Qui peut rédiger une cession de fonds de commerce ?

fonds de commerce

La cession de fonds de commerce est un contrat de droit privé, réalisé par un avocat, un notaire ou bien un expert-comptable. Vous pouvez également faire la rédaction vous-même, à condition que vous maîtrisiez les mentions légales qui doivent figurer dans le document. Tour d’horizon sur les formalités à respecter dans le cadre de vente et cession de fonds de commerce.

Qu’est-ce qu’une cession de fonds de commerce ?

La cession de fonds de commerce se définit comme la cession, de la part d’un professionnel, les éléments saisissables et insaisissables qu’il utilisait pour accomplir son activité. Les éléments saisissables désignent les mobiliers, les matériels et les outillages. Les éléments insaisissables regroupent l’enseigne, la clientèle, les autorisations administratives…En ce qui concerne les dettes et les créances, ils ne sont pas inclus dans la cession de fond de commerce. Il faut préciser que la cession de fonds de commerce est encadrée par la loi. 

A qui devez-vous confier la rédaction de cet acte? 

La cession de fonds de commerce d’une SARL doit faire l’objet d’un écrit afin d’éviter les litiges. L’acte de cession de fonds de commerce engage définitivement le vendeur et l’acheteur. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est conseillé de confier sa rédaction à un professionnel. Ce dernier devra être en mesure de sécuriser les intérêts des deux parties et garantir l’efficacité juridique du processus. Dans ce cas, vous pouvez vous tourner vers un avocat, un notaire ou bien un expert du chiffre qui possède les connaissances nécessaires. 

Si vous estimez compétent pour cela, vous pouvez le faire. Le plus important, c’est de s’assurer que l’acte de cession de fonds de commerce possède une valeur juridique. Si vous confiez la mission à un avocat, il peut identifier et informer les deux parties des éventuels risques de cette transaction. Il peut aussi prendre la décision d’établir une promesse unilatérale ou un compromis avec des engagements réciproques des parties concernées. Grâce à son savoir-faire particulier, l’avocat peut également identifier les conditions suspensives, comme l’obtention d’un financement, d’un nouveau bail commercial, l’autorisation de changer l’enseigne, etc.

Quelle annonce légale pour une cession de fonds de commerce ?

Avant l’entrée en vigueur de la loi n° 2019-744 du 19 Juillet 2019, l’acte de cession de fonds de commerce devait faire apparaître plusieurs mentions obligatoires. L’origine de propriété du fonds, les conditions du bail transmis, l’état des inscriptions grevant le fonds, le chiffre d’affaires ainsi que les résultats d’exploitation durant les trois derniers exercices comptables étaient parmi les informations qui devaient figurer dans le document. Mais depuis la suspension de l’article L 141-1 du Code de commerce, seuls les documents qui présentent les chiffres d’affaires mensuels réalisés entre le mois précédant la vente et la clôture du dernier exercice comptable doivent être inclus dans l’acte. Afin de protéger l’acheteur, il est conseillé de toujours mentionner les informations suivantes :

  • L’origine du fonds de commerce cédé (nom du prédécesseur immédiat du vendeur, date de l’acte par lequel le vendeur a acquis le fonds du commerce, nature de l’acte, prix auquel le vendeur a acheté le fonds…). Si le vendeur a créé le fonds, il faut l’indiquer dans le document. 
  • Le prix de vente du fonds de commerce,
  • L’état des privilèges, nantissements et inscriptions grevant le fonds de commerce. Si aucune inscription ne grève le fonds, il faut le préciser dans l’acte. 
  • Les conditions d’application du bail commercial (date, durée, nom et adresse du bailleur et du cédant…). 
  • Le chiffre d’affaires et le résultat d’exploitation durant les 3 derniers exercices.  

Il faut noter que le cédant peut réaliser une plus-value sur l’opération. S’il s’agit d’une plus-value à court terme (durée de détention du fonds de commerce inférieure ou égale à deux ans), la plus-value sera ajoutée aux résultats imposables. Pour la plus-value à long terme (durée de détention du fonds de commerce supérieure à deux ans), la plus-value sera imposée à la flat-tax.  

La cession de fonds de commerce est un acte important à ne pas prendre à la légère. Il faut se conformer aux exigences propres à la cession de fonds de commerce pour garantir le bon déroulement de l’opération. Si vous rencontrez des difficultés, vous pouvez solliciter les services proposés par Lextenso Services. Ce prestataire possède une double expertise dans l’édition et les prestations juridiques et s’engage à vous accompagner tout au long du processus.  

À lire aussi : Comment créer sa propre entreprise ?

Laisser un commentaire

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies