fbpx

Playlist : l’évolution des tubes en 20 ans

L'évolution des tubes en 20 ans

Il s’en passe des choses en 20 ans. Les tendances de l’industrie musicale ont bien changé, tout comme notre façon d’écouter la musique. Voyons ensemble les principales évolutions du hit-parade.

Un style musical domine largement les charts

Tout d’abord, les années 2000 étaient ambiancées par différents genres musicaux comme la pop, le rock, la musique club. À l’opposé, l’année 2020 est largement dominée par le mouvement urbain avec 6 singles sur 10 qui appartiennent à ce style de musique.

Ainsi, le public plébiscite, par exemple, les singles de Black Eyed Peas Mamacita, Aya Nakamura avec Jolie nana ou encore Hatik avec Angela.

Par ailleurs, le single le plus longtemps classé en 1ère place cette année est Lettre à une femme, resté 6 semaines en tête du classement. En 2000, c’était la comédie musicale Roméo et Juliette et son titre Les rois du monde qui dominait les charts, se classant en 1ère place durant 17 semaines.

Et cette tendance vers la musique urbaine se constate également dans les charts internationaux notamment américains.

Les femmes s’imposent plus que jamais dans la playlist

Angèle, Imen Es, Clara Luciani, elles ont un point commun : elles représentent le girl power. Les tubes de 2020 ne se font pas sans elles. Des titres forts sur des problématiques que rencontrent les femmes au quotidien telles que les violences conjugales ou le sexisme.  

En outre, avant elles, une autre artiste talentueuse a ouvert la voie aux femmes pour s’imposer dans l’industrie musicale. Diam’s a fait les beaux jours du hit-parade dans les années 2000 avec des sujets engagés. Aujourd’hui, de nombreux artistes, aussi bien hommes que femmes, la prenne en exemple.

Au travers de leur univers musical, ces artistes féminines affirment leur identité et font la belle à tous ces stéréotypes. Et ça nous plait !

La durée des singles moins longue pour une playlist plus variée

Autre modification de l’industrie musicale, la durée des chansons.

En effet, les singles actuels ont une durée moyenne de 3 min 40 contre 4 min 20 dans les années 2000. La raison ? Les producteurs de musique ont réduit l’intro des chansons afin de capter l’attention du public dès les 1ères notes. Une techinque utilisée pour séduire le public très sollicité par une pléthore de singles présents dans les charts digitaux et physiques.

De plus, cette sollicitation du public se constate également dans la longévité des singles en 1ère place des charts. En effet, les singles d’aujourd’hui se classent moins longtemps en 1ère position que ceux des années 2000 (17 semaines en 2000 contre 6 semaines en 2020).

L’explosion du streaming et téléchargement en ligne

Playlist : l'explosion du streaming

Enfin, le mode d’écoute/d’achat des singles a également été chamboulé.

Effectivement, depuis 2015, les écoutes et achats de titres se font plutôt de façon digitale. Le public a la possibilité de créer une playlist sur-mesure intégrant plusieurs singles d’un artiste sans forcément devoir acheter l’album comme c’était le cas en 2000.

Ensuite, comme nous venons de l’évoquer, nous vivons dans un monde numérique. Le streaming a pris une place considérable dans nos vies et a fait évoluer notre rapport à la musique.

Bien que la part des ventes générées par la distribution physique reste supérieure à celle du streaming, ce dernier est sur une trajectoire dynamique depuis 2016. Le nombre d’abonnés aux plateformes ne cesse d’augmenter. Selon International Federation of Phonographic Industry, il est passé de 8 millions en 2010 à 68 millions en 2015.

En 2020, le streaming s’inscrit dans les mœurs avec des offres qui ne cessent de se multiplier et des plateformes de plus en plus nombreuses.

En résumé, les habitudes de consommation ont totalement bouleversé l’industrie musicale. Mené par la digitalisation des écoutes, l’envie de se retrouver dans les chansons grâce à des artistes représentantes du girl power et un style musical plus affirmé parmi une playlist de plus en plus étoffée, c’est tout un marché qui doit s’adapter.

Ces tendances étant sans cesse en évolution, nos prochaines années musicales s’annoncent riches en rebondissement !

Sonia Herda

Meuf sympa Journaliste web - Community manager @omagazinefr #actu | #société | #lifestyle | #musique | #sport | #movie | #modeetbeauté | #people

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.