Le sexisme en bulles : Sexiste, moi ? d’Antoine Chereau

Avec Sexiste, moi ? d’Antoine Chereau, la question du sexisme est évoquée en bulles. Malgré le progrès, la question demeure présente dans notre société… Avec son coup de crayon ingénieux, le dessinateur apporte un regard amusé et réaliste sur le sujet. Un ouvrage à mettre dans toutes les mains !

Sexiste, moi ? : une bande dessinée drôle et engagée au service du féminisme

« Ce ne sont pas nos différences qui nous immobilisent, c’est le silence. » Cette citation de la philosophe française Elsa Dorlin illustre malheureusement notre rapport face au sexisme. En effet, par peur des avis polémiques, certains préfèrent se taire sur le sujet. Un silence assourdissant auquel le dessinateur Antoine Chereau s’inscrit en faux. Avec humour et intelligence, l’auteur évoque la question du sexisme dans le monde du travail. Grâce à son talent minutieux, Chereau balaye d’un coup de crayon les clichés qui traversent les rapports hommes-femmes. Où mettre le curseur ? Jusqu’où faut-il aller dans l’égalité ? Quelle attitude est à adopter ou à proscrire pour déconstruire les préjugés ? Pour toutes ces questions, Sexiste, moi ? apporte des éclairages drôles et piquants pour guider les lecteurs. De fait, le dessinateur fustige à travers ses différents portraits le sexisme ordinaire. Tout en s’amusant des stéréotypes, Antoine Chereau met en évidence les bêtises souvent associées à ce sujet. En d’autres termes, l’auteur bouscule le machisme bien souvent intériorisé de notre époque. Les remarques vaseuses lors des entretiens d’embauche, l’humour lourdingue et autres promotions canapés… Bref, tout y passe. Tout en cultivant son caractère comique, la bande dessinée nous incite à réfléchir sur le sujet du sexisme. Une question épineuse qui mérite toute notre attention, surtout en ce moment.

Un ouvrage mordant qui égratigne toutes les absurdités du sexisme

S’il faut reconnaître que le sexisme est surtout présent à l’endroit des femmes, le dessinateur sait nuancer son crayon. En effet, le sujet peut crisper voire susciter l’animosité au point d’éveiller des pulsions malicieuses de certains. Afin de remédier à cela, l’auteur de Sexiste, moi ? n’hésite pas à prendre à revers les dérives du féminisme. Dans un même ordre, Antoine Chereau écorne le radicalisme qui en découle. De fait, le dessinateur dépeint le côté absurde voire disproportionné de certaines situations de la vie. En évoquant cette problématique, l’auteur choisit la nuance et la complexité pour traiter le sexisme. Une approche qui peut sembler anodine pour certains mais qui n’est pas si commune de nos jours. Dans un sens, il s’agit d’une démarche salutaire qui honore sans envenimer le débat. Le monde, qui est traversé par des complexités multiples, nécessite clarté et rigueur, surtout sur des sujets cruciaux comme le sexisme. Dans une société sclérosée où chacun campe sur ses positions, le dessinateur prouve que la nuance n’est pas un ventre mou. Bien au contraire. S’il y a en plus la dimension comique, alors que demander de plus ?

Vous l’aurez compris, nous vous conseillons vivement la bande dessinée Sexiste, moi ? Drôle, maligne, engagée et férocement contemporaine, vous ne serez absolument pas déçu ! En définitive, une réelle bouffée d’air frais humoristique et qui incite à réfléchir sur nos rapports hommes-femmes.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.