fbpx

Paris Animal Show 2021 : une édition spéciale, à plus d’un titre

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Paris Animal Show 2021 : une édition spéciale, à plus d’un titre

Premier salon d’importance post-Covid inauguré vendredi dernier pour la durée du week-end, le Paris Animal Show 2021 a essuyé les plâtres. Certes, nous nous sommes arrêtés devant les concours de beauté féline et canine. Ou devant les présentations d’animaux exotiques : l’énorme crapaud buffle a particulièrement marqué le public ! Mais surtout, nous avons repéré pour vous quelques stands originaux, révélateurs des nouvelles tendances dans le monde animalier… Reportage.

Menus et compléments alimentaires de luxe

L’alimentation de leurs compagnons constitue un sujet sensible pour les propriétaires de chats et de chiens. La marque Kalina propose des croquettes bio adaptées aux besoins spécifiques des chiens et chats. Vos animaux auront ainsi le choix entre plusieurs types de croquettes (volaille, agneau ou saumon). Par ailleurs, certaines gammes de croquettes seront plus spécifiquement destinées aux chiots ou aux chiens de petite taille. De même, les chats difficiles pourront choisir entre plusieurs recettes de croquettes afin de diversifier leur alimentation. Les croquettes Kalina sont de fabrication française (Picardie). La marque s’enorgueillit de ses recettes uniques ainsi que de la sélection de ses matières premières. À Paris, la boutique Kalina, située dans le 3e arrondissement et animée par Géraldine, vous proposera un large choix. Entre croquettes bio, accessoires et autres jouets en matériaux naturels et sains pour votre animal.

Toujours dans le domaine de l’alimentation, nous avons rencontré Monsieur Gervais, représentant du laboratoire Hedelab spécialisé dans les compléments alimentaires. Au départ, les produits Hedelab étaient destinés aux humains. Depuis peu, Hedelab a décidé de s’intéresser en B to B au marché des animaux. Il propose désormais des probiotiques à base d’oeufs de caille permettant de soigner certaines allergies affectant chiens, chats ou chevaux. Hedelab porte ainsi une attention toute particulière à leur appétence ainsi qu’à leur mode d’ingestion (en poudre, comprimés ou liquides).

Menus et compléments alimentaires de luxe.
(c) Kateryna Babaieva – Pexels.

Animal et technologie : l’exemple de Eheim

Eheim est connu pour être le fournisseur des aquariophiles les plus exigeants en matériel premium. La société allemande propose ainsi aquariums, pompes et filtres, mais aussi équipements de chauffage et d’éclairage. Rappelons qu’Eheim s’adresse aux particuliers comme aux musées. Récemment, cette société a mis au point une application permettant de gérer en ligne son aquarium. Procéder à tous les réglages de débits de filtration, température et éclairage de son aquarium depuis son téléphone portable… vous l’avez rêvé ? Eheim vous a exaucé(e)s. Cette application vous envoie des notifications et alertes en cas d’un dysfonctionnement quelconque repéré par ses capteurs. Elle peut ainsi vous mettre en demeure de procéder à un nettoyage approfondi de votre aquarium en cas de concentration trop forte de son eau en micro-déchets…

La tendance reptilienne du Paris Animal Show 2021

Tout en continuant d’évoluer dans les allées du salon, nous nous sommes aperçus qu’un stand soulevait l’enthousiasme d’un public passionné. Il s’agissait du stand des reptiles de Jurassic Nac, animé par Rémy Chan, jeune créateur d’entreprise. Rémy est aussi un défenseur inlassable de la faune reptilienne auprès d’un public de connaisseurs, ou de débutants. Certes, Rémy reconnaît que les animaux qu’il propose sont particuliers. Cependant, le public est de plus en plus informé concernant les reptiles si bien qu’il parvient à surmonter sa réaction initiale de rejet. Il nous présente ses couleuvres américaines dont la surface est décorée de motifs aux formes et aux couleurs variées (rouge, noir, jaune, etc.).

Aux amateurs débutants, Rémy conseille l’élaphe ou le python royal car ce sont de petits serpents « faciles », ne demandant que peu d’entretien. Il nous signale également le nouveau pôle qu’il vient d’ouvrir consacré aux invertébrés. Parmi ces derniers, Rémy nous présente des mantes religieuses, des mille-pattes, des phasmes ainsi que différentes espèces d’araignées. L’amateur devra alors recréer un biotope adapté à l’animal qu’il a acquis, en recréant un petit bout d’Amazonie chez lui. Rémy prévient les amateurs de bien se renseigner avant de se lancer dans la création de leur premier vivarium.

Au-delà de salons comme le Paris Animal Show où Rémy rencontre un public généralement débutant, il se déplace également dans toute la France et participe à des bourses aux reptiles, s’adressant cette fois à un public de spécialistes passionnés. Ayant commencé avec un élevage amateur, Rémy souhaite désormais monter sa première boutique physique en 2022, qui viendrait doubler son activité de salons et sur Internet.

La tendance reptilienne du Paris Animal Show 2021.
(c) Luiz Fernando – Pexels.

Éthique et bien-être animal

Le Paris Animal Show 2021 a certes permis aux éleveurs, distributeurs et fabricants de matériel animalier de présenter leurs animaux et leurs produits. Mais le salon a également été une tribune pour les tenants des positions animalistes. Katia Renard, rédactrice en chef du magazine 30 Millions d’Amis, a ainsi souligné la part prise par son magazine pour placer les animaux, qu’ils soient de compagnie, d’élevage ou sauvages, au centre des préoccupations sociétales contemporaines. Elle souhaite que son magazine continue d’améliorer les connaissances du grand public en éthologie. De plus, elle souhaite notamment alerter sur le fait que les humains plaquent leurs sentiments, comportements et perceptions propres sur leurs animaux, alors que ceux-ci ont des besoins spécifiques correspondant à leur espèce.

Selon Katia, l’anthropomorphisme est assimilable à de la maltraitance passive. « On pense par exemple qu’il suffit à l’animal de tout le temps être avec nous puisqu’il nous aime. Or, c’est faux : un chien a besoin de rencontrer d’autres chiens pour pouvoir comprendre le langage canin, cesser d’être agressif et s’intégrer au sein de sa propre espèce. Pour un chien, être proche de l’homme ne revient pas à vivre comme un homme. Il faut qu’il puisse explorer, rencontrer ses congénères et avoir des expériences de chien à part entière ».

D’autres acteurs du monde animalier vont plus loin, refusant toute logique marchande concernant les animaux. C’est le cas des membres de l’association Paris Animaux Zoopolis qui militent, mégaphones en mains devant le Palais des Expositions de la Porte de Versailles. Ces derniers souhaitent rendre leur liberté à tous les animaux que l’on enferme dans des cages, des vivariums ou des aquariums. Le propre de l’animal sauvage consiste à jouir de sa liberté. Au fondement de « la souffrance animale », se trouve la logique marchande promue par des institutions telles que le Paris Animal Show qui aboutit à l’emprisonnement des poissons et des reptiles. Un débat tranché qui divise la communauté même des amoureux des animaux…

Éthique et bien-être animal.
Zoopolis. (c) Paris Lights Up.

Et vous, entre positions maximaliste ou pragmatique, comment vous situez-vous ? Faites-nous en part dans les commentaires…

La femme française en quatre clichés
Actu société

La femme française en quatre clichés

Toujours élégante et stylée, libérée sexuellement, mince en mangeant tout ce qu’elle veut… les stéréotypes sur la femme française sont nombreux. A l’international, ce mythe fait vendre des centaines de milliers d’ouvrages et de magazines. Décryptage de ces clichés étrangers sur la femme française.

Lire la suite »

Laisser un commentaire