fbpx

Le patron de Snapchat annonce faire un don au Château de Versailles

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr

Le Château de Versailles bénéficiera d’un don à titre personnel de la part d’Evan Spiegel, le patron du célèbre réseau social Snapchat pour soutenir le monument après les pertes dues à la pandémie mondiale.

Sur le plateau de BFM Business, la présidente du Château de Versailles, Catherine Pégard, a fait une annonce. Le patron de Snapchat fera une dotation à titre personnel. Un geste de soutien au monument dans le but de “maintenir le rayonnement de Versailles dans le monde”. 

Une année difficile pour Versailles 

Avec la crise du Covid-19, le célèbre monument a vécu, une année, quasi blanche. Sans touristes, avec une perte avoisinant les 70 millions d’euros en 2020. Le Château de Versailles s’apprête maintenant à essuyer une nouvelle perte du même montant cette année. Un coup dur pour ce château mondialement célèbre et apprécié par les touristes étrangers.  Néanmoins, cet été, les touristes tant attendus vont pouvoir affluer de nouveau dans les galeries du château du roi soleil. En particulier les touristes Américains qui vont pouvoir de nouveau voyager en France et qui affectionnent tout particulièrement le monument. 

à lire également : Que faut-il faire avant de faire un don à une association ou ONG ?

Le prix de la philanthropie 

Le CEO américain du réseau social snapchat, naturalisé Français, est ainsi un féru d’Histoire de France. Il a donc décidé d’apporter son soutien au Château. “Il a visité Versailles, il a vu que Versailles c’est aussi l’innovation, la création artistique, la création scientifique et donc il a été passionné par ce qu’il a découvert”, explique la présidente du monument. “Et c’est à ce titre que nous allons lui décerner le Prix de la philanthropie américaine que nous avons créé en 2019 au moment de la célébration de la guerre 1914-1918”. Le prix de cette dotation n’a, en revanche, pas été divulgué. Catherine Pégard laisse Evan Spiegel le loisir de le faire lui-même. “Je ne doute pas qu’il le fera”.

Laisser un commentaire