fbpx
l’objectif de vos vacances running ne doit pas être trop ambitieux mais plutôt se limiter à la découverte de sensations

Débuter ou se remettre à courir après une très longue coupure : l’objectif de vos vacances running ne doit pas être trop ambitieux mais plutôt se limiter à la découverte de sensations. Bouger, transpirer, partager des moments d’effort avec ses proches et – surtout – écouter son corps. Conseils impérieux à suivre pour éviter de vivre LE mauvais footing qui dégoûte à tout jamais de la pratique sportive.

ETRE BIEN ÉQUIPÉ POUR SE (RE)METTRE A COURIR
Les fondamentaux : une paire de chaussures de running en bon état, un short et un t-shirt ou débardeur légers et évacuant rapidement la transpiration. Pensez à vous protéger si vous courez sous le soleil en portant une casquette et en appliquant une couche de crème solaire sur les zones exposées.

NE PAS PARTIR À L’AVENTURE
Repérez préalablement à vélo les parcours sur lesquels vous envisager de courir. Une demi-heure d’effort est un bon début. Si vous devez marcher, faites-le sans attendre d’être à bout de forces. Autorisez-vous plutôt deux minutes de marche rapide toutes les dix minutes.

PRIVILÉGIER UN TEMPO MODÉRÉ POUR SE (RE)METTRE A COURIR
Cette allure, dite d’endurance, doit vous permettre de tenir une conversation sans ressentir un essoufflement trop marqué. C’est le signe que vous restez dans une zone confortable (pas plus de 85% de votre fréquence cardiaque maximale). Inutile, voire dangereux, d’aller au-delà.

AUGMENTER TRÈS PROGRESSIVEMENT LA DURÉE DES SORTIES
Si vous parvenez à courir (ou à courir et marcher) durant 30 minutes au début de vos vacances, ne cherchez pas à “pousser” au-delà de 50 minutes à la fin de celles-ci. Il est important d’habituer progressivement l’organisme aux contraintes du running.

COURIR EN SÉCURITÉ
Il est judicieux :
– de prévenir vos proches lorsque vous partez courir et de leur indiquer dans quelle direction vous comptez vous diriger,
d’emporter un téléphone portable avec vous,
– de vous munir d’une gourde d’eau fraîche afin de vous hydrater régulièrement (même si votre séance n’excède pas 45 minutes),
– de demander de l’aide si vous vous sentez faible ou dans un état anormal (douleurs dans la poitrine, tête qui tourne…).

SE FIXER UN OBJECTIF DE RENTRÉE
Pour éviter que les bonnes habitudes prises durant les vacances se diluent dans l’agitation de la rentrée, fixez-vous un objectif !

Trois directions possible : valider un programme d’entraînement équilibré pour progresser sans risque, rejoindre un club ou une association pour donner une dimension conviviale à la pratique sportive, s’inscrire à une course automnale pour booster le compétiteur qui sommeille en vous.
Le plaisir pris à courir doit dicter chacun de vos footings. Voir, sentir et toucher : vos sens restent en alerte. Faire du sport en vacances est toujours synonyme de dépaysement et de bien-être.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.