fbpx

Les casinos sont une décharge d’excitation et une détente

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr

On trouve en ligne les reproductions, dans un petit écran, de lunivers de rêveries des casinos. Un petit jeu par moments, et en quelques secondes, mon esprit touche presque le bonheur monégasque. Je joue, je gagne, je mexcite, je perds, ouf… Je me détends.

Le quotidien manque d’incertitude

Ce lundi il s’est presque passé quelque chose au bureau : nous avons été testés à la Covid. Pas d’alerte, tous négatifs. Pendant que mon bout de salive était passé au détecteur de mensonges, j’ai imaginé ma vie contrainte à l’isolement, puis mon travail abandonné, puis le monde sans moi et mon bonheur si en plus j’avais quelque richesse à dépenser. Pendant quelques instants, quelques minutes d’attentes, mes pensées étaient libérées de mon quotidien. Je me voyais dans une autre vie, avec d’autres aventures. Le résultat négatif a eu un effet de rappel à l’ordre. Mais j’aurais pu vivre une autre vie.

Le jeu en ligne promet l’aventure

C’est cette décharge d’imagination empreinte d’une possible réalité que je goûte dans les jeux de hasard. Par instants j’y reviens, comme ça… Je me connecte et ma journée est différente.

Mon préféré, en tant que victime de 007, est la roulette. Je ne suis pas James Bond, je n’ai personne à séduire ou à attraper pour le MI6, je joue donc des menues sommes. Mais pendant quelques secondes, la possibilité de doubler mes gains pour un rouge ou un impair m’excite. J’avoue, je serre les genoux. Ma tête s’envole, la lumière s’illumine, mon dos se redresse… parfois je gagne, parfois je perds, parfois je rejoue.

Je joue en petits coups, par-ci par-là, pendant que ma voisine cachée derrière la paroi transparente s’énerve sur un Candy Crush, moi je joue. Je prends parfois tellement de risque qu’il m’est une fois arrivé de gagner 36 fois ma mise. L’argent va et vient, va surtout. L’excitation vient et s’écoule. Je suis alors détendue.

Qu’est-ce que c’est que ce tapis ?

Le tapis de roulette est extraordinaire. Si on ne sait pas y jouer, on n’y comprend rien. Dans des milliers d’années, si des archéologues du futur trouvent ce tapis sans la roulette en face, ils se demanderont encore longtemps comment on y fait. Ils devineront sans problème qu’il y a un truc avec les numéros, mais pourquoi de 0 à 36… peut-être que cela se jouait avec 6 dés, comme les jeux du pays de Galles… ???

Donc l’idée est que dans la roulette on ne joue pas contre les autres, contrairement aux paris sportifs où le montant gagné dépend du flair des autres parieurs. On ne joue pas non plus contre le croupier comme dans le Black-jack, où cette crapule n’hésite pas à jouer après avoir dévoilé vos cartes pour maximiser ses chances à lui.

Dans la roulette, on ne jour que contre le hasard. Et on perd comme on gagne à hauteur du risque pris. Moralement c’est particulier : si vous perdez avec un maximum de risque, vous sortez tranquille. Vous avez voulu jouer gros, vous avez perdu. Mais si vous avez joué le minimum de risque et que vous perdez, alors là, vous vous dites que vous avez encore trop risqué et vous rejouez en minimisant encore les risques mais en risquant toujours votre bas de laine.

Pour ceux qui n’ont jamais joué, voici un exemple

Vous jouez Rouge et le Noir sort, vous aviez une chance sur deux, et vous avez perdu. Puis vous avez joué les deux premières colonnes et la 3e sort, vous aviez 2 chances sur 3, et vous avez encore perdu. Alors vous recommencez la même combinaison et vous gagnez. Vous êtes heureuse, heureuse, heureuse. Mais vous n’avez gagné que la moitié de votre mise. Alors vous rejouez, cette fois-ci 1 chance sur 2 avec le Pair (car les couleurs ne vous ont pas réussie tout à l’heure). Et vous gagnez encore. C’est donc un signe (n’importe quoi !) que vous devriez rejouer avec plus de risque. Vous misez alors sur une ligne, celle de votre date d’anniv, mais cela vous laisse visuellement trop peu de chances… Oh lala ! On se dit qu’il faut bien jouer le risque mais pas trop tenter la fortune ! Alors vous posez au hasard, entre les cases, à cheval, pour apparaître un peu partout, vous donnez l’air de maîtriser les codes cabalistiques de la place grâce à des positions intermédiaires si bien interprétées par le croupier que vous le sentez comme votre ami à travers son silence d’indifférence à l’égard de vos gestes désordonnés. Rien ne va plus. Les jeux sont faits…

Alors à votre avis… vous gagnez ou vous perdez ? Si vous croyez que le hasard en a quelque chose à faire de votre avis, c’est que vous n’avez toujours pas compris pourquoi il faut jouer.

Bénédicte, joueuse de caractère

Quels sont les 5 meilleurs films de Belmondo ?
Actu culture

Les 5 meilleurs films de Belmondo

Vous voulez avoir quels sont les meilleurs films de Jean-Paul Belmondo ? Que ce soit ses plus beaux films, ses films les plus connus ou encore ses plus gros succès au cinéma… Eh bien, c’est dans cet article que ça se passe !

Lire la suite »

Laisser un commentaire