fbpx

Les bienfaits de ne plus porter de soutien-gorge

Les bienfaits de ne plus porter de soutien-gorge

Nous sommes nombreuses à avoir laissé notre belle lingerie au placard en cette période de confinement. Confortablement installées à la maison, nous n’avons pas besoin en plus de nous sentir compressées dans notre soutien-gorge. Voici l’occasion de découvrir quels sont les avantages de ne plus en porter.

Le saviez-vous ? Le premier soutien-gorge moderne a été présenté à l’exposition universelle de Paris de 1889. Herminie Cadolle le présente sous le nom de Bien-être. Mais ne marquant aucune rupture véritable avec le corset, il ne rencontre aucun succès. Il faudra attendre 1913 pour voir apparaître le premier soutif séparant les deux seins. Mary Phelps Jacob donnera naissance à cette innovation féminine. Elle revendra le brevet l’année suivante à la société américaine Warner Brothers Corset Company. 

Le soutien-gorge représente intimement la femme. Pourtant, dans les pays scandinaves, 95% des femmes n’en portent jamais, notamment pour le confort. De plus en plus de Françaises sont séduites par la pratique du « no bra ». En voici les principales raisons.

Le soutien-gorge provoque une perte de tonus sur les seins

Vous aussi, vous pensiez que votre soutif renforçait votre poitrine ? C’est une idée reçue. Beaucoup de femmes ont peur que leur poitrine s’affaisse, ce qui justifie leur port de soutien-gorge. Une étude française réalisée sur 320 femmes a démontré tout le contraire. Le soutien-gorge priverait le sein de la pesanteur et dégraderait les tissus. C’est le « soutien » de l’armature qui serait en cause. 

Une meilleure circulation sanguine

Vous sentez cette oppression de la poitrine à la fin de la journée ? Ce soulagement lorsque vous retirez votre soutif à la fin de la journée ? Toute cette compression peut ralentir voire même gêner notre circulation sanguine. Sans soutien-gorge, les vaisseaux sanguins sont plus stimulés, ainsi que votre santé

Un sommeil bonifié sans soutien-gorge

Vous dormez mal la nuit ? Le soutien-gorge peut en être la cause. Si vous avez l’habitude de dormir avec, il vaut mieux le retirer. Cela peut créer un inconfort et donc des difficultés à s’endormir. Si vous ne portez pas de soutien-gorge la nuit, il peut quand même être la cause de vos insomnies. La pression répétée du soutien-gorge perturbe les rythmes de votre température. L’hormone du sommeil, la mélatonine, est contrariée, et vous passez une mauvaise nuit.

Pas de soutif, moins de gêne

Cependant, il ne s’agit pas d’affirmer que les soutiens-gorge sont néfastes pour la santé. Mais il faut les choisir convenablement et adaptés à notre poitrine. En effet, un soutien-gorge qui ne nous convient pas peut causer des douleurs aux côtes, mais aussi des essoufflements. Sans soutien-gorge, la sueur et les saletés ne vous causeront plus de démangeaisons ou un sentiment de gêne sur votre peau.

Il n’est pas indispensable de se séparer du soutien-gorge. Mais prendre l’habitude de ne plus en porter aura un effet positif sur votre poitrine. Si vous ne vous sentez pas à l’aise à l’idée de vous balader sans soutif, vous pouvez toujours en porter un sans armature.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.