fbpx

Les cinq langages de l’amour : comment mieux communiquer vos affections

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Les cinq langages de l’amour : comment mieux communiquer vos affections

« Les cinq langages de l’amour » est le livre de psychologie célèbre de Gary Chapman. Dans cet ouvrage sorti en 1997, l’auteur américain nous détaille les différentes manières de montrer de l’affection. Aujourd’hui, revenons sur cette œuvre et réapprenons à aimer.

« Si tu m’aimes, tu ne m’aimes pas d’une manière que je comprends », dit le poète américain Richard Siken dans sa collection Crush. En effet, faire de sorte que l’autre ressente notre amour n’est pas toujours évident. Mais dans une relation, il faut apprendre à s’adapter aux besoins émotionnels de l’autre pour pouvoir y répondre. Autrement dit, il faut apprendre à parler son langage. C’est exactement ce que nous dit Gary Chapman, auteur et conseiller conjugal américain. Dans son best-seller international « Les cinq langages de l’amour », paru en 1997, il détaille les différentes manières d’aimer. En choisir la bonne serait selon lui la clé pour une relation saine.

Qu’est-ce qu’un langage d’amour ?

Les êtres humains ont tous un besoin inné d’amour: aimer et être aimé. Bien parler le langage d’amour de quelqu’un est le moyen le plus sûr d’y arriver. Il s’agit d’une façon d’exprimer l’amour et le recevoir en retour. Selon Gary Chapman, on saurait tous « parler couramment » un langage d’amour, même deux parfois. Ce langage serait développé lors de l’enfance, en fonction de la manière dont nos parents nous montraient leur amour. Dans l’enfance et dans la vie adulte, recevoir de l’amour ferait que nous nous sentons aimés, ce qui remplirait notre « réservoir émotionnel ». Un réservoir bien rempli assurerait un bon développement social dans l’enfance et un plus grand bonheur dans la vie adulte.

Ce qui est important de retenir est que notre langage d’amour ne correspond pas forcément à celui de l’autre. En effet, Gary Chapman compare ces langages aux langues qui existent dans les sociétés humaines. Nous avons tous une langue primaire, notre langue maternelle. Mais si nous voulons communiquer avec quelqu’un qui ne la parle pas, il nous faut apprendre sa langue à lui. Une personne française ne peut pas communiquer avec une personne chinoise sans apprendre le mandarin. L’auteur va encore plus loin avec cette métaphore en introduisant la notion des dialectes. À partir des cinq langages primaires découlent des variations, qui correspondent au caractère singulier de chacun. Il faut, donc, être disposé à travailler avec notre partenaire afin de trouver le dialecte qui le rendra heureux et améliora la relation.

Mais quels sont alors les cinq langages de l’amour ?

1. Les paroles valorisantes

La première façon de montrer à l’autre combien on l’apprécie est à travers des paroles valorisantes. Ces communicateurs puissants d’amour sont de préférence des affirmations simples et directes. Des compliments, des mots encourageants, des expressions de gratitude. Voici quelques exemples : « tu es très belle aujourd’hui« , « je suis sûr que tu peux y arriver« , « merci d’avoir fait la cuisine aujourd’hui, » « tu me manques tellement » etc. D’ailleurs, rien ne nous empêche de complimenter notre partenaire quand il/elle n’est pas présent.e. Lorsqu’un tiers lui transmet nos paroles, il/elle sera sans doute ravi.e. Une autre idée peut être de lui écrire une belle lettre dans laquelle nous lui expliquons combien il/elle est important.e pour nous. Savoir que l’on est apprécié fait toujours plaisir et c’est exactement ce que les paroles valorisantes peuvent apporter. En retour, cela donnera à notre partenaire la motivation de rendre la pareille.

Les cinq langages de l’amour : comment mieux communiquer vos affections

2. Les moments de qualité

Le prochain langage de l’amour correspond aux moments de qualité. Il s’agit de passer du temps avec l’autre, en lui accordant notre attention totale, notamment à travers des activités à deux. Une balade à vélo dans la ville, un pique-nique dans le parc, une sortie le vendredi soir pour aller à l’opéra… Le but n’est pas la proximité physique, mais de vraiment sentir qu’on est en train de vivre quelque chose ensemble. Cela s’achève aussi à travers les conversations de qualité, lors desquelles on se regarde, on se parle, on s’ouvre à l’autre. Lorsqu’on exprime nos sentiments tout en étant à l’écoute de ce qu’on nous dit. S’il/elle nous parle de ses problèmes, souvent il s’agit de lui faire comprendre qu’on est là pour lui/elle, plutôt que de proposer des solutions. Il est important de retenir que les distractions n’ont pas de place ici. Il faut éviter de consulter ses messages Facebook tous les cinq minutes ! Les moments de qualité permettent de se sentir ensemble, créer de l’intimité avec l’autre personne. Et puis, faire des choses ensemble permet aussi de créer des beaux souvenirs et renforcer les liens d’amour !

3. Les cadeaux

Ce n’est pas pour rien qu’à travers les différentes cultures, offrir des cadeaux est considéré comme un signe d’amour. L’objet que l’on offre est un symbole visible de notre affection. En le tenant entre les mains, notre partenaire comprend qu’on a pensé à lui/elle. Pas besoin que le cadeau soit coûteux, la valeur matérielle n’a pas d’importance. C’est le geste qui compte. Ainsi, au lieu d’acheter quelque chose, on peut aussi le confectionner. On peut par exemple offrir à notre partenaire une fleur, ses bonbons préférés, un portrait de lui/elle peint par nous-même. D’ailleurs, le cadeau le plus grand que l’on puisse offrir est parfois notre présence physique.

Les cinq langages de l’amour : comment mieux communiquer vos affections

4. Les services rendus

Le quatrième langage consiste à faire des choses pour l’autre, lui rendre service. Dans ce cas, l’amour est traduit par l’action. Cette expression d’amour est tellement significative car elle demande du temps, de l’organisation, de l’énergie de notre part. Préparer un repas, faire la vaisselle, nettoyer la salle de bain, aider au déménagement… Il se peut que certaines choses ne soient pas toujours agréables à faire. Parfois on ne voit même pas pourquoi un service serait aussi important pour notre partenaire. Mais alors, on n’a qu’à en discuter avec lui/elle afin de comprendre et être prêt.e à lui faire plaisir dans l’avenir. Et bien sûr, le tout doit se faire dans un esprit positif. Il n’est pas question de le prendre comme une obligation ou de répondre à une demande.

À lire également : La théorie de l’attachement : mieux comprendre ses sentiments

5. Le toucher physique

Le toucher physique est un communicateur d’amour puissant. Avez-vous remarqué qu’en temps de crise émotionnelle, on le recherche de manière presque instinctive ? C’est parce qu’à ce moment, nous avons besoin de se sentir aimé, et l’étreinte d’une personne aimée est le remède idéal. Par ailleurs, dès l’enfance le toucher est déjà essentiel pour le bien-être émotionnel. Les caresses, les étreintes, les baisers, le massage, les rapports sexuels… Tout cela est tellement plus significatif si le langage d’amour de notre partenaire est le toucher physique. Dans ce cas, apprendre à quel moment il/elle aime être touché.e et dans quelles parties du corps est important pour notre relation.

Découvrez votre langage d’amour

Voilà les cinq manières d’exprimer son affection. Est-ce qu’il y en a une qui vous parle plus que d’autres ? Alors vous venez de découvrir votre langage d’amour ! Sinon, vous pouvez réfléchir à ce que vous réclamez le plus souvent de votre partenaire. Les choses que ce dernier ou cette dernière fait ou ne fait pas, qui vous blessent, peuvent aussi vous donner des indications. Enfin, la manière dont on exprime notre amour reflète souvent la manière dont on aimerait le recevoir. Vous pouvez donc essayer d’observer comment vous exprimez votre affection, afin de trouver votre langage d’amour. Ou alors faites tout simplement le test en ligne !

À noter également que les langages de l’amour ne se limitent pas aux relations amoureuses, bien qu’ils y soient souvent associés. En effet, les connaître peut s’avérer utile pour toute sorte de relation personnelle, qu’elle soit amoureuse, amicale ou familiale.

Laisser un commentaire