Ramadan 2022 : 5 conseils pour allaiter sans danger !

Allaitement et Ramadan

Ce samedi 2 avril 2022 débute le mois du Ramadan pour 5 millions de musulmans en France. Voici 5 conseils pour les mamans allaitantes qui jeûnent.

Article rédigé par Naoual Sahel

Ramadan et allaitement : vous hésitez à jeûner ?

Tout d’abord, il faut savoir que le jeune du ramadan n’est pas obligatoire pour les mamans allaitantes. Donc pas de panique pour celles qui ont fait le choix de ne pas jeûner. D’ailleurs pour ces mamans, elles pourront rattraper leurs jours manqués plus tard dans l’année.

D’après la majorité des savants musulmans, les femmes qui allaitent peuvent ne pas jeûner. D’ailleurs, certains affirment qu’il est mal d’ignorer cet acte de bonté en jeûnant alors que vous n’y êtes pas obligée.

Ainsi, votre décision ne dépend que de vous et de l’état de santé de votre bébé. En effet, un bébé de moins de six mois et exclusivement allaité a des besoins différents de ceux d’un enfant d’un an qui mange d’autres aliments et ne tète que la nuit.

Aussi, il peut être utile de discuter de vos options avec votre famille et vos amis qui ont jeûné pendant l’allaitement. N’hésitez pas à en parler à votre médecin ou à un pédiatre.

Allaiter pendant le Ramadan : quels risques pour bébé ?

Si vous faites le choix de jeûner, votre bébé ne risquera rien puisque votre corps continuera à produire du lait maternel comme à son habitude. Attendre entre le crépuscule et l’aube pour manger peut réduire votre apport calorique. En revanche, cela ne devrait pas avoir d’impact quant à la quantité de lait que vous produisez.

Une fois que votre corps ne peut plus convertir l’énergie de votre dernier repas, il puise dans ses stocks d’énergie. Votre corps brûle d’abord les calories de vos réserves de sucre dans le sang, puis convertit vos réserves de graisse en sucre dans le sang. Cela vous aidera à tenir jusqu’à votre prochain repas.

Cependant, le jeûne peut parfois changer le contenu de votre lait. En effet, les taux de certaines vitamines et micro-nutriments dans votre lait maternel peuvent varier. Une étude a démontré que les taux de zinc, de magnésium et de potassium diminuaient si les mères allaitantes jeûnaient pendant le Ramadan. Mais pas de panique ! En fait, cela dépend des réserves de nutriments et d’énergie de votre corps. Ces réserves seront épuisées avant que votre lait ne soit affecté. Ainsi, votre bébé continuera à se développer même si le taux de micro-nutriments baisse pendant les heures de jeûne.

De plus, il est peu probable que votre bébé soit affecté par ce changement. Il s’habituera déjà à ce que votre lait change un peu, en fonction de ce que vous mangez et de la quantité dont il a besoin pour se nourrir. Il est tout à fait normal que les types de matières grasses du lait maternel varient d’une mère à l’autre. Et surtout, chez la même mère au fil du temps.

Votre corps puisera donc de la matière grasse dans vos propres réserves de graisse pour produire du lait, s’il n’y en a pas assez dans votre alimentation. D’où l’importance de mangez des aliments sains et variés pour vous assurer d’obtenir tous les nutriments dont vous et votre bébé avez besoin.

Nos 5 conseils pour les mamans allaitantes !

Généralement, votre corps est capable de supporter le jeûne pendant le Ramadan. Cependant, si vous jeûnez pendant une longue période, vous risquez de développer une hypoglycémie. Si vous commencez à ressentir physiquement les effets du jeûne, vous devrez probablement rompre votre jeûne pour votre propre bien.

Les mamans qui allaitent depuis un certain temps, savent mieux que personne à quel point cela peut vous déshydrater. Se sentir déshydratée peut toutefois vous donner des vertiges. Alors dans quel cas s’inquiéter d’une déshydratation ?

Si vous remarquer certains de ces signes, vous devez immédiatement rompre votre jeûne avec de l’eau :

  • Avoir soif
  • Urine foncée à forte odeur
  • Grande fatigue
  • Étourdissement

Idéalement, ajoutez du sucre et du sel à votre eau, ou buvez une boisson énergétique isotonique. Ensuite, reposez-vous. Au bout d’une demi-heure, si vous ne vous sentez toujours pas bien, appelez votre médecin. Aussi, pour éviter de rompre votre jeûne, voici nos cinq conseils pour prendre soin de vous.

  1. Faites le plein de courses et effectuez des tâches qui nécessitent plus d’énergie avant de commencer votre jeûne.
  2. Tenez un planning alimentaire afin de vous assurer que vous mangez et buvez suffisamment. Assurez-vous de boire au moins 1,5 L d’eau entre le couché et le lever du soleil. Privilégiez les aliments riches en vitamines et en protéines (céréales complètes, fruits et légumes frais…). Pour garantir une bonne qualité de lait à votre bébé, favorisez les aliments qui stimulent la lactation (avoine, fenouil, fenugrec, soupes, tisanes, dattes, fruits secs…).
  3. Restez au frais et reposez-vous autant que vous le pouvez pendant la journée, et surtout entre chaque tétée pour assurer le repas de bébé.
  4. Si vous sentez que le jeûne affecte votre santé, espacez les jours en jeûnant qu’un jour sur deux.
  5. En cas de faible lactation, évitez les aliments très épicés, à base de soja, ou de caféine.

À lire également : Aliments pour bébé : que manger après le lait maternel ?

Laisser un commentaire

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies