fbpx

Les meilleures sportives (3/3) : les vedettes en handisport

Les meilleures sportives

Dernier volet de la série “Les meilleures sportives”. Sur les terrains de jeu, les valides ne sont pas les seules à briller aux yeux du monde. Malgré leurs problèmes physiques, les para-sportives sont des athlètes d’exception à multiples talents. D’ailleurs, un documentaire nommé Rising Phoenix, sur Netflix, retrace le parcours glorieux de certaines d’entre elles. En guise de conclusion, cet ultime épisode se consacre maintenant aux athlètes féminines qui ont un statut important dans le monde handisport.  

Beatrice Vio (Escrime) 

Beatrice Vio - Les meilleures sportives en handisport
Avec le fleuret, Bebe Vio est un femme reconnue pour toucher aisément ses adversaires. (Source Photo : Kofuba)

Chez les para-sportifs, il existe des mousquetaires qui pratiquent l’escrime. Paralympique depuis 1960, l’escrime handisport s’exerce avec trois types d’arme : l’épée, le sable et le fleuret.  Selon leur utilisation, on doit toucher sur une zone précise du corps de l’adversaire. Dans la discipline, les athlètes, qui ont un handicap lourd, sont en fauteuil roulant afin d’avoir de l’équilibre durant la confrontation. D’ailleurs, il y a trois catégories : les athlètes avec et sans équilibre du tronc et ceux tétraplégiques. De plus, l’escrime ouvre la porte aux personnes atteintes de cécité. Dans l’escrime handisport, des grandes figures féminines ont laissé leurs traces telles que Murielle Van de Chappelle, Carol Walton, Yu Chui Yee ou bien Marta Markowska. Voici une autre star : Bebe Vio, une escrimeuse écrivant son nom avec son arme pointue. 

La joie pleine d’émotions pour Bebe Vio lors de son titre paralympique à Rio. (Source Vidéo : la chaîne YouTube de Paralympic Games)

Une Reine du fleuret qui vise sa cible plus vite que son ombre. Amputée des bras et des jambes à cause d’une méningite fulminante à méningocoque C, Beatrice Vio a dû s’adapter pour continuer cette discipline d’opposition. Débutant l’escrime chez les valides à l’âge de 6 ans, l’Italienne se retrouve à maintenir une arme à l’aide de prothèses. Bien que son visage soit marqué par la maladie, la jeune para-sportive de 23 ans laisse une empreinte glorieuse dans l’escrime handisport. Son titre paralympique à Rio a permis de se faire connaître auprès du public en remportant ses duels face aux favorites de la catégorie B. Outre, cette victoire, la natif de Vénise décroche des titres de championnes d’Europe (2) et du monde (3). Pour les Jeux au pays du Soleil Levant, Bebe Vio sera la grande favorite.

Jetez un coup d’œil sur le meilleur de l’athlétisme féminin

Marie-Amélie Le Fur (Athlétisme) 

Marie-Amélie Le Fur - Les meilleures sportives en handisport
Parmi les meilleures sportives, on y trouve Marie-Amélie Le Fur, le visage du handisport français. (Source Photo : AFP – Christophe Simon)

Grande figure de l’athlétisme handisport français. Aujourd’hui, Marie-Amélie Le Fur se consacre à la promotion du sport pour tous via l’organisation des Jeux Paris 2024. Ainsi, ce n’est pas pour rien qu’elle est présidente du Comité paralympique et sportif français depuis 2018. À la suite d’un accident de scooter, la para-sportive perd sa jambe gauche. Voulant devenir pompier professionnel, elle s’aventure dans l’athlétisme en se spécialisant au saut en longueur et aux épreuves de sprint (100, 200, 400 mètres). Dans la catégorie T44 (coureuses amputées aux membres inférieurs), Le Fur s’adjuge huit médailles paralympiques dont 3 or et s’offre 12 médailles mondiales, dont 4 titres. De plus, elle détient un record du monde au saut en longueur (6,01 m) et sur le 400 m (59,27 secondes). Voilà pourquoi c’est une grande dame ! 

Marieke Vervoort (Triathlon) 

Marieke Vervoort - Les meilleures sportives en handisport
Marieke Vervoort a laissé une belle empreinte dans le handisport avant de décider de mourir. (Source Photo : YASUYOSHI CHIBA AFP)

Pour abréger ses souffrances à cause d’un corps meurtri par une maladie rare, Marieke Vervoort met fin à ses jours par euthanasie. En 40 ans d’existence, la Belge a vécu beaucoup d’aventures dans diverses disciplines. En effet, elle a pratiqué du basketball fauteuil, de la natation, avant d’être couronnée dans le triathlon. Tétraplégique et perdant l’usage de ses deux jambes, l’athlète réussit à glaner un titre de championne du monde en 2006 et participe à l’Ironman d’Hawaï. Fragilisée physiquement par le triathlon, elle s’oriente vers le char à voile mais surtout vers l’athlétisme. Aux Jeux Paralympiques de Londres, Marieke Vervoort rafle le titre sur le 100 m et obtient l’argent sur 200 m en T52 (athlètes en fauteuil roulant). En 2015, sa carrière s’étoffe avec trois sacres aux championnats du monde à Doha. Bref, la polyvalence à l’état pur ! 

Sophie Pasco (Natation) 

Sophie Pascoe - Les meilleures sportives
Sophie Pascoe, une para-nageuse à records dans le grand bain. (Source Photo : Simon Watts/www.bwmedia.co.nz)

Alice Tai est probablement la relève du natation handisport mais cela ne dissipe par le grand palmarès de Sophie Pascoe. La Néo-Zélandaise surnage dans sa catégorie S10 (nage libre), SB9 (brasse) et SM10 (4 nages). Sans sa jambe gauche, elle reste une para-nageuse hors pair à l’image de sa carrière très impressionnante. Sur l’ensemble de son palmarès, elle détient 29 titres toutes compétitions confondues. Aux Paralympiques, Pasco amasse neuf médailles d’or. Aux championnats de monde, elle rafle 16 titres. Il y a les trophées mais aussi des records chronométrés à retenir. Sur 200 m 4 nages, elle enregistre un temps imbattable de 2’24’’90 aux Jeux. Aux championnats du monde, elle détient un record sur le 50 m (27’’22), 100 m (59’’50) et 200 m (2’’06’58) nage libre. De plus, on peut ajouter son temps sur le 50 m (28’’42) et 100 m (1’03’’03) papillon. Une femme aquatique à records ! 

Omara Durand (Athlétisme) 

Omara Durand
Déficiente visuelle, Omara Durand possède une belle vue au sommet de la première marche du podium. (Source Photo : Getty Images)

Depuis 2011, cette athlète cubaine a pris un abonnement à la première place. Malgré sa déficience visuelle, Omara Durand fait l’étalage de son talent aux épreuves du sprint (100 m, 200 m, 400 m). Que ce soit championnats du monde (11 titres) et Jeux Paralympiques (5 médailles d’or) en T13 et T12 (athlètes aveugles et malvoyantes), la sprinteuse n’a laissé que des miettes à ses adversaires. Pour cause, elle fait carton plein au mondiaux de Doha avec la compagnie de son guide Yunol Kindelan, l’année dernière. En outre, ces nombreux victoires ont découlé à des records du monde sur ses trois épreuves. Elle possède un chronomètre de 11’’40 au 100 m, 23’’03 au 200 m et 51’’77 au 400 m. Une femme invincible qui veut le rester haut de la première marche du podium. 

Natalia Partyka (Tennis de Table)

Natalia Partyka
Jeu, set et match pour la pongiste polonaise Natalia Partyka, l’une des meilleures sportives, qui peut défier n’importe qui. (Source Photo : Feng Li/Getty Images)

Même chez les valides, Natalia Partyka gagne des sets au tennis de table. La Polonaise de Gdańsk possède une énorme expérience au haut niveau. La preuve, à 14 ans, elle est la plus jeune athlète à participer aux Jeux Paralympiques (Athènes en 2000). Née sans avant-bras droit, la pongiste gauchère réussit à glaner 3 titres paralympiques en simple dame. Face à la Chinoise Qian Yang, elle obtient l’or en trois sets à Londres dans la catégorie classe 10 (11-5, 11-13, 11-9, 7-11, 11-4). Hormis son palmarès important, Partyka est une athlète qui arrive à se confronter aux valides à travers différentes compétitions internationales. De plus, elle fait partie des rares personnes à concourir aux Jeux Paralympiques et Olympiques. D’ailleurs, Oscar Pictorus et Natalie du Toit ont pu vivre cette unique expérience dans ces deux mondes sportifs. Sur les terres polonaises, Natalia Partyka smashe très fort pour vaincre ! 

Défaite ou victoire, Natalia Partyka garde toujours un esprit compétitif. (Source Photo : la chaîne YouTube de paparapa11)

Lire également : Alice Tai, la para-nageuse conquiert les eaux de Londres

Volià, les meilleures sportives pour la fin ! Dans le monde handisport, il réside des talents multiples avec des histoires plus ou moins tristes. Grâce à leur discipline, ces para-sportives ont pu prouver aux gens valides que tout est possible malgré leur handicap. Pour 2021, certaines sont prêtes pour les Jeux Paralympiques. D’ailleurs, le documenntaire sportif Rising Phoenix présente le parcours d’Ellie Cole, Cui Zhe et Tatyana McFadden. Dites-nous en commentaire d’autres grands noms dans le handisport. En outre, retrouvez les trois articles de la série “Les meilleures sportives” sur Ô Magazine.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.