fbpx

Le tourisme humanitaire : véritable altruisme ou simple tendance du moment

Tourisme de la pauvreté

Le tourisme vous connaissez sûrement, et vous avez probablement une idée de ce qu’est l’humanitaire, mais avez-vous entendu parler du « tourisme humanitaire » ?

 

Le tourisme humanitaire, parfois aussi appelé « tourisme de la pauvreté », est un phénomène relativement récent qui se repand un peu partout dans le monde.

De nombreuses personnes y prennent part, parmi lesquelles on retrouve des célébrités, des influenceurs, ou tout simplement des personnes lambda.

En effet, le tourisme humanitaire, pour résumer grossièrement le sujet, peut-être vue comme le fait de partir sous couvert de missions humanitaires dans des pays souvant dit “pauvres”, pour apporter de l’aide aux populations démunies.

 

Si tout cela semble honorable, l’aspect touristique de ce phénomène ce manifeste assez vite.

Particulierement, à travers le fait que, certains se prennent en photo ou en vidéo avec les personnes dépourvues et  les partagent  avec le public sur les réseaux sociaux.

 

La situation semble assez délicate, car face à la multiplication du phénomène des voyages pseudo “humanitaires”, certaines organisations internationales lance l’alerte face à la situation.

 

Le SAIH ( le fond d’assistance internationale des étudiants et chercheurs norvégiens) est même passé à l’action.

ils prennent l’initiative de publier un guide, mettent en garde entre autres contre certains comportements à eviter durant un voyage humanitaire.

 

Mais alors s’agit-il d’une simple tendance actuelle ou d’un réel élan d’altruisme ?

Une réponse arrêtée sur un tel sujet serait réellement discutable.

Autant sous certains aspects l’on pourrait parler d’effet de tendance, autant dans d’autres il est indéniable qu’il s’agit d’actes désintéressés.

En effet, il est fort probable que certaines personnes utilisent l’humanitaire pour des raisons intéressées.

Et bien évidemment, à l’heure d’internet, où les réseaux sociaux occupent une place aussi prédominante.

Et où la course aux « likes » (les ‘ j’aime’) justifie beaucoup et passe parfois avant tout.

Nombreux sont ceux qui expriment leur perplexité face aux actions humanitaires.

Surtout, lorsquelles sont quasi totalement relayées en ligne minutes par minute (via YouTube, Instagram, Facebook, …etc.).

 

Cependant, il serait absolument faux de ranger toutes les actions humanitaires dans la catégorie du tourisme humanitaire.

En effet, il paraîtrait que le terme “tourisme humanitaire”, a des connotations hostiles.

Surtout à l’égard de la médiatisation via les réseaux sociaux de la générosité des uns face à la misère d’autres.

Et pour certains, cela va même parfois au-delà du  thème de l’humanitarisme, et on ne parle plus seulement de tourisme humanitaire.

Dès lors, un autre phénomène, presque aussi controversé vient alors s’ajouter à la balance:

« le complexe du White Savior » (ou ‘sauveur blanc’).

 

Cependant, Il serait injuste de ne pas mentionner le travail remarquable de jeunes influenceurs ou encore de célébrités.

On peut entre autres citer; Omar SY ( #LoveArmyForRohingya).

Malala YOUSAFZAI ( avec la @MalalaFund qui aide au financement et à la promotion un peu partout de l’éducation des jeunes filles).

Jérôme JARRE (#LoveArmyForSomalia) ou encore Juanpa ZURITA (avec le #LoveArmyMexico) ainsi que beaucoup d’autres.

 

Grâce aux réseaux sociaux, il a été possible de lever des fonds, attirer l’attention des gens, partager des messages de soutien.

Ou encore, de mener des actions humanitaires plus que remarquable. Dans divers endroits et pour de nombreuses causes différentes toutes aussi importantes les unes que les autres.

 

Ainsi, il serait difficile de parler du tourisme humanitaire en ayant une idée fixe sur le sujet.

Le fait qu’un tel phénomène soit bénéfique, ou néfaste, est incertain, car selon les cas la réponse pourrait être différente.

Et vous, que pensez-vous du tourisme humanitaire ?

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.