fbpx

« Sang Honte » : le guide qui réinvente les règles avec bienveillance

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr

En ce 19 mai, sort en librairie l’ouvrage Sang Honte écrit par Bettina Zourli et illustré par Laurie Rivière. Entre données scientifiques et informations pratiques, ce guide tend à aider les personnes menstruées à mieux vivre leurs règles. Cet ouvrage livre toutes les informations nécessaires à la bonne compréhension du cycle féminin, sans honte et sans jugement. Ô Magazine a interviewé Bettina Zourli, auteure de ce guide décomplexant et rassurant.

Un guide déculpabilisant qui brise les tabous

« Les règles, c’est sale » ou « avoir mal au ventre pendant ses règles, c’est normal » : ces phrases, vous les avez probablement déjà entendues. Ces phrases participent à la création d’un tabou autour des règles. Ces clichés, faux pour la plupart, ont conduit à culpabiliser les femmes d’avoir des règles alors qu’il n’y a rien de plus naturel. L’auteure, Bettina Zourli, insiste dans son ouvrage sur l’importance de la transmission et de la déculpabilisation des femmes menstruées.

Pour revenir au point de départ, les règles ont toujours été un tabou dans la société. Au-delà des règles, c’est le corps féminin qui est tabou depuis la nuit des temps. « Le corps féminin doit répondre à des critères, liés au patriarcat, il est là pour plaire aux hommes. Notre corps est sans cesse sexualisé. Si on sourit, les hommes pensent qu’on les drague ; si on met une jupe, c’est forcément pour leur plaire. Mais quand c’est pour se réapproprier notre corps, ou bien juste pour décomplexer et se plaire à soi, ça ne convient plus, évidemment« , confie l’auteure.

Un ouvrage fondé sur des expériences personnelles

Entre anecdotes personnelles et statistiques précises, l’auteure explique comment la société a conduit à faire des règles un tabou. Bettina Zourli, que vous pouvez retrouver sur Instagram à @jeneveuxpasdenfant, entend avec cet ouvrage créer de nouvelles règles, loin de la honte et du jugement. Elle prône l’entraide, la sororité et surtout, l’éducation. Elle vise ici l’éducation des femmes mais des hommes aussi : « Je pense qu’il ne faut pas en faire un tabou en famille. Cela peut aussi passer par le fait d’impliquer toute la famille, hommes et garçons compris, histoire que la société change dans son ensemble !« 

Quand l’auteure est interrogée sur ce qui lui a donné envie d’écrire ce livre, elle puise ici encore dans ses expériences personnelles : « Quand je me suis rendue compte qu’à 27 ans, je ne savais pas encore entièrement comment fonctionnait mon corps, je me suis dit qu’il y avait encore des choses à écrire sur le sujet. »

Couverture du livre Sang Honte : le guide qui réinvente les règles avec bienveillance aux éditions Kiwi.
Les éditions Kiwi.

Des réponses à toutes les questions que vous vous posez

« J’ai envie de décomplexer, de rassurer et de fournir un guide qui soit plein de pistes de réflexion pour gagner en confiance quant à ce qu’il se passe dans son corps et en particulier dans son utérus« , voici comment l’auteure explique les messages que le guide entend faire passer.

Le cycle menstruel, les protections périodiques, le syndrome prémenstruel… Autant de problématiques mal connues par le plus grand nombre. Les informations à connaître sur les règles sont extrêmement nombreuses, tellement qu’il est impossible de tout savoir. L’auteure donne dans son guide les connaissances de base pour comprendre son corps et son fonctionnement.

À l’aide de tableaux comparatifs et de statistiques chiffrées, Bettina Zourli éduque ses lecteurs/rices aux règles qui entourent les menstruations.

Une dénonciation des dérives liées aux menstruations

Ce guide met aussi en lumière les dérives liées aux règles féminines. Du dropshipping pour les culottes menstruelles à l’obscurité des composants utilisés par les marques de tampons, les dangers sont nombreux.

L’auteure prend le soin de dénoncer une à une ces problématiques scandaleuses. En plus de mettre en danger les personnes menstruées, ces dérives participent à la création d’un tabou autour des règles.

Bettina Zourli pointe aussi du doigt les avancées. « Même si les grandes marques n’indiquent pas toujours clairement la composition de leurs protections périodiques, il y a de plus en plus d’alternatives bio ou labellisées Oeko-Tek, cest encourageant pour notre santé« , dit-elle. Elle ajoute : « Même si beaucoup de marques pratiquent le greenwashing et le féminisme washing, nous avons maintenant accès à des informations qui permettent de reprendre le pouvoir. »

Ce tabou autour des règles se retrouve dans tous les aspects de la vie. Comme nous l’explique l’auteure : « Les choses avancent mais uniquement dans des milieux bien précis et progressistes. » Elle prend l’exemple de Viva La Vulva qui avait fait grand bruit il y a deux ans en montrant du sang rouge et non bleu à l’écran.

La ménopause et la précarité menstruelle font aussi partie des thématiques étudiées par l’auteure.

Une pierre de plus à l’édifice du féminisme et de la libération des femmes

« Je pense que la société ne fait pas grand chose pour les personnes menstruées. Il a fallu une grosse pression pour qu’enfin, la question soit prise au sérieux par le gouvernement et des protections mises à disposition gratuitement dans les universités« , constate l’auteure. Les mentalités changent autour des menstruations mais beaucoup reste à faire. Et l’éducation est, à cet égard, la meilleure arme.

Ces dernières années, les guides autour de la sexualité féminine et des menstruations se sont multipliés. Des ouvrages comme Bien dans ma tête, bien dans ma culotte d’Amal Tahir reflètent la tendance actuelle. Ces ouvrages, résolument féministes et éducatifs, participent à libérer la parole et à l’éducation.

Comment s’éduquer ? Le contenu disponible à cet égard est de plus en plus diversifié. « Je pense qu’il faut multiplier les contenus de toutes sortes pour envahir la société avec les questions féministes. Je suis ravie de voir que le monde de l’édition s’ouvre aussi sur le sujet et que des maisons d’éditions nous soutiennent pour faire changer les mentalités« , déclare l’auteure.

Une pierre de plus à l'édifice du féminisme et de la libération des femmes.
Photo de l’auteure : Bettina Zourli.

La mise en avant d’une pluralité de supports pour s’éduquer

Par ailleurs, il n’y a pas que le monde de l’édition qui s’intéresse à ces sujets. Il y a aussi de nombreux podcasts, articles et comptes Instagram qui partagent des expériences pour se réapproprier ces sujets.

En effet, l’anatomie féminine et les règles sont un thème vaste. Les études montrent que de nombreuses femmes sont peu informées sur ce sujet : « Quand on sait qu’une femme sur cinq ne sait pas où est son clitoris, on se dit qu’il y a clairement un problème d’éducation sur le sujet et un manque de volonté de politique« , déclare l’auteure.

La parole autour des règles se libère. Ce constat est en décalage complet avec la société patriarcale qui nous entoure. « S’insurger contre quelque chose d’aussi naturel que le sang menstruel, c’est envoyer un message que les personnes menstruées qu’elles doivent se cacher. Ces réactions montrent à quel point notre société est genrée, et que le genre féminin est discriminé« , constate l’auteure.

Cette vague féministe, présente depuis quelques années déjà, a remporté des succès comme l’instauration du congé menstruel. Toutefois, ce changement, s’il est légitime, est aussi risqué. L’auteure partage cette vision des choses : « Je trouve que dans une société sexiste où les femmes sont déjà discriminées en entreprise, j’ai peur que cela stigmatise en plus les personnes menstruées. »

Le mot de la fin sera une touche d’espoir pour la suite et une invitation à s’éduquer soi et éduquer nos proches, quel que soit leur genre.

« Les hommes doivent clairement s’investir sur ces questions, que ce soit les règles ou la contraception »

BETTINA ZOURLI

Retrouvez ce 19 mai, en ligne et en librairie, l’ouvrage Sang honte de Bettina Zourli, le guide dédié aux règles !

La femme française en quatre clichés
Actu société

La femme française en quatre clichés

Toujours élégante et stylée, libérée sexuellement, mince en mangeant tout ce qu’elle veut… les stéréotypes sur la femme française sont nombreux. A l’international, ce mythe fait vendre des centaines de milliers d’ouvrages et de magazines. Décryptage de ces clichés étrangers sur la femme française.

Lire la suite »

Laisser un commentaire