fbpx

Les musées et les monuments seront les premiers à réouvrir

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Les musées et les monuments seront les premiers à réouvrir

Roselyne Bachelot est formelle, les musées et les monuments seront les premiers à réouvrir. La ministre de la culture a annoncé, sur BFMTV ce lundi matin, préparer la réouverture « le plus rapidement possible ».

« Nous nous préparons à une réouverture le plus rapidement possible des musées et des monuments », a annoncé Roselyne Bachelot ce lundi matin. Une bonne nouvelle qui n’est cependant pas ancrée dans le temps. En effet, la ministre de la culture n’a pas donné de date précise mais a assuré que cette réouverture se ferait pendant une « décrue » de l’épidémie.

« Un musée, ça ne s’ouvre pas comme on allume la lumière dans une pièce. »

Roselyne Bachelot.

« Les directeurs nous ont dit qu’il fallait un délai entre 3 jours pour les plus rapides et de 15 jours à 3 semaines si l’on respecte (…) un certain nombre de procédures », a transmis la locataire de la rue de Valois. « Donc si on a une visibilité de 3 à 4 jours, ce n’est pas possible. Il nous faut une visibilité sur une quinzaine de jours ». Selon les informations de Roselyne Bachelot, une réouverture d’ici quelques semaines semble donc réalisable, si l’épidémie ne s’accentue pas.

Ainsi, les professionnels du secteur accompagnés des ministres, étudient les jauges, les systèmes de rendez-vous horaires ainsi que les conditions particulières d’ouverture pour permettre la venue du public.

La réouverture des salles de spectacles et des cinémas se fera dans un second temps

« Nous n’en sommes pas là » a affirmé la ministre concernant la réouverture des salles de cinéma et de spectacle. Cette dernière a tout de même tenu à apporter son soutien, tout en espérant répondre à leur demande au plus vite. « Dès qu’il y a une possibilité, nous le faisons »Roselyne Bachelot commence à répondre aux multiples appels au secours de la profession.

Une réponse aux multiples appels de la profession

« 100 jours d’incompréhension… » a tweeté l’acteur Pierre Niney ce dimanche, pour montrer son indignation quant à la gestion de la crise. Cent jours de fermeture malgré les lieux de culte ouverts, les grands magasins accessibles au public ou encore les avions circulant, dans lesquels il est possible de manger. L’incompréhension est à son comble. La réouverture est imminente.

À côté de cela, Emma Lavigne, directrice du palais de Tokyo à Paris, avait initiée une pétition dix jours auparavant, signée par une centaine de directeurs et présidents de musées et centres d’art. Leur volonté ? Ouvrir leurs portes. « Pour une heure, un jour, une semaine ou un mois, laissez-nous entrouvrir nos portes, même si nous devions les refermer en cas de nouveau confinement ! », avaient-ils écrit.

Réouvrir pour mieux se sentir

Certains médecins plaident pour une réouverture. « Je pense qu’il faut vraiment relancer tout ça parce qu’on tombe tous dans la sinistrose », avait déclaré Éric Caumes dimanche sur la même chaîne. « On se transforme en zombies, sans culture, sans loisirs autres que ceux qu’on a chez soi, sans sport ».

Le chef de service des maladies infectieuses et tropicales à l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière s’est dit favorable à la réouverture des lieux culturels et sportifs car il s’inquiète pour la santé psychique de la population.

De surcroît, le médecin pense que les risques sont moindres dans les lieux avec beaucoup de public que dans le milieu familial « à partir du moment où on respecte les gestes barrières ». « Avec 20% de dépressifs », les paramètres psychiques sont inquiétants avait-il conclu. Place à l’action.

Laisser un commentaire