui avaient rencontré un franc succès. 

« Le film porno le plus sale de tous les temps »

Il était donc tout à fait logique qu’après les abeilles, Pornhub ne s’arrête pas là. Effectivement, pour sensibiliser ses quelques 100 millions de visiteurs quotidiens, le site met cette fois l’accent sur la pollution des océans. 200 000 déchets se retrouvent chaque année dans les océans et les plages, notamment la pollution plastique, c’est ce que dénonce Dirtiest Porn Ever. Ce dernier met en scène le couple LeoLulu se baladant sur une plage paradisiaque ressemblant à une déchèterie. Au milieu de leurs ébats, une équipe de nettoyage intervient pour nettoyer la plage, cela devient vite gênant voire peu attirant. C’est le but !

Pornhub collabore avec l’association Ocean Polymers qui présente des solutions de collecte et de traitement des déchets. Corey Price, vice-présidente de Pornhub, explique l’importance capitale de mettre en lumière « l’une des problématiques les plus importantes de notre époque » même dans l’industrie du porno.

« Et [la pollution des océans] ne fait qu’empirer. C’est pour cela qu’il est impératif que l’on utilise notre plateforme pour éveiller les consciences et inspirer le changement. Non seulement pour aujourd’hui, mais aussi pour les générations à venir. On est sales chez Pornhub, mais ça ne signifie pas que nos plages doivent l’être aussi. »

Corey Price, vice-présidente de Pornhub
vous regardez le porno le plus sale de l’histoire

« Have sex. Save the world. » 

Pornhub n’est pas le premier à se lancer dans la sauvegarde de l’environnement. Depuis 2004, l’association Fuck The Forest s’est faite remarquer dans une catégorie pornographique d’un nouveau genre que l’on nomme l’éco-porn. « Have sex. Save the world » c’est le slogan de ce collectif norvégien qui a pour unique but d’utiliser la pornographie afin de ne soutenir que des causes environnementales. Ses deux fondateurs, Leona Johansson et Tommy Hom, ont alors créé un site internet qui diffuse des vidéos porno amateurs. Ces vidéos sont d’ailleurs tournées par les membres de l’association eux-mêmes. Depuis plus de 15 ans, l’association collecte des fonds afin de contribuer à la sauvegarde notamment des forêts tropicales. Actuellement, les dons récoltés (plus de 245 000 euros depuis la fondation) permettent de soutenir deux projets de reforestation au Costa Rica. 

Dans la même lignée, nous pouvons également citer le manifeste « éco-sexe » d’Annie Sprinkle, artiste militante porno féministe, et de son épouse Elizabeth Stephens, qui se définit comme « écosexuelle ». Sur leur site sexecology.org, vous ne trouverez pas de contenus en streaming mais plutôt des expériences sexuelles qui proposent de « faire l’amour à la planète ». 

L’industrie pornographique pèse 82 millions de tonnes de CO2 

Néanmoins, d’après le récent rapport The Shift Project, le visionnage de vidéos pornographiques sur internet génère 82 millions de tonnes de CO2 chaque année (soit l’équivalent d’un pays comme la Roumanie). L’industrie pornographique est responsable à elle seule de 27% des émissions dues aux vidéos en ligne. Netflix et Amazon Prime, entre autres, occupent la première place avec 34% des émissions.

Le chercheur américain Nathan Ensmenger a démontré, à partir d’un calcul, l’énergie utilisée par Pornhub pour diffuser ses vidéos. Le site aurait consommé 5,967 millions de kWh (unité d’énergie) en 2016. Cependant, Pornhub ne se trouve qu’à la deuxième place du podium, juste derrière xHamster (troisième site porno le plus populaire). À eux deux, les deux sites consommeraient près de 12 TWh par an. Et ce n’est pas tout, on estime également que l’ensemble du streaming pornographique ainsi que les contenus en haute définition pourrait accroître cet impact.

Regarder du porno est-ce écolo ?
Regarder du porno est-ce écolo ?

Internet produit à lui seul plus de 600 millions de tonnes de CO2 par an. L’industrie pornographique représente 5% de l’ensemble du web. Pas étonnant que le porno en ligne compte parmi les plus gros pollueurs numériques. Ce dernier a déjà été plusieurs fois mis sur le banc des accusés et semble vouloir se racheter une conscience, tout comme l’industrie de la mode.

Marie B.

Diplômée d'un master MEEF et création numérique, je travaille comme rédactrice pour le journal de la ville de Raismes. Curieuse de tout, je suis passionnée d'écriture et de photographie. Mes domaines de prédilection sont l'actualité et la sexualité.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.