fbpx

Olivier Véran confirme la réouverture des discothèques au mois de juillet

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Covid-19 : Olivier Véran confirme la réouverture des discothèques au mois de juillet

Le ministre de la Santé a annoncé ce jeudi 17 juin sur BFMTV-RMC “la réouverture des discothèques en juillet avec des conditions spécifiques”.

Après 15 mois de fermeture, c’est le soulagement. Les discothèques vont enfin pouvoir rouvrir leurs portes au mois de juillet, a annoncé Olivier Véran ce jeudi matin. La date exacte n’a pas encore été confirmée mais selon les informations de BFM Business, cette réouverture serait pour le 2 juillet. Elle se fera néanmoins avec des conditions sanitaires spécifiques. Olivier Véran y travaille pour permettre un retour sur le dancefloor dans des conditions sûres. 

“Nous travaillons sur un protocole sanitaire” pour la réouverture des discothèques

Face à Jean-Jacques Bourdin sur le plateau de BFMTV-RMC, le ministre de la Santé Olivier Véran explique que le chef de l’Etat a donné rendez-vous le 21 juin aux gérants pour une clause de revoyure. “Nous en saurons plus le 21 juin prochain” affirme le ministre. “Nous travaillons sur un protocole sanitaire”, pour permettre une réouverture dans des conditions sanitaires sûres. Rien n’est encore fait pour le moment, le gouvernement est en pleine réflexion. “Est-ce-que ça passe par un pass sanitaire exceptionnel – c’est-à-dire qu’on l’exigeait pour des événements de moins de 1000 personnes et c’est une possibilité, je le dis moi-même c’est une raison logique de le faire – ? Les discothèques possèdent-elles des systèmes d’aération requis ou est-ce-qu’on leur demande de prévoir une aération lorsqu’elle n’existe pas ?” Des conditions sanitaires bien spécifiques qui restent donc encore à être peaufinées. 

À lire également : Covid 19 : un retrait anticipé du port du masque et du couvre-feu

Une réouverture qui se fait attendre

Le ministre de la Santé est clair. Si “nous ne le faisons pas, les jeunes qui se contiennent depuis plus d’un ans et qui n’ont pas beaucoup fait la fête vont se rassembler autrement. Donc autant faire les choses proprement”. D’autant plus que le nombre de cas baisse de 40% par semaine en France, affirme Olivier Véran. Raison de plus pour permettre aux Français qui trépignent d’impatience de retourner faire la fête dans des conditions sanitaires sûres. Et de le faire sans la boule au ventre. Selon l’UMIH (Union des Métiers de l’Industrie et de l’Hôtellerie), sur 1600 discothèques en France, 152 ont mis la clé sous la porte fin mars 2021.

Laisser un commentaire