fbpx

La beauté en Corée du Sud

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
La beauté en Corée du Sud

En Corée du Sud, les critères de beauté sont bien différents de ceux en vogue dans les pays occidentaux. Associant la beauté à la réussite, une attention toute particulière est accordée aux soins et au physique. Pour ce faire, le pays du matin calme est devenu en peu de temps le premier consommateur mondial de produits cosmétiques.

La beauté est partout différente. Chaque époque affiche un idéal distinct de celle qui la précède. La Corée du Sud ne fait pas exception à la règle et regorge de normes aux antipodes de ce que les pays occidentaux connaissent. Teint pâle, peau de bébé, petit visage … Voilà des critères bien différents de ce qu’il est possible de voir en Europe ou en Amérique.

Des critères de beauté exigeants

Le culte de la peau blanche

À l’inverse des pays occidentaux, avoir le teint mate n’est pas forcément bien vu. Très traditionnel, ce pays voue un culte aux peaux blanches. Là-bas, ces dernières sont un signe de noblesse. En effet, les peaux bronzées sont encore associées aux paysans, qui lorsque la Corée était encore un Empire, travaillaient toute la journée sous le soleil. Certaines personnes n’hésitent pas à se blanchir la peau. Il existe même des cosmétiques permettant d’éclaircir son teint.

Un visage parfait

Seulement, avoir le teint clair n’est qu’une partie de la liste. Idolâtrant le physique des occidentaux, les coréens apprécient particulièrement la forme de leur visage en général. Par conséquent, ils emploient différentes stratégies pour avoir une double paupière, voire se font opérer. Mais ce n’est pas tout. Avoir un nez fin et un petit visage (aussi grand qu’un CD-Rom) est très appréciable. Toutefois, il existe un critère de beauté qui fait beaucoup parler, dû au nombre croissant d’opérations chirurgicales qu’il engendre : la mâchoire en forme de V. Avoir les traits fins est primordial pour les coréens.

La Chanteuse IU correspond aux critères de beauté en Corée du Sud
La chanteuse IU considérée comme un idéal de beauté en Corée du Sud

Un physique attrayant

Néanmoins les critères de beauté coréens ne s’arrêtent pas au visage. Le physique est aussi très important. De ce fait, la minceur est très enviable. La plupart des coréennes s’habillent entre le 32 et le 36. Elles font très attention à leur ligne, jusqu’à parfois en devenir malade. De plus, les codes vestimentaires sont aussi très différents. Il est courant de voir des filles en mini-jupe. Cependant, le décolleté est banni et perçu comme vulgaire.

Toutefois, ces normes sont en train de changer. Certaines femmes militent contre cette dictature. Où nous sommes toutes belles. Nos différences contribuent à la diversité et participent à la beauté du monde.

Une industrie cosmétique performante

Des routines beauté en vogue

D’après une étude menée en 2018, les femmes coréennes utiliseraient en moyenne 27 produits cosmétiques par mois, contre 13 pour les hommes. Une réelle pression pèse sur ces dernières. D’ailleurs, de nombreuses vidéos virales montrant des avant/après ont circulé en 2018. Ces images montraient de multiples techniques de maquillage, permettant une transformation totale du visage de la personne.

En effet, l’étape du maquillage est importante pour les femmes. Toutefois, ces dernières ne négligent pas non plus leur routine de soins. On compte environ dix étapes.  La première concerne le démaquillant, puis vient ensuite le nettoyant. À cela s’ajoute l’exfoliant, le toner, une huile permettant d’hydrater la peau, ainsi qu’un sérum. Les étapes suivantes visent à préparer cette dernière à recevoir le fond de teint. Enfin, une crème contour des yeux complétée par une crème de jour pour aider à la fixation du fond de teint sont donc appliquées. Le tout est régulièrement perfectionné avec des masques et des routines du soir.

Avoir une peau parfaitement hydratée et similaire à celle d’un bébé est aussi un des nombreux critères de beauté en Corée.

Des techniques de maquillage déroutantes pour atteindre les critères de beauté

Une fois ces multiples soins de la peau réalisés, il est possible de passer au maquillage. Et certaines utilisent tout un attirail, voire développent des talents qui se révèlent être similaires à de la sorcellerie.

Entre les fonds de teint éclaircissants, et les scotchs transparents, voilà de quoi surprendre. En effet, toutes les coréennes n’ont pas recours à la chirurgie, mais cela ne veut pas pour autant dire qu’elles ne sont pas transformées. En effet, afin d’avoir le visage fin et une double paupière, il est possible d’utiliser des scotchs pour la peau, qui vont moduler le visage en fonction de la forme souhaitée. Ainsi, grâce au maquillage, ces femmes rentrent dans les critères de beauté.

Ces méthodes peu connues en Europe sont pourtant très répandues en Corée du Sud et permettent aux femmes, mais aussi aux hommes de se transformer sans avoir recours à la chirurgie. Il existe d’ailleurs un webtoon, diffusé en série traitant de ce sujet.

Une industrie florissante

Le saviez-vous ? La BB Crème a d’abord été conçue en beauté. Elle s’est ensuite commercialisée et exportée avec succès dans de nombreux pays. L’industrie cosmétique coréenne s’est alors perfectionnée, pour devenir le neuvième pays mondial du marché cosmétique. Ce domaine représentait en 2018 plus de 11 milliards d’euros de revenu pour la Corée du Sud.

Produits beauté de la marque cosmétique Tony Moly
Produits beauté de la marque Tony Moly

L’esthétique des packagings contribue beaucoup au succès de cette industrie. Les emballages et les contenants des produits sont toujours très novateurs et originaux. Ils font ressortir un côté mignon et enfantin très apprécié des coréennes. De plus, les cosmétiques misent aussi beaucoup sur le côté naturel des composants.

La chirurgie, un outil répandu pour correspondre aux critères de beauté

La pression et les exigences des critères de beauté sont telles que de nombreuses personnes passent sous le bistouri.  En effet, beaucoup de recruteurs se basent sur le physique. Les photos de CV sont donc souvent retouchées en Corée du Sud. Par ailleurs, de nombreuses jeunes filles, une fois leurs examens de fin d’année terminés, se voient offrir une opération chirurgicale. De ce fait, un tiers des coréennes ayant entre 19 et 29 ans ont déjà eu recours à des interventions. Une pratique pour le moins déroutante. La Corée du Sud compte en moyenne 1.2 million d’opérations chirurgicales chaque année.

De plus, contrairement à la France, la Corée du Sud n’a aucun tabou avec la chirurgie. Il est donc courant de voir des affiches publicitaires, dans la rue ou les stations de métro, vantant les bienfaits de cette industrie. Il existe même des programmes TV dédiés à la chirurgie qui transforme des individus, afin de les aider dans la vie quotidienne, pour trouver un emploi ou même un compagnon.

Toutefois, certaines séries n’hésitent pas à dénoncer ces procédés. Par exemple, My ID is Gangnam Beauty  retrace l’histoire d’une jeune fille ayant subit des opérations chirurgicales pour prendre un nouveau départ. Malgré son insertion plus aisée, la jeune fille est toujours mal dans sa peau.

Ce qui compte, ce n’est pas ce que les autres ou la société pensent de vous, mais ce que vous pensez de vous même. Aimez vous tel.le que vous êtes, acceptez ces défauts qui font votre charme. Cessez de vous comparer et allez de l’avant.

La publication a un commentaire

  1. Céline

    Bien différent des critères français, leurs produits cosmétiques sont tellement au top aussi, j’aimerais partir là bas quand ce sera possible, plein de choses à découvrir ☺️

Laisser un commentaire